Pourquoi je vis, pourquoi je meurs ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi je vis, pourquoi je meurs ?

Message  Non2 le Mer 7 Sep - 0:33

Une interrogation venue d'ailleurs !

La vie est simplement un chemin vers la mort, et la façon dont nous vivons est ce chemin. A la fin du film "blade runner", l'androïde Roy Batty dit ceci :
Drôle d'expérience, vivre dans la peur. C'est ça, être un esclave. J'ai vu des choses que vous autres ne croiriez pas. Des vaisseaux en flammes sur le baudrier d'Orion. J'ai vu des rayons cosmiques scintiller près de la Porte de Tannhaüser. Tous ces instants seront perdus dans le temps comme les larmes dans la pluie. Il est temps de mourir.
J'en viens à ma question sur ce tabou ... Si la vie est cette lenteur pour arriver à la mort, notre propension plus ou moins importante selon chacun à protéger notre vie privée n'est-elle pas seulement le tabou que nous nous faisons sur notre peur de mourir ?


_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je vis, pourquoi je meurs ?

Message  Loatse le Mer 7 Sep - 13:48

J'en viens à ma question sur ce tabou ... Si la vie est cette lenteur pour arriver à la mort, notre propension plus ou moins importante selon chacun à protéger notre vie privée n'est-elle pas seulement le tabou que nous nous faisons sur notre peur de mourir ?

Tu présentes un passage du film blad runner dans lequel l'androide dit ceci ;

"rôle d'expérience, vivre dans la peur. C'est ça, être un esclave."

On peut voir les choses de cette façon effectivement et les voir autrement... cette finitude qui nous guette rend les moments de bonheur bien plus précieux, plus intenses également parce que nous avons la conscience qu'ils sont fragiles, qu'ils peuvent aussi être ephémères...

Avoir la conscience aigue de cette finitude qui s'acquiert généralement au fil du temps, c'est aussi ce qui permet de privilégier l'essentiel au détriment du superficiel...

Quand à "protéger" sa vie privée, il y a des limites tout de même... Je crois qu'il est humain de manifester de l'intérêt pour autrui.. de se livrer un peu...quitte à s'exposer aux critiques.. et selon qu'on y est sensible effectivement cela peut être une sorte de mort symbolique surtout lorsque ces critiques provoquent des remises en question inconfortables mais toutefois salutaires, ce dont on ne se rend compte qu'avec le temps.. quand on arrive à clouer le bec à son ego... Smile

Alors on meurt à chaque fois un petit peu, car il nous faut pour avancer changer la façon dont nous nous percevons pour aller vers l'inconnu à la découverte de "qui nous sommes vraiment" et donc du sens de la vie...

ca fait peur, oui ! Smile



Dernière édition par Loatse le Mer 7 Sep - 22:25, édité 2 fois

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je vis, pourquoi je meurs ?

Message  Non2 le Mer 7 Sep - 19:28

Loatse a écrit:ca fait peur, oui ! Smile
De moins en moins ... :D

Loatse a écrit:Tu présentes un passage du film blad runner dans lequel l'androide dit ceci ;

"rôle d'expérience, vivre dans la peur. C'est ça, être un esclave."
Excellent ! Le simple fait de couper involontairement une seul lettre donne un sens totalement différent à la phrase ! cheers

Loatse a écrit:.. quand on arrive à clouer le bec à son ego... Smile


Pour ça et pour tout le reste, chapeau et merci ! Rares sont les personnes qui abordent le sujet de la mort sans d'abord exprimer leur désarroi. Et en plus en fournissant de suite des éléments de réponse qui peuvent être utiles dans une réflexion personnelle ! cheers

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je vis, pourquoi je meurs ?

Message  Loatse le Mer 7 Sep - 22:29

rôle à la place de drôle.....Lol, le lapsus révélateur ! :D

J'ai modifié un tipeu le dernier paragraphe, vu l'heure tardive, ma pensée était moins précise et donc j'avais écrit ce qui pouvait paraitre comme une contradiction...

voilà c'est réparé...

De rien, j'espère avoir répondu du moins en partie à ta question... ce qui n'empêche que ceci est mon point de vue et que j'aurais aimé avoir le tiens quand même bordu, c'est à dire ta réponse à la question que tu te poses... Smile

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je vis, pourquoi je meurs ?

Message  Non2 le Jeu 8 Sep - 8:27

Sans vraiment d'avis, ... je m'étais réveillé avec cette idée comme une quasi-certitude, et j'ai essayé de raisonner. A la réflexion, je me dis que ça peut tenir, mais sans certitude.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je vis, pourquoi je meurs ?

Message  Loatse le Jeu 8 Sep - 10:32

Souvent la nuit on a des indices vu que le subconscient travaille en solo comme un grand.. mais bon des fois on se plante aussi...je ne sais pas trop quoi dire là....

si !..... :

la vie est belle malgré tout ! flower

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je vis, pourquoi je meurs ?

Message  Non2 le Jeu 8 Sep - 11:31

Loatse a écrit:la vie est belle malgré tout ! flower
Parfois, oui. Smile

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je vis, pourquoi je meurs ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum