C'était la fin de l'été....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'était la fin de l'été....

Message  Loatse le Lun 5 Sep - 12:32



Sur mon vieux poste de télévision, des dessins animés que ma fille regarde en prenant son 4 heures.. Je suis sur le balcon non loin lorsque je l'entend crier...

C'est alors que je réalise que l'instant est grave.. Sur l'écran passe en boucle des images d'une violence inouie... Un avion de grande dimension puis quelques instants plus tard un autre identique s'encastrent dans les grandes tours de manhattan embrasant un ciel quelques intants auparavant si bleu et si serein...Un cauchemar en direct d'autant plus que rien ne laisse à penser que les pauvres gens se trouvant dans les étages supérieurs de celles ci puissent être sauvés...

Je ne comprend d'abord pas pourquoi ceux ci ne sont pas massés sur le toit des immeubles, pourquoi des hélicoptères ne tentent pas de se poser puis de fracasser l'accès aux toits...afin que les rescapés puissent être évacués puis je comprend en voyant cette fumée noire qui enveloppe les tours comme des linceuils..

Tout me semble irréel... et en même temps si prévisible bien que cela n'obéit à aucune logique, c'est sans grande surprise que je regarde les tours s'effondrer... j'ai le coeur qui bat tellement fort que c'en est douloureux..

L'Amérique est en deuil, le monde ne sera plus jamais le même après cela me dis-je.. sans vraiment savoir pourquoi...

mais j'ai du mal à admettre finalement qu'un gouvernement ou du moins quelques uns de ses membres puissent sacrifier la vie de ses citoyens et ce, d'une manière aussi abominable qui plus est, pour quelques intérêts économiques ou géostratégiques...

Un fait étrange dont je ne sais pas quoi penser :

Durant le JT de la première chaîne TV d'Europe, couvrant l'actualité palpitante d'un "incident" à la portée tragique et au déroulement a priori inattendu, une brève séquence cinématographique vient s'insérer inopinément aux yeux des millions des téléspectateurs durant l'espace de 2,7 secondes, tel un flash subliminal.

Au terme de cet instant fugace, ce qui semble être un simple incident technique est corrigé et l'émission reprend son cours normal.


le titrage de ce passage éclair de la guerre des étoiles est : "je l'ai eu"... Shocked



Dernière édition par Loatse le Lun 12 Sep - 15:50, édité 3 fois

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était la fin de l'été....

Message  Non2 le Lun 5 Sep - 21:01

T'es en avance d'une petite semaine pour fêter cet anniversaire ... Wink

Bon, tu veux quoi ? Qu'on raconte comment on l'a "vécu" (vu ou interprété, plutôt) ? Bon, je me lance.

J'étais chez ma mère (qui a la télé, moi pas). Occupé. A quoi, je ne sais plus, mais à un truc (bricolage ou autre) qui me demandais toute mon attention. D'un coup, ma mère s'est mise à hurler, lancer des borborygmes, des morceaux de phrases ...

"Viens voir ... c'est terrible ! ... oh ! ... vite viens voir ... en Amérique ... mon dieu ... oh les pauvres ! ... ", bref rien de compréhensible.

Je jette quand même un œil pour voir s'il ne lui est rien arrivé. Ça va, elle est dans son fauteuil, à peine tant elle a l'air de vouloir presque se lever, l'air surexcitée, doigt pointé vers la télé. Bon, rien de grave, ce n'est que la télé, je reprends ce que j'étais en train de faire. Elle continue à beugler. Un séisme, un film de pédophile dévoilé, un accident de train ?

Elle n'arrête pas. "Un avion ! les buildings ! Nouille Orque !" Ah, voilà du neuf, c'est sûrement un avion qui s'est crashé. Zut ! J'ai fini ce que j'étais en train de faire. Pas envie d'aller voir ce qui provoque son hystérie, je fais semblant de n'avoir pas fini. Elle continue à hurler. Je comprends qu'elle ne me fichera pas la paix tant que je ne serai pas allé voir. Tant pis, j'y vais.

Des images passent en boucle, on ne voit pas l'approche, mais quelqu'un qui était en train de filmer une scène banale détourne sa caméra pour montrer quelque chose, un avion semble-t'il, un gros nuage de fumée sur une haute tour, des gens atterrés dans la rue. C'est bien ça, un bête accident d'un avion qui s'est planté dans un immeuble.

Je lui demande "qu'est-ce que c'est cet immeuble ?". Elle sort de sa surexcitation et essaye de me répondre
"- je sais pas, ils appellent ça weutré center ou un truc dans le genre.
- Quoi ? le world trade center, tu veux dire ?
- Je crois que c'est ça, oui, pourquoi ? "
Les images passent en boucle. Là, je pars d'un grand éclat de rire ! Elle a l'air choquée de ma réaction, alors j'explique dès que je peux me ravoir :
"Le world trade center, c'est littéralement traduit le centre mondial du commerce. C'est la grande fabrique mondiale de famines et de guerres sur terre. Des gens que personne ne va pleurer".
Elle me regarde, incrédule, choquée de ma réaction. Les images passent en boucle.
"- Mais il y a des gens tout de même dans ce building !
- oui, des gens parmi les pires ordures sur terre.
- tu n'es qu'un monstre.
- peut-être, mais pas tant qu'eux. C'est juste dommage pour les gens dans l'avion. Mais ceux du building, non !
- Tu n'es qu'un monstre !
- tu as déjà oublié ce qu'ils ont fait en Yougoslavie ? C'étaient ces gens-là, les commanditaires !"

Dialogue de sourds ... Elle détourne son regard de moi, fâchée. Elle se délecte des images qui tournent en boucle. Je sens sa haine comme si elle essayait de me sortir les tripes du ventre. J'essaye une sortie humoristique, maladroite : "bon, ca va, s'il y a un deuxième accident comme ça, j'essayerai de revoir ma position, et j'essayerai d'envisager la possibilité que ton dieu existe et que finalement il soit bon ...". J'ai droit à un regard assassin.

Je m'éloigne, et dix bonnes minutes après, j'ai de nouveau droit à des cris. Elle était restée scotchée sur les images en boucle. J'arrive et lui dis "ho, du calme, tu vas finir par te faire une crise cardiaque si tu continues !" (à l'époque elle était encore en bonne santé). Ce sont d'autres images qui passent en boucle, les mêmes immeubles, mais un deuxième avion s'écrasait sur la tour voisine.

Ce n'était donc pas un accident. Je prenais conscience d'un coup que la guerre allait s'en suivre sous peu. Mondiale ou pas ? Je ne savais pas encore. Les images passaient en boucle. Les images passaient en boucle mais je n'avais pas encore conscience que c'était le début de l'opération dite de choc et stupeur. Depuis, la stratégie du choc n'a plus arrêté, mais je n'en n'ai pris conscience qu'après, au fur et à mesure que la guerre de l'info continuait à nous servir des bombes en direct.

Choc et stupeur, stratégie du choc, ... des expressions que j'étais alors bien incapable de trouver moi-même, il a fallu qu'on les trouve à ma place pour que je les comprenne, même si j'avais déjà en bonne partie conscience de ce qu'ils représentaient.

PS : le truc sur TF1, tu l'as vu toi-même, ce n'est pas un canular ?

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était la fin de l'été....

Message  Loatse le Lun 5 Sep - 23:26

Merci pour ton témoignage non2... mama mia; tu as laissé ton coeur au vestiaire ??? Shocked aucun être humain ne mérite de mourir de cette façon. Que ce soit à tripoli ou à new york, des enfants pleurent leurs parents disparus...

Si la guerre, la destruction et la mort était une solution aux injustices que subissent l'humanité, cela se saurait...et le monde ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui... c'est le serpent qui se mort la queue...

En ce qui concerne le JT du 11 septembre.. non ce n'est pas un fake, je n'en ai plus souvenir; comme toutes les images subliminales qui ne laissent pas de traces dans la mémoire, c'est tellement incongru et hors sujet que le cerveau ne peut qu'occulter la donnée, on a du s'en apercevoir en repassant la bande du JT pour y chercher une anomalie... mais plusieurs sites et journaux en ligne en font référence dont le post...

http://www.lepost.fr/article/2008/08/09/1240573_11-septembre-2001-le-message-subliminal-de-tf1.html






_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était la fin de l'été....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum