Quand le Sahel devient zone de combats....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand le Sahel devient zone de combats....

Message  Loatse le Lun 10 Jan - 5:53




L'enlèvement puis la mort de deux jeunes français au niger à la suite d'une longue course poursuite dans le désert est révoltant. Mais derrière ces rapts de plus en plus nombreux depuis 2007, de nombreuses questions restent sans réponse...

Qui est derrière cette nébuleuse dite "franchise d'Al Qaida" Suspect nommée AQMI ?

Jeremy Keenan, un anthropologue à l’expertise non contestée arpente le Sahel depuis quatre décennies. Selon l’universitaire qui connaît un nombre important de sources sur place (et vient d’écrire deux livres sur le sujet), les services secrets américains, après le « 9/11 », ont même collaboré avec le DRS dans des coups tordus dans le Sahel.

S’exprimant sur le site d’Al-Jazeera en anglais (1) à propos de l’affaire Germaneau, il voit aussi l’ombre d’Alger : « Il existe des contacts étroits entre la cellule d’Abdelhamid Abou Zaïd d’Aqmi et le DRS, Zaïd étant lui-même considéré comme un agent du DRS. Pour cette raison, les habitants de la région, de plus en plus remontés contre les soi-disant activités d’Al-Qaïda, se réfèrent souvent à l’Aqmi comme “Aqmi/DRS”. Ainsi, les derniers mots attribués au colonel Lamana Ould Bou, du service malien de la sécurité d’Etat, peu avant son assassinat à Tombouctou le 10 juin 2009, furent : Au cœur d’Aqmi, il y a le DRS… »

Mais pourquoi cette duplicité algérienne ? Pour Keenan, Alger veut prouver aux pays de la région « leur incapacité à détruire Al-Qaïda et à assurer leur propre sécurité, tout en démontrant que la seule puissance régionale capable d’assurer ce rôle est l’Algérie. Toute la stratégie du DRS en créant l’Aqmi dans la région sahélienne en 2006, a été de convaincre les Occidentaux, et en particulier les Etats-Unis, du rôle indispensable de l’Algérie comme gendarme régional ».

Aqmi : Abou Zeid ne serait pas celui qu'on croit
-------------------------------------------------------


Le journaliste algérien Mohamed Mokeddem, alias Anis Rahmani, affirme dans un livre sorti à l’occasion du XVe Salon du livre à Alger que tout le monde se trompe sur la véritable identité d’Abdelhamid Abou Zeid.

Le journaliste et directeur du quotidien algérien arabophone Ennahar, Mohamed Mokeddem (plus connu sous son nom de plume, Anis Rahmani), est réputé pour ses informations sécuritaires. Il révèle dans un ouvrage paru aujourd’hui à l’occasion de la Foire du livre d’Alger (Al-Qaïda au Maghreb islamique, contrebande au nom de l'islam, Éditions Casbah) qu’Abdelhamid Abou Zeid, chef du commando d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) n’est pas Abou Zeid. Ou plutôt, n’est pas celui qu’on croyait être depuis plusieurs années..... Rolling Eyes

Deux groupes se revendiquent de l'AQMI et forment deux katibas (brigades) (katiba Al- Moulathamoune de Belmokhtar Mokhtar et Katiba Al-Fathihine d‘Abdelhamid Abou Zeïd (ex Tariq Ibn Ziyad)..

Mohamed Mokeddem, fin connaisseur des réseaux djihadistes affirme que la présence d’Aqmi dans le Nord Mali n’est qu’une étape dans sa stratégie qui vise à une implantation au Nigeria. Pour étayer son propos, il cite l’apparition de Boko Haram, une secte qui a provoqué ces deux dernières années des centaines de morts après des affrontements contre la minorité chrétienne et contre les forces de l’ordre dans les Etats du Nord-Nigeria.

« L'avenir de l'Aqmi, conclue Mohamed Mokeddem, est au Nigeria, pas au Sahel. »

Toujours est il que les populations de ces zones à risques trinquent... Certains notamment parmi les touaregs; population qui vit pauvrement de l'élevage de chêvres se sont opposés à ces mouvements au péril de leur vie et ont dû s'exiler vers les villes.

http://www.azawad-air.com/categoryblog/375-le-mali-laqmi-et-e-peuple-nomade-touareg.html

Les quelques français qui restent dans ces régions et dont l'activité touristique permettait aux autochtones de subsister, ne sont guère optimistes...

Malgré les conflit d'intérêts, les enjeux politico-religieux, les famines et la pauvreté, l'Afrique reste un continent fascinant et dont les ressources attirent toutes les convoitises. Souhaitons-lui de ne pas se replier sur elle-même et de se libérer des jougs qui l'entrave...


_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le Sahel devient zone de combats....

Message  Non2 le Mar 11 Jan - 15:05

Ben oui, c'est certain ! En plein désert, entourés des scorpions, des bases de l'USAfricom et des bases françaises, il est évident que les "alqaidistes" se comptent par millions ! Suspect

Et qu'on ne vienne pas me dire qu'Areva et consorts y sont pour quelque chose ... Rolling Eyes

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le Sahel devient zone de combats....

Message  Loatse le Mer 12 Jan - 10:32

Gné ?

M'est avis que les preneurs d'otages s'en fichent comme deux ronds de flans d'Areva si ce n'est l'opportunité de pouvoir toucher une rançon conséquente...

je crois (je n'ai plus mes sources sous la main) que c'est de l'ordre de 50 millions d'euros que ca leur a rapporté toutes ces prises d'otages à ces katibas qui se désigneraient elles même comme "franchisés d'al qaida" !!! Shocked

(je connais les franchises yves rocher, mais al qaida c'est nouveau, ca !) :P

Tu me diras, ils ne seraient pas les premiers à dissimuler leurs véritables activités sous des appelations politiques.. Au Pérou c'étaient les bandits du sentier lumineux qui se prétendaient communistes pour dissimuler leur principal activité; celle de narcotraficants..

Là à Niamey ce sont deux jeunes dont l'un était humanitaire (donc rien à voir avec Areva) et son ami qui venait de le rejoindre qui ont été enlevés et.. tués par balles semble t'il dans l'opération du COS. Des français donc l'espoir pour les ravisseurs d'une rançon...

Faudrait pas les voir non plus comme des robins des bois, les types.... Rolling Eyes

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le Sahel devient zone de combats....

Message  Non2 le Mer 12 Jan - 15:07

Pour moi, c'est plus simple. Areva a la main mise sur l'uranium là bas. De deux choses l'une : soitt aqmi tombe à pic comme prétexte pour y envoyer des troupes françaises qui permettront à l'uranium de rester propriété française, soit ils sont là pour démontrer que la France ne sait pas sécuriser le région et le prétexte est idéal pour faire passer l'uranium sous contrôle US. Voire un peu des deux.

Loatse a écrit:... Au Pérou c'étaient les bandits du sentier lumineux qui se prétendaient communistes pour dissimuler leur principal activité; celle de narcotraficants..
C'est ça ! Tu oublies que pour les gens de là, la coca est une feuille qui se mâche, et que pour les USA, il est la matière première de la cocaïne. Il a été prouvé depuis que les sandinistes n'étaient pas les trafiquants, mais que c'était les contras, qui fournissaient à Washington les dollars de la drogue pour financer illégalement le passage de l'armement vers l'Iran lors de la guerre Iran-Irak, le payement de cet armement finançant des fabricants d'armes et des politiciens du gouvernement Reagan (après Carter).

Loatse a écrit:Là à Niamey ce sont deux jeunes dont l'un était humanitaire (donc rien à voir avec Areva) ...
Faudrait pas les voir non plus comme des robins des bois, les types.... Rolling Eyes
Les ONG, des robins des bois ? :D Des groupes de pression, de renseignements et d'influence, oui !

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le Sahel devient zone de combats....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum