Les laissées pour compte d'Yssingeaux....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les laissées pour compte d'Yssingeaux....

Message  Loatse le Jeu 19 Jan - 5:50

Yssingeaux est un joli village (ou une petite ville) de 7000 âmes, en haute loire aux portes de l'Auvergne...





Un village qui ressemble au mien nonobstant qu'il est plus verdoyant, un endroit ou il doit faire bon vivre... mais aussi un village qui voit son industrie sombrer. La société lejaby (lingerie) qui y employait 93 personnes dont 90 femmes ferme ses portes...

Cette entreprise dont la marque célèbre est synonyme de qualité a été revendue pour un euro symbolique a un repreneur qui gardera quelques emplois aussi "symboliques" sur le site de Lyon (sur 450 salariés, seuls 195 sont conservés sur le site de Rillieux-la-Pape dans le Rhône) .mais délocalisera le reste de sa production... en Tunisie..

Rappelons que le cout de main d'oeuvre en Tunisie est deux fois moindre qu'en France...

Mais que vont devenir les ouvrières d'Yssingeaux ???? A qui va t'on vendre la production tunisienne ? qui aura les moyens d'acheter tous ces produits made in ailleurs si toutes les entreprises françaises, les unes après les autres délocalisent ???

Pour ces femmes, c'est un drame ! la moyenne d'âge de celles ci est de 52 ans, beaucoup d'entre elles ont commencé à travailler à l'age de 16 ans, ont passé plus de 30 années dans cette entreprise et vont se retrouver sur le carreau...

Notre gouvernement assure que ces laissées pour compte pourront percevoir 98% de leur salaire la première année, mais après ???? qui voudra de ces "seniors" qui ne sont pas assez agées pour percevoir une retraite mais trop agées pour entamer une reconversion professionnelle ou intéresser le patronat ??

Voici les "bienfaits" de la mondialisation, et du refus de tout protectionnisme....

Comment rester insensible devant leur détresse ?

http://www.wat.tv/video/lejaby-coup-massue-pour-salaries-4si8l_2i0u7_.html

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les laissées pour compte d'Yssingeaux....

Message  Non2 le Jeu 19 Jan - 6:19

L'emploi reviendra, mais seulement quand les salaires minimums auront disparus, les droits au chômage ou aux revenus minimums auront disparu, les horaires et les cadences ne seront plus réglementés, les soins de santé auront été privatisés, les entreprises auront été déresponsabilisées par rapport aux accidents de travail, les pensions totalement privatisées et accessibles à la seule condition d'avoir un minimum de 25 ans de carrière, et que l'enseignement sera totalement privatisé pour empêcher que les plus pauvres ne puissent s'instruire.

Alors le grand marché transatlantique se considérera suffisamment rentable pour assurer la concurrence sur le marché mondial.

A moins peut-être qu'on ne se soulève avant ...

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les laissées pour compte d'Yssingeaux....

Message  Loatse le Jeu 19 Jan - 6:48

Le soulèvement, c'est quand une majorité n'aura plus rien dans son assiette....

ou si sarkozy est réélu (chose impossible, même les socialos seraient capables de voter le pen pour empêcher ça )

Ce qui est étonnant aux usa c'est que la plupart des gens sont républicains et trouvent normal que l'on leur saisisse leur maison, de ne plus percevoir leur retraite ou leur salaires de fonctionnaires, bref de vivre en sachant que du jour au lendemain ils peuvent tout perdre et en redemander....

(vu le tollé que la politique d'obama sur la couverture médicale pour tous a suscité)... Chez eux, sans doute, tout est possible.... mais le meilleur comme le pire... (deux états en faillite)

ah tout de même, là bas les gens qui perdent tout peuvent s'installer au moins en caravane, ici c'est interdit.... ou tu as un toit ou tu dors sur un carton quelques heures, avant que la police ne te fasse circuler...

borde, mais dans quel monde on vit ????


_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les laissées pour compte d'Yssingeaux....

Message  Non2 le Jeu 19 Jan - 8:07

§1 : oui et non, j'ai mal choisi le mot. Les soulèvements, en effet, ça vient du peuple et ça s'écrase dans le sang. Mais les petit-bourgeois, la classe moyenne a mieux les moyens, que ce soit pour s'armer ou s'organiser. Quand eux verront le risque de perdre leurs petits privilèges, il y aura possibilité d'avoir des révoltes et peut-être même des révolutions.

§2 : un vote le pen pourrait avoir des avantages, au niveau des nationalisations, du retour possible d'emplois locaux, etc. Mais ce serait oublier le risque d'isolements nationaux, et bien sûr les risques pour chaque personne, à commencer par les étrangers et les "inutiles", pour reprendre leur vocabulaire d'il y a 80 ans. Au final, le risque serait le même qu'avec l'ultra-libéralisme.

§3 : Je ne pense pas qu'aux USA, ils soient majoritairement "républicains". Même s'ils sont abrutis de propagande depuis des décennies (pire que nous encore), de plus en plus d'entre eux s'aperçoivent qu'il n'y a pas de différence fondamentale entre les deux partis. Depuis 1996, la barre de 50% de non-votants y a été franchie. Difficile d'imaginer que la moitié d'une population soit composée de "feignasses" et de "je m'en foutistes". Je pense que là, malgré la tendance de droite générale, un parti qui serait différent, qui ne dépendrait pas du système financier aurait toutes ses chances auprès de la population. Malheureusement, comme ici, l'apparition de partis pouvant réellement fonctionner de façon différente est rendu impossible par les systèmes politique et électoral.

Quant à se laisser faire, se résigner, ce n'est pas vraiment le cas. D'une part on n'en parle jamais dans les masses-médias, ce qui fait que la plupart des gens ignorent ce qui se passe, et d'autre part il y a bon nombre d'entre eux qui n'ont plus les moyens ni même l'espoir de se révolter pour tenter de faire changer les choses.

§4 : heu, ... c'est ça que tu appelles "tout est possible" ?

§5 : là-bas comme ici, c'est la misère. Probablement même pire qu'ici. mais cette "liberté" de ne pas avoir de domicile (étrange liberté tout de même), dépend des règlements des états et des municipalités. A ne pas essayer n'importe où aux USA.

§6 : dans un monde ultra-libéral presqu'entièrement mondialisé.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les laissées pour compte d'Yssingeaux....

Message  Loatse le Jeu 19 Jan - 13:57


Je ne sais pas ce que tu entend par "petits bourgeois" et "privilèges" mais je n'aime pas cela du tout ces histoires de classes sociales, qui en plus ne veulent plus rien dire... un ouvrier aujourd'hui dans une usine automobile (enfin celles qui restent) peut gagner plus qu'un prof... je connais au moins deux profs fauchés (dont un vacataire sans poste) et l'autre qui gagne à peine plus que le smic, et des ouvriers propriétaires de leurs maisons, plutôt financièrement à l'aise..

Dans les années 70, le travail pour tous, des salaires corrects avec ou sans qualification, tout était possible dans ces années là et l'échelle "sociale" existait encore...

Malheureusement, c'est à la fin de ces mêmes années que j'ai assisté aux dégraissages massifs (notamment chez peugeot), puis honeywell bull a fermé, puis l'alsthom réduire ses effectifs... et depuis les choses n'ont cessé d'empirer...

Sarkozy aura beau faire, lui et les suivants, il faut tenir compte d'une chose : tout le monde n'a pas ni la patience ni le désir d'entreprendre de longues études.. la france ne peut pas non plus devenir un pays d'emplois de services et de bureaux...

quoiqu'il en soit... c'est de la folie de continuer ainsi...

Mais en temps de crise ce n'est pas mieux de dresser les gens les uns contre les autres en fonction de leur revenus ou de leur "origine sociale" que de leurs origines tout court...


_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les laissées pour compte d'Yssingeaux....

Message  Non2 le Jeu 19 Jan - 14:26

Et pourtant la notion de classes sociales n'a jamais eu autant d'actualité que maintenant.

Mais ton prof et ton ouvrier sont tous les deux de la même classe sociale, la classe des travailleurs. Je dirais de même par exemple d'un petit commerçant ou d'un petit patron, même si eux ont plus difficile à accepter cette notion.

Pour trouver la classe des petits-bourgeois, il faut aller du côté des professions libérales, et des gens à leur niveau de revenus.

On est encore loin de la bourgeoisie proprement dite, celle des grands actionnaires, et même de leurs serviteurs les politiciens de "haut niveau" et les vedettes des médias.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les laissées pour compte d'Yssingeaux....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum