Realité et constructions mentales...

 :: ARCHIVES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Realité et constructions mentales...

Message  Loatse le Jeu 20 Oct - 16:00



Il existe plusieurs façons d'appréhender ce monde... soit nous le pensons hostile, soit nous le pensons neutre, soit nous le pensons bénéfique...

[à développer]

bon, là je me dis, ca va en faire bondir quelques uns ; "un monde bénéfique ?" qu'est ce qu'elle nous raconte là ; Il n'y a qu'à voir la réalité...

et là je répondrai : quelle réalité ??? Smile

Pour illustrer mes propos, je vais prendre un exemple :

Je dois me rendre ce jour à un endroit précis...Pour y accéder, je passe inévitablement par le même chemin qui est en fait le seul chemin y menant...
Or, il se trouve que par un désir qui m'est propre, ce chemin n'est jamais le même ! (vous me suivez là ?) non ? bien, je vais tâcher de m'expliquer :

Sur ce chemin que j'emprunte, se trouve toujours le même mac do, la même route goudronnée, les bancs se trouvent également au même endroit... La différence et elle est de taille est que je change l'atmosphère de ce parcours dés que je me mets en marche... J'ai décidé il y a quelques mois de cela que celui-ci serait toujours beau et différent et il l'est à chaque fois...

Comment est possible ?

Mon cerveau ayant capté l'information que je lui ai transmise, transforme non pas le chemin bien sûr, mais la perception que j'en ai... c'est alors que m'apparait ce à quoi je n'aurai pas prêté attention auparavant : les arbustes qui ont poussés le long du chemin, la lumière qui joue sur les façades des maisons, les coquilles saint jacques en guise de cendrier qu'un cafetier a posé sur les tables au dehors de son établissement, le changement de couleur des feuilles dans les haies que je longe, les oiseaux serrés sur un fil électrique au dessus de ma tête et la course des nuages dans le ciel....

J'observe également les gens que je croise, c'est ainsi que je m'aperçu que la plupart d'entre eux cheminent, le regard figé droit devant eux comme indifférents à leur environnement...

Est-ce réellement le même chemin que nous parcourons, eux et moi ? je ne crois pas....
En fait ce chemin n'est ni laid ni beau, il est tel que je le perçois...

Partant de cette constatation, j'ai voulu étendre cette application de mon mental dans d'autres domaines de ma vie... certains dans lesquels je pensais que mon destin était de subir les événements, qu'il était "mal" de s'y soustraire alors que tous les indicateurs de "situation merdique et répétitive à souhait" étaient au rouge... :x

Alors qu'en fait je ne me comportais plus en acteur de ma vie, mais en spectateur...

Et c'est justement là qu'intervient la notion de choix... soit parce que l'on se fait une idée de ce doit être ou va être notre vie, que l'on s'en tisse tout un scénario (parfois sombre) simplement parce que les éléments extérieurs ou bien nos conditionnements le laisse supposer....

Mais justement, ces éléments extérieurs qui me dit que je ne l'ai ai pas "créé" ou du moins attirés parce qu'ils correspondent à la réalité de ce que je crois :

1) Mériter
2) Etre mon destin
3) Etre impossible à changer sans me transformer en "Atlas"...

Une anecdote à ce propos :

J'avais parmis mes connaissances, il y a longtemps de cela, un garçon qui avait fait partie des forces spéciales au Tchad... Expérience plutôt éprouvante que de vivre des mois dans un milieu hostile dans lequel vous pouvez perdre la vie à tout moment..

Bref, ce garçon d'une grande gentillesse avec tout le monde, revenu à la vie civile quitta bien son uniforme mais pas son mental... c'est ainsi qu'il me raconta un jour, une chose surprenante : A chaque fois que celui-ci rentrait dans un café quelqu'en soit le lieu, alors que tout y était tranquille, les consommateurs paisibles ; Inévitablement, au bout de quelques instants, se produisait un fait étrange :

Sans que rien ne laisse supposer un quelconque changement; soit des individus vindicatifs pénétraient dans l'établissement,, soit un consommateur s'approchait de lui pour lui chercher grief.... d'une manière ou d'une autre, celui ci se retouvait à chaque fois pris à partie et ce, dans des établissements ordinaires qui ne souffrent pas d'une mauvaise réputation...

C'est de ces faits, de ces récits dont on m'a fait confidence et qui ont jalonné mon existence que j'ai acquis une certitude qui me m'a jamais quittée...

"Nos pensées, notre perception des choses, nos peurs enfouies influent sur le monde réel"....

Dans notre monde formaté, notamment par les médias, il est difficile aujourd'hui de sortir des sentiers battus et par voie de conséquence du pessimisme ambiant savamment entretenu qui gangrène nos sociétés... parfois même, nous nous en faisons le relai, contribuant ainsi au mal être général en plus du nôtre et ce, sans même nous en rendre compte...

Ainsi nous pensons toujours que notre monde ne peut changer sans révolutions sanglantes ni guerres, nous pensons être les victimes impuissantes de ceux qui nous gouvernent, du patronat, du nouvel ordre mondial, de nos parents qui ne veulent que notre bien et que nous ne voulons pas blesser, de nos enfants à qui nous n'osons rien refuser de peur de perdre leur amour, etc.. etc....

Nous pensons qu'une force d'inertie nous cloue au sol, une espèce de fatalité qui fera que demain nous serons exactement à la même place qu'aujourd'hui, dans la même situation, ni plus ni moins heureux, ni plus ni moins riche, bref que si nous ne mettons pas toutes nos forces dans "la bataille de la vie", nous en serons les perdants...

et pourtant, c'est en écoutant et observant le mode de vie d'une amie qui m'a soufflée comme un aveu un jour : " la vie est une lutte permanente", bref c'est en la regardant se démener sans cesse, perpétuellement harassée, se créant au besoin des "ennemis" pour la conforter dans sa croyance qu'un déclic de plus se faisait jour en moi....

Nous sommes ce que nous pensons être et le monde ne fait que réfléter cette réalité là.... ©️Loatse

Ci-dessous un lien intéressant et dans lequel mon cheminement a trouvé écho.... flower
http://interobjectif.net/transurfing-de-vadim-zeland/#more-2933

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: ARCHIVES

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum