Le système bancaire / la spéculation et ses effets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le système bancaire / la spéculation et ses effets

Message  Loatse le Dim 19 Fév - 4:34



Je ne suis pas économiste c'est un fait, mais comme beaucoup d'entre nous, j'essaye de comprendre quels sont les mécanismes qui induisent des situations de crise, si ceux ci peuvent être évitables et quels en sont les répercutions sur notre quotidien...

La case banque (non, vous ne toucherez pas les 20.000 euros Wink )

Jusqu'à l'avènement de l'informatique dans les banques, les tenues de comptes nécessitaient une abondante main d'oeuvre comptable, ce qui rendait chaque opération couteuse... C'est ainsi que jusque dans les années 70, pour un particulier, posséder un compte en banque n'était pas chose courante, exception faite des classes sociales les plus aisées...

Le crédit pour les particuliers tout du moins en france était chose rarissime... Les gros achats (téléviseurs, electroménagers) nécessaires étaient réalisés après des mois (voire parfois des années) d'économies... Le surendettement n'était pas encore un phénomène de société...

Les salaires jusque vers 1975, étaient versés en espèces par les entreprises, souvent par quinzaine...

Puis, et c'est là que se généralisa la mainmise des banques sur les populations; Il devint impossible de percevoir et de disposer de son salaire sans que celui-ci (sous forme de chèque ou de virement) ne transite par un établissement bancaire...

c'est d'ailleurs à cette époque là que nous aurions dû avoir la puce à l'oreille en ne prenant pas au second degré la fameuse publicité de la BNP : "VOTRE ARGENT M' INTERESSE ! "

Bien entendu, certains peuvent me rétorquer que nous ne pouvons vivre en regardant vers le passé, qu'il nous faut évoluer et nous adapter à la "modernité"... Bien entendu, il est plus rapide et plus pratique de régler ses achats/factures par virement, chèque ou carte bleue lorsque ceux ci sont importants... le gain de temps, l'optimisation de celui-ci sont des arguments en faveur des nouveaux moyens de paiements...

sauf que la médaille a son revers et celui-ci est loin d'être négligeable, tant il nous rend esclave de ce qui était censé nous libérer à l'insu de notre plein gré...

1) Alors que les salaires remis en espèces étaient disponibles en totalité le jour de leur réglement de la main à la main ; aujourd'hui pour la plupart d'entre nous, ils s'effectuent sous la forme de chèque... lequel doit être déposé à la banque pour qu'il puisse être tranformé en valeur marchande... (sans cela, il n'a pas plus de valeur qu'un bout de papier)

2) Entre le moment du dit dépôt dans une quelconque agence et celui ou vous pourrez enfin percevoir ce qui vous revient, votre argent travaillera au bénéfice de votre banque sans qu'il vous soit demandé votre accord. Sans non plus que vous soyez informé des risques inhérents à la spéculation à laquelle participe vos avoirs (il a fallut que j'interroge ma banquière pour savoir que du DEXIA était acheté avec mes sous)... sans également que vous puissiez racourcir le délai au bout duquel vous pourrez enfin disposer de celui-ci ... (cela va de deux trois jours à une semaine voire dix jours en fonction des jours "ouvrables")

Une fois cette "permission" accordée... (énorme, hein ?) vous pensez naivement que votre argent est enfin à votre disposition.. tout votre argent..

Eh bien non !

3) Vous voulez retirer plus de 1.500 euros (qui vous appartiennent) au guichet de votre agence ? pas possible... il vous faut pour cela prévenir 3 jours à l'avance...(5 si se glisse le week-end entre la date de votre demande et la restitution de votre argent...

Vous ne désirez pas déposer votre salaire ou vos revenus commerciaux dans une banque ? mais vous n'avez pas le choix... et ce non choix, cette obligation vous est, comble du cynisme, facturé ! vous ne demandiez qu'à gérer vos comptes vous même ? non seulement cela vous est refusé par l'obligation de déposer votre promesse d'avoir (chèque) dans une banque mais celle-ci vous facturera d'office ce que l'on nomme "tenue de comptes"...

Une vie sous tutelle



L'emprise des banques sur vos vies ne s'arrête hélàs pas là... Essayez de créer votre entreprise et vous aurez la surprise de découvrir à quel point celles-ci détiennent un pouvoir que vous ne soupconnez pas...

Entreprenant et donc futur entrepreneur, vous vous rendez à la chambre du commerce ou des métiers enregistrer votre création d'entreprise... Vous possédez le matériel nécessaire au départ de votre activité, un fond de roulement personnel, et, mettons que vous deveniez vendeur ambulant et vendez des hot dogs ou bien des glaces et que votre quotidien se résume en transactions en espèces ;.. Ne croyez pas qu'il vous sera possible d'échapper à la case banque...

La seule obligation expresse résulte de l’article L.123-24 du Code de commerce qui stipule : « tout commerçant est tenu de se faire ouvrir un compte dans un établissement de crédit ou dans un bureau de chèques postaux ». Ainsi libellée, elle ne vise, d’une part que les commerçants et, d’autre part, que l’ouverture d’un compte bancaire sans préciser s’il s’agit d’un compte strictement professionnel....

prochainement la suite : "votre argent virtuel". et "comment votre banquier peut-il savoir que vous êtes fumeur "...




_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum