La fabrique d'information expliquée par un journaliste

 :: Politique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La fabrique d'information expliquée par un journaliste

Message  Non2 le Mer 10 Aoû - 9:34


_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrique d'information expliquée par un journaliste

Message  Loatse le Jeu 11 Aoû - 1:52

Affligeant !!! :evil:

Meyssan ne doit pas s'être fait beaucoup d'amis auprès de ses confrères... il est tout de même couillu cet homme, chapeau.. d'ordinaire dans chaque milieu professionnel on se serre les coudes même quand ca dérape grave... là il met le pied dans le plat, enfin les deux carrément...

Heureusement que nous avons l'outil internet qui nous permet de visionner des vidéos telles que celle que j'ai mise l'autre jour ou l'on voit effectivement pour confirmer les dires de meyssan des jeunes femmes et des moins jeunes revêtues en totalité ou partiellement de vêtements militaires...

ce qui fait qu'on trouvera toujours ne serait ce qu'à tripoli, après le bombardement d'une habitation civile ce genre de pièces...

Deuxièmement le plus sot des quidam sait que la population libyenne est musulmane ce qui exclut le culte de quiconque en dehors d'Allah alors l'histoire des batonnets d'encens à moins d'être un parfait couillon, c'est énorme...

En ce qui concerne le fils de kadhafi; khamis, pour un mort il a l'air en forme... :P
http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/un-fils-de-kadhafi-donne-pour-mort-a-la-tv-offensive-diplomatique-us_1019619.html

(Tu comprends pourquoi je ne met pas d'article sur la syrie... je me suis faite assez mener en bateau avec la libye comme quoi la précipitation ne vaut rien..)

Des journalistes qui posent des balises pour l'otan ????? Bordu après on s'étonne quand certains qui n'y sont pour rien sont tués ou enlevés...

m'enfin après on nous dit que kadhafi est fou, qu'il n'a pas toute sa tête et pourtant j'imagine combien ca doit être dur pour lui de passer au milieu de ces journalistes sachant ce qu'il sait et au vu des infos officielles qu'on a reçu, sans avoir envie au mieux de leur coller des baffes au pire de les hacher menu... un fou n'aurait pas cette maitrise...

Je vais tout de même préparer un article sur la syrie... ca va être chaud mais on va essayer d'avancer prudemment.et de regrouper l'info non officielle (si j'en trouve)





_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrique d'information expliquée par un journaliste

Message  Non2 le Jeu 11 Aoû - 6:32

Parmi ses vrai confrères, il en a probablement quelques-uns (des amis), même si ceux-ci n'ont pas intérêt à le crier sur les toits. Par contre, parmi les barbouzenalistes, il a très certainement de nombreux ennemis.

La "Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste" est un état laïque. La majorité de la population est musulmane sunnite, mais ça n'implique aucunement une religion obligatoire, même si l'islam est religion d'état. "Jamahiriya" est un mot qui signifie "ce qui concerne les masses", un peu à la façon du latin "res publica", la chose publique, mais organisée différemment.

Pour les vêtements militaires, pas besoin de vidéos. J'ai chez moi des vêtements militaires qui datent de mon service, et si ma maison était bombardée, ils en resterait des morceaux éparpillés dans les décombres. Et combien de gens chez nous, hors guerre, n'ont pas de "combat shoes" (idéales pour la marche) achetées dans un stock américain, ou l'un ou l'autre vêtement de type treillis camouflage ? Et je ne vis pas dans un pays en guerre ...

Ces "journalistes" qui posent des balises pour guider les missiles sont ceux dont parle Meyssan, qui ont leur carte de presse depuis deux jours quand ils arrivent et qui viennent directement des organes de renseignements des pays qui les envoient.



La Syrie ? Ouille, bon courage ! N'oublie aucun des camps en présence (si tu arrives à t'y retrouver), ni les implications/intrications avec le Liban et Israël. Jette un œil ici, même s'il y en a bien d'autres :
http://www.voltairenet.org/Des-illusions-parties-tres-vite-en
http://www.voltairenet.org/Au-crible-des-informations
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=25850
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=25907

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrique d'information expliquée par un journaliste

Message  Loatse le Jeu 11 Aoû - 11:31

Très intéressant, non2, merci...

Toujours et encore la désinformation ( les 500 000 manifestants alors qu'ils ne sont pas 10.000 à ama), les vidéos du même acabit, et celle qui nous laisse croire que le régime syrien vacille alors qu'il n'est apparemment pas ébranlé tant que ça.. et maitrise assez bien la situation...

On retrouve encore et toujours dans un pays laique, les frères musulmans (sont partout eux) et le projet apparemment de soumettre les populations par la terreur en y disséminant des recrues financées par les états unis afin d'y instaurer un sunnisme fondamentalisme...

D'après le témoignage qui se situe dans le premier lien, ces jeunes gens recrutés (au fin fond des "campagnes" apparemment comme les talibans, sont complètement drogués au point de ne pas sentir la souffrance lorsqu'ils sont blessés et de rire sans arrêt...(pas pourquoi ca me fait penser à breivik ca Suspect ) mais quelle genre de drogue leur donne-t-on ??? ce n'est pas avec du cannabis que tu deviens insensible à une blessure par balle bordu !!!!

La syrie me fait beaucoup penser à la libye, même si tout n'y est pas parfait, des réformes sont en cours - un peu comme en libye avant que l'otan ne bombarde... Emouvant ce témoignage d'irakien qui compare la syrie à une oasis en comparaison de ce qu'est devenu son pays...

le prétexte de guerres humanitaires ne tient plus face à l'opinion publique depuis que l'otan soutient les opposants au régime de certains pays et pas d'autres (tel qu'à bahrein)...

Provoquer le fameux "choc des civilisations" dont parle huntington...??? cela me semble plausible... comme le disait la mère supérieure de ce monastère syrien ; "nous vivions en bonne entente entre chrétiens et musulmans"..... cette entente gêne apparemment...




_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrique d'information expliquée par un journaliste

Message  Non2 le Jeu 11 Aoû - 12:13

Loatse a écrit:D'après le témoignage qui se situe dans le premier lien, ces jeunes gens recrutés (au fin fond des "campagnes" apparemment comme les talibans, sont complètement drogués au point de ne pas sentir la souffrance lorsqu'ils sont blessés et de rire sans arrêt...(pas pourquoi ca me fait penser à breivik ca Suspect ) mais quelle genre de drogue leur donne-t-on ??? ce n'est pas avec du cannabis que tu deviens insensible à une blessure par balle bordu !!!!
Probablement du crack, pas sûr.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrique d'information expliquée par un journaliste

Message  Non2 le Jeu 11 Aoû - 23:23

Analyse des mensonges de l'OTAN dans un cas précis :
http://www.michelcollon.info/Victimes-civiles-en-Libye-les.html

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrique d'information expliquée par un journaliste

Message  Non2 le Sam 13 Aoû - 12:44

Quelques autres informations à propos de la Syrie et du Liban, infos d'origine russe :
http://www.voltairenet.org/Des-propos-russes-revelent-un-plan

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrique d'information expliquée par un journaliste

Message  Loatse le Dim 14 Aoû - 0:41

L’invasion de l’Otan en Syrie viserait donc à faire agenouiller le Liban, la Palestine et l’Iran, pour imposer une hégémonie totale et définitive d’Israël. Mais une telle aventure provoquerait une guerre globale, qui frappera tout l’Occident, sans oublier les alliés régionaux des États-uniens, avec à leur tête la Turquie, les émirats pétroliers du Golfe et, bien entendu, Israël lui-même.

Sauf miracle, on y viendra... pale
L'économie mondiale qui s'effondre risque soit de précipiter les choses, soit au contraire d'empêcher la réalisation de ce projet immonde... faute de moyens (comment continuer à financer une guerre si les militaires ne sont plus payés.. ce qui risque d'arriver dans les six mois si la note des usa regresse encore plus) quand aux partenaires des usa dans l'otan, ils sont lessivés.. et tendent à se retirer un par un..

a la rigueur, il ne restera plus que les usa et israel avec l'argent euh des saoudiens ???? des chinois ???? Suspect

L’hélicoptère américain a été touché par une roquette tirée par les talibans alors qu’il décollait »,

qui a fourni ces roquettes ???? les russes ????

Quand à la syrie, al jazira aurait fourni des vidéos des exactions tunisiennes en lieu et place des vidéos de ce qu'il se passe réellement sur le terrain.. l'information est verrouillée et orientée.. mais les gens ne sont pas dupes..quoique nos élites s'en foutent d'une force...

Tous des ripoux de toute façon....




merci à "hunter" d'agoravox pour cette vidéo qui tombe bien à propos..

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrique d'information expliquée par un journaliste

Message  Non2 le Dim 14 Aoû - 1:27

Loatse a écrit:... (comment continuer à financer une guerre si les militaires ne sont plus payés.. ce qui risque d'arriver dans les six mois si la note des usa regresse encore plus)
Le pillage a longtemps été une rémunération efficace des militaires et des mercenaires. On pourrait y revenir.
Loatse a écrit:
L’hélicoptère américain a été touché par une roquette tirée par les talibans alors qu’il décollait »,

qui a fourni ces roquettes ???? les russes ????
J'en doute fort. S'il s'agit réellement de roquettes, ce pourraient être des fabrications artisanales comme en utilisent le hamas ou parfois le hesbollah. Mais il s'agit ici de talibans, il est donc très probable qu'il s'agit de missiles (pas de roquettes) de type stinger : il semble qu'ils en possèdent encore de bonnes quantités qui datent de l'époque où les USA les leur fournissait pour combattre l'armée soviétique.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrique d'information expliquée par un journaliste

Message  Non2 le Sam 7 Jan - 11:52

Encore une fois une explication sur les mécanismes de désinformation et de manipulation, cette fois avec un cas concret.

Les mécanismes de la désinformation : le cas de Guido Olimpio du Corriere della Sera
Jean-Guy ALLARD le 7 janvier 2012

Guido Olimpio, journaliste au quotidien Il Corriere Della Sera, journal de droite, a publié il y a quelques mois une fausse information autour de l’organisation libanaise le Hezbollah qui était censée utiliser Cuba et le Venezuela comme « base » en Amérique latine. Ce journaliste est un collaborateur actif de la Jamestown Foundation, à Washington, fondée et contrôlée par la CIA, et s’est spécialisé depuis des années dans le production d’informations destinées à semer la haine envers le monde arabe.

Le 31 août dernier, le Corriere Della Sera a publié un article d’une demi-page, signé par Guido Olimpio, leur « spécialiste en terrorisme », qui prétendait révéler une soi-disant conspiration impliquant Cuba et le Venezuela, sans fournir le moindre élément de preuve.

Dans un style plutôt incohérent, l’article annonça qu’un mystérieux « trio » de représentants du Hezbollah étaient récemment arrivés à la Havane - rapidement « suivis » par 23 « guérilleros » - avec pour mission d’établir « une tête de pont sur l’île ».

En quelques lignes particulièrement confuses, le supposé expert affirmait que l’organisation disposait déjà de bases dans « de nombreux villages » au Brésil le long de la frontière avec le Venezuela qui attendaient « des occasions pour entrer en action contre leurs adversaires ». Olimpio a affirmé que le Hezbollah pouvait « tenter d’entrer en action en Amérique du Sud et attaquer des objectifs israéliens ».

L’article, un concentré de venin « made in USA », fut immédiatement repris par les réseaux de la presse mercenaire et participa à la campagne US visant à diaboliser les pays progressistes de l’Amérique latine.

Le mystérieux Mister Olimpio

Guido Olimpio est né en Albanie le 15 avril 1957. On en sait pas où il a fait ses études mais il a commencé à travailler pour le quotidien Il Tiempo à l’age de 23 ans. Il est ensuite passé au Corriere della Sera où il sera envoyé – le hasard faisant bien les choses – comme correspondant en Israël.

Mais Guido Olimpio, que le Corriere della Sera qualifie de « spécialiste en terrorisme », compte déjà un certain nombre « d’oeuvres choisies » qui montrent sa véritable spécialité : calomnier, diffamer les pays, organisations et individus pour le compte des ses copains de Washington.

Olimpio est un des rédacteurs de Terrorism Monitor, de la Jamestown Foundation, une institution créée par William Casey, le directeur de l’époque de la CIA.

Depuis 2003, la publication porte une attention particulière au Moyen-Orient en accord avec les priorités des services de renseignement US. Son rédacteur en chef est Mahan Abedin qui, selon les analystes, « défend une vision paranoïaque de l’Islam » par des campagnes de haine raciste envers les Musulmans.

De plus, le supplément de Terrorisme Focus publie des articles sur l’armement rédigés par un expert militaro-industriel du magazine Jane’s de Londres.

Et pour comble, Guido Olimpio, qui ne cache pas ses opinions fascistes, vit à quelques kilomètres de Langley, en Virginie, siège la CIA.

(…)

La connexion IASW-CIA

L’aspect le plus louche de cette information délibérément propagandiste du quotidien italien sur Cuba est la rapidité fulgurante avec laquelle elle fut diffusée aux Etats-Unis puis dans le monde entier.

En quelques heures, la « nouvelle » fit le tour de plusieurs sites web « anticastristes » tenus par la CIA aux Etats-Unis et en Europe.

Quelques heures plus tard, elle fut reprise et amplifiée par le site web du quotidien US Investors Business Daily (IBD), à Los Angeles, qui dans un article non signé - et deux fois plus long que celui d’Olimpio – annonçait la soi-disant exclusivité de l’article de la « Corriere ». Comme si la reprise de la rhétorique des congressistes US extrémistes pouvait faire oublier l’absence totale d’éléments.

La propagation ultra-rapide de la nouvelle « exclusive » - bien qu’à l’évidence fausse - publiée en italien par le Corriere Della Sera s’expliquera quelques heures plus tard lorsque le texte de l’IBD apparaîtra sur le site internet de InterAmerican Security Watch (IASW)... une organisation contrôlée par Roger Noriega et Otto Reich, survivants de l’ère Reagan-Bush (père), et connus pour leurs activités de propagande et leurs connexions privilégiées avec la CIA.

Le site IASW présente toutes les caractéristiques des organes de désinformation créées selon les besoins par l’extrême-droite US et leurs amis des services de renseignement états-uniens.

La nouvelle de Corriere della Sera, amplifiée par Investors Business Daily et ensuite diffusée par les organes de Noriega et Reich, a évidemment fini par atterrir au Washington Post.

La publication d’une fausse nouvelle par le supposé respectable Washington Post a permis quelques jours plus tard au candidat républicain Bachmann de « justifier » son rejet de la normalisation des relations entre les Etats-Unis et Cuba, sous les applaudissements d’ Ileana Ros-Lehtinen, président de la Commission des Relations Extérieures de la Chambres des Représentants et de son clan de congressistes Cubano-américains.

Le couple Noriega-Reich ne se repose jamais

Roger Noriega s’est toujours consacré à combattre les progressistes en Amérique latin mais son obsession tourne à la fébrilité.

Au mois de mars dernier, l’ancien sous-secrétaire US d’origine mexicaine - qui recevait en 2003 dans les locaux même du Département d’Etat le chef du groupe terroriste cubano-américain Alpha 66 - a accusé dans le Washington Post le président venezuelien Hugo Chavez de diriger « un réseau de terrorisme » en Amérique latine.

Il a poursuivi ses mensonges en se promouvant oncologue et en prédisant la mort du dirigeant bolivarien malgré le visible processus de guérison de ce dernier.

Reich quant à lui est né à la Havane et en 1960 et émigra vers les Etats-Unis avec ses parents autrichiens. Après les aventures meurtrières de Reagan au Nicaragua, le General Accounting Office (GAO – Cour des Comptes US - NdT) le fit condamner pour « emploi abusif de fonds publics pour des opérations de propagande non autorisées par le Congrès ».

Les campagnes d’intoxication qu’il a dirigées ont atteint un tel niveau qu’il a été jusqu’à affirmer dans le monde entier que les Sandinistes possédaient des avions de combat soviétiques MIG et se préparaient à envahir Arlington, Texas ; qu’ils « persécutaient les juifs » (*) et qu’ils avaient commis un « génocide des indiens miskitos » (**).

En guise de sanction, l’administration US nomma Otto Reich... ambassadeur au Venezuela où il organisa (l’évasion de prison) et le retour aux Etats-Unis du terroriste cubain Orlando Bosch, responsable de la destruction en plein vol d’un avion civil cubain.

(…)

Jean-Guy Allard

traduction « Reagan, Noriega, Reich, Bosch... ah, ça nous rajeunit pas » par VD pour le Grand Soir avec probablement les fautes et coquilles habituelles

Notes du Traducteur :

Ah, souvenirs, souvenirs...

(*) la télévision américaine avait diffusé des images d’une « synagogue démolie par les Sandinistes ». Problème numéro 1 : il n’y avait pas de Synagogue à Managua. Problème numéro 2 : les images montraient les décombres d’un bâtiment supposément détruit la veille et au milieu desquels on apercevait... un arbre (qui avait poussé pendant la nuit ?).

(**) campagne joyeusement reprise et amplifiée par (entre autres) 1) le Figaro Magazine qui publia une photo truquée comme « preuve » (et qui fut ensuite condamnée par la justice française non pas pour avoir truqué la photo mais pour l’avoir utilisée sans l’accord du photographe...) et 2) le journal Le Monde et ses propagandistes attitrés de l’époque : Bertrand de la Grange et Marcel Niedergang (le propagandiste de service aujourd’hui au journal Le Monde s’appelle Paolo Paranagua - oui, celui qui réussit à témoigner d’un congrès à Cuba auquel il n’a pas assisté)
http://www.legrandsoir.info/les-mecanismes-de-la-desinformation-le-cas-de-guido-olimpio-du-corriere-della-sera.html

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrique d'information expliquée par un journaliste

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: Politique

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum