Avant la nuit...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avant la nuit...

Message  Loatse le Lun 15 Aoû - 11:09



Ce soir sur Arte, un film superbe qui nous emmène à cuba... Pas le cuba des touristes ni de ceux pour qui la révolution castriste est un idéal à importer...

L'auteur du livre dont le film est tiré, reinaldo Arenas est un jeune paysan cubain dont les dons pour l'écriture sont découverts par son institutrice qui en informe sa famille, des gens très pauvres... ceux ci quittent alors leur campagne pour s'installer en ville..

c'est à ce moment là que se produit la révolution... l'auteur, très jeune à l'époque rejoint les rebelles et porte en lui l'idéal révolutionnaire...

Mais la joie du peuple est de courte durée... la pauvreté règne et la répression frappe ceux qui ont le malheur de critiquer le régime, aucune opposition n'est tolérée, la liberté d'expression si elle n'est pas dans la lignée castriste non plus.. elle frappe aussi les intellectuels, notamment les écrivains... et les homosexuels que l'on envoit dans des camps afin de les "rééduquer"..

Les poètes sont mal vus.. les cercles de lectures interdits.. L'évasion, le rêve n'est pas conforme à l'idéal révolutionnaire prolétarien et le libérateur se transforme en tyran stalinien...

Reinaldo est emprisonné deux ans dans l'une de ces prisons cubaines dont la description ressemble au fin fond de l'enfer de dante..

A sa sortie, Castro renonçant à extraire par la force et l'aveu contraint du retour à "la normale" cette orientation sexuelle qui lui déplait fortement décide de se débarasser des ses marginaux en mettant à la disposition de ceux ci ainsi qu'à celle des handicapés mentaux ("improductifs") des bateaux afin qu'ils puissent quitter l'ile en... apatride...

L'auteur se retrouve ainsi aux usa et continue son oeuvre (9 livres publiés dont un à cuba)... avant de se suicider en 1990 à l'age de 47 ans alors qu'il est atteint du sida...

Un très très beau film... et à la fin ces mots tranchant comme des glaives, que j'ai eu du mal à retrouver sur le net Smile qui expriment la souffrance de son peuple...la colère des ses enfants qui se sont sentis trahis...



Dernière édition par Loatse le Lun 15 Aoû - 23:49, édité 2 fois

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la nuit...

Message  Non2 le Lun 15 Aoû - 11:58

Beaucoup d'imagination dans cette histoire. Y avait-il seulement une partie de vraie ?

Ce qui est vrai, c'est que le code de la famille avait été conçu dans un esprit machiste très latin, mais de là à inventer des "camps de rééducation" pour homosexuels, ils y vont un peu fort. As-tu déjà entendu parler de Mariela Castro, la fille de Raúl ? En tant que présidente de la Cenesex, elle se bat depuis des années tant pour les droits des femmes que pour celui des homosexuels et des différentes minorités à l'intérieur même de Cuba.

Ah oui, j'oubliais, les Cubains sont fous de poésie, et ceux qui ont quitté Cuba pour rejoindre Miami sont ceux qui avaient des intérêts à ce que Cuba reste le bordel et le casino des USA, et il n'a pas fallu les expulser, ils se sont enfuis d'eux-mêmes. Wink

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la nuit...

Message  Loatse le Lun 15 Aoû - 12:23

Rhâaaaaaaaaa la mauvaise foi !!!

quand ce n'est pas conforme à l'idée que tu te fais de cuba, c'est soit du mensonge, soit de la propagande... pas bien ca ! :evil:

Fidel castro a reconnu et regretté les persécutions des homosexuels par son régime, en
particulier dans les années 1960. Ce mea culpa inattendu met en lumière
le travail accompli en faveur des LGBT cubains par sa nièce Mariela, fille
de l’actuel chef de l’État, Raúl Castro.

Plus que des discriminations, les homosexuels de Cuba ont subi dans les années 1960 une véritable persécution, en particulier entre 1965 et 1967. Ces deux années marquent
la mise en place puis la disparition des Umap, les Unités militaires d’aide à la production. Des homosexuels, en même temps que des hommes d’Église et des jeunes en échec scolaire, ont été envoyés par le régime dans ces unités pour y subir des « programmes de rééducation ».
Installées dans la province humide de Camaguey, ces unités étaient des espaces cerclés
de barbelés où les pensionnaires logeaient dans de très spartiates baraquements militaires. La journée, ils étaient contraints d’effectuer des travaux agricoles particulièrement épuisants. Ils participaient à la production de tabac et de sucre
destinée à la lucrative exportation vers l’URSS.

http://jafariallen.files.wordpress.com/2011/06/cuba.pdf

Reinaldo Arenas a vécu tout cela de l'intérieur.. quel intérêt avait il a quitter sa famille, les êtres qui lui étaient chers si ce n'est parce qu'il ne pouvait exprimer ce qu'il avait au fond de lui et vivre son orientation sexuelle sans se cacher ?

l'argent ? il ne roulait pas sur l'or aux usa, ne pouvant d'ailleurs pas accéder aux soins pour sa maladie faute de couverture médicale suffisante... son regard sur le capitalisme n'avait pas changé d'ailleurs, il était aussi critique..

que dirais tu si tu ne pouvais exprimer la moindre critique sur ton gouvernement sous peine de repression comme ce fut le cas pour l'auteur et bon nombre d'intellectuels cubains ? trouve tu normal qu'une oeuvre littéraire devienne possession de l'état et que son auteur se retrouve dépossédé des droits sur celle ci et de son copyright ????

Sans doute, castro dans ses vieux jours éprouve t'il des regrets pour les exactions qui se sont commises sous son régime.. mais nier qu'elles se soient produites c'est comme cracher à la figure de ceux qui en ont soufferts... On ne peut pas changer l'histoire...


_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la nuit...

Message  Non2 le Lun 15 Aoû - 19:17

On ne peut pas nier l'histoire, mais pointer un pays lorsque l'ensemble du monde agissait de même est plutôt malhonnête aussi.
...

■ Historia - En 1973, l'American Psychiatrist Association supprime l'homosexualité de la liste des maladies mentales. L'Organisation mondiale de la Santé a attendu 1990 pour prendre la même décision. Pourquoi ?

- Louis-Georges Tin - Principalement à cause du rapport de forces au sein des Nations unies. Les Etats-Unis et quelques autres pays étaient favorables à cette décision mais la majorité y était hostile. Beaucoup de médecins de l'OMS ont affirmé qu'ils avaient voté pour des raisons politiques, conditionnés par la pression américaine.Sur le fond, ils n’étaient pas convaincus, considérant toujours l'homosexualité comme une maladie !

■ Historia - De telles pratiques existent-elles encore ?

- Louis Georges Tin - Le fait marquant réside aujourd'hui dans les nombreuses «reparative thérapies» proposées aux Etats-Unis aux homosexuels. Il s'agit d'un mélange étonnant de psychothérapie et de prière, élaboré afin de ramener les déviants dans «le droit chemin de l'hétérosexualité». Les homosexuels ainsi «guéris», fût-ce de manière provisoire, ont même constitué des associations d'« ex-gays », susceptibles d'attirer à elles ceux des homosexuels que la honte, la solitude et la haine de soi avaient condamnés à la misère psychologique. Soutenues par des Eglises, par des sectes et par la droite évangélique, ces associations connaissent un certain succès aux Etats-Unis depuis les années 1970. Et elles tendent aujourd'hui à se diffuser en Afrique, en Asie du Sud-Est et en Amérique latine. Il y a quelques mois, au Brésil, dans l'Etat de Rio, un député du Parti social chrétien. Pasteur de la secte évangélique Assemblée de Dieu, a déposé une proposition de loi pour une aide morale et médicale aux «personnes qui, volontairement, ont opté pour le passage de l'homosexualité à l'hétérosexualité». Le texte a déjà été voté par les deux commissions chargées de la Justice et de la Santé...

...
Castro serait-il seul à devoir regretter le passé ? Jusqu'aux émeutes de Stonewall, ce n'était pas mieux ailleurs.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la nuit...

Message  Loatse le Lun 15 Aoû - 23:47

C'est tout de même étrange, arrivé aux états unis on ne l'a pas emprisonné, ni mis en asile psychiatrique et il a pu écrire ses livres en toute liberté... Smile

Tu ne m'oteras pas de la tête qu'un pays qui empêche son peuple de le quitter n'est rien de moins qu'une dictature...

toi, l'anar qui revendique avec force la liberté aussi bien physique que d'expression tes propos me surprennent alors que justement l'autre jour tu parlais d'un monde idéal ou tout un chacun pourrait s'établir là ou il le souhaite... Suspect

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la nuit...

Message  Non2 le Mar 16 Aoû - 0:32

Loatse a écrit:C'est tout de même étrange, arrivé aux états unis on ne l'a pas emprisonné, ni mis en asile psychiatrique et il a pu écrire ses livres en toute liberté... Smile
Les USA sortaient à peine du maccartisme, qui comprenait sa propre fixette sexuelle, et n'avaient peut-être pas envie d'en rajouter une couche. De plus, il s'y est installé comme anticommuniste, ce qui a du lui ouvrir bien des portes.
Son parcours de dissident ; de par son anticommunisme, son activisme intellectuel contre le régime castriste et son homosexualité débridée ; et sa vie l’ont rendu célèbre.
http://membres.multimania.fr/genresmineurs/Reinaldo_Arenas.htm
Loatse a écrit:Tu ne m'oteras pas de la tête qu'un pays qui empêche son peuple de le quitter n'est rien de moins qu'une dictature...
Dans un de tes liens, il est dit qu'il a été expulsé ... faudrait savoir.
Loatse a écrit:toi, l'anar qui revendique avec force la liberté aussi bien physique que d'expression tes propos me surprennent alors que justement l'autre jour tu parlais d'un monde idéal ou tout un chacun pourrait s'établir là ou il le souhaite... Suspect
Anar, mais réaliste : où as-tu vu un pareil endroit dans le monde réel ? De plus, est-il vraiment souhaitable que quelqu'un puisse s'installer dans un endroit où son seul but serait de détruire ce que les autres viennent de créer ?

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avant la nuit...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum