Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Loatse le Dim 26 Sep - 12:00

Le dimanche soir je fais comme tout le monde, je regarde LE film du dimanche soir Smile

Au programme le film "indigènes du cinéaste Rachid Bouchareb... Moments d'émotions intenses, Bouchareb nous montre dans son film comment étaient traités par l'armée les combattants venus des pays du maghreb pendant la seconde guerre mondiale, (injustices de traitement), et à la fin la non reconnaissance par l'armée du héros du film qui a réussi à débarrasser un hameau alsacien des nazis à pratiquement lui tout seul...

On sort de ce film en colère, plus que ça même à vous dégouter d'être français, à vous coller la honte, par empathie on se sent humiliée aussi....

Du coup je m'apprêtais comme une andouille naive à poster la bande annonce de youtube sur le film et à vous conseiller de le voir, n'écoutant que mes sentiments et aussi sur la base du principe que s'il y a une injustice commise par notre peuple, il est bon de le savoir histoire de moins la ramener....

Jusqu'à ce que, (le hasard faisant bien les choses ?), je tombe sur d'autres vidéos, lesquels renvoient à d'autres liens, dont la teneur au niveau historique n'est pas à remettre en cause puisque l'affaire a été reconnue par les autorités de l'époque...

En 44, il ne faisait pas bon vivre en italie

Selon un article en page 10 du "courrier international" n°689 du 15 au 21 Janvier 2004, rien que pour le village d'Esperia, composé de 5000 habitants à l'époque, il y aurait eu "au moins 700" femmes violés.
Avant la bataille du Monte Cassino:
"Pour motiver ces 12 000 hommes, [le général Juin] leur promet, en cas de victoire de les laisser faire et de prendre ce qu'ils veulent au-delà des lignes ennemis en toute impunité pendant 50 heures"


préambule d'un projet de lois pour l'indemnisation des victimes de viol pendant la guerre présenté au Sénat de la République italienne à Rome en juillet 1996:

Messieurs le Sénateurs,

au printemps 1944, pendant les combats acharnés pour la conquête d'un pic à 595 mètres autour de Cassino, un nouvel épisode de cette guerre voyait le jour dans certains lieux du Frusinate[sud du Latium].Il s'agit des tristement fameux "gestes" des soldat marocains du gén. Juin, qui, au nombre de 12.000, sous commandement du gén. Guillaume, avaient étés conduits en Italie sous la promesse d'une indépendence pour leur pays.
Ces soldats avantureux, cherchant des proies à soumettre, foncèrent sur les maisons dévastées de Esperia,Ausonia,Pastena,Lenola et d'autres villages..."

"Plus de 2000 femmes furent violées, la plus jeune agée de 11 ans la moins jeune agée de 86. Des dizaines moururent. Six cent hommes subirent le même sort. Parmi eux un jeune curé qui est mort deux jour après avoir subi ces sévices.Deux soeurs de 15 et 18 ans furent violées par 200 soldats marocains, Une d'entre elles est morte pendant le viol, l'autre, devenue folle, fut internée dans un hôpital psychiatrique.
Une douzaine d'hommes, armés de faucilles et de batons, qui avaient essayé de défendre leur femmes mères ou filles , furent empalés vifs. Exactement 50 heures après, des officiers français, pistolet à la main, ont repris le contrôle de la situation et ont obligé les goumiers à rentrer dans leurs camps. Le Pape Pieux XII, informé des événements, demanda au Président Roosevelt que les soldats marocains quittent l'Italie, il obtint gain de cause.

(Des exactions similaires eurent lieu en allemagne à Freudenstad..)


Bref toutes ces choses que j'ai vérifié et re-vérifié sur des sources sures multiples et indépendantes les unes des autres et qui se recoupent m'ont plus que dégoutées, j'ai vu la guerre sous un autre jour.... et du coup ce film ou tout le monde d'un coté il est tout beau et tout gentil et d'un autre injuste, raciste, méprisant.. ca m'a laissée dubitative....

Quel est l'état d'esprit des gens qui ont vus le film "indigènes" qui fustige la france (et pas qu'un peu) ? si moi j'ai eu cette réaction de colère par identification alors que je ne suis pas petite fille de combattant, j'imagine fort bien la haine contre la France que ce genre de film peut susciter chez nos jeunes alors que c'est bien la dernière chose dont on a besoin en ce moment....

film propagande ??? Suspect

et Bouchareb récidive avec son film "hors la loi" (l'histoire de 3 frères après la guerre d'algérie) dans les salles actuellement que je n'ai pas encore vu mais c'est en projet... je pose le courrier d'un ancien combattant que ce film a fichu sacrément en colère, courrier dont la teneur est bouleversante (à commenter merci si infos différentes des faits cités par ce monsieur)....

ROGER HOLEINDRE
Président du Cercle National des Combattants

LETTRE OUVERTE Á M. JAMEL DEBBOUZE
ET Á SES AMIS ACTEURS ET CINÉASTES !


Messieurs,

Vous avez presque tous la double nationalité. En grande majorité néanmoins, vous êtes
nés en France … Vous avez acquis des métiers prestigieux, en France, et pour certains d’entre vous,
vous avez fait fortune … en France.

Alors, une question lancinante m’obsède jour et nuit : Vous êtes bien ici de votre plein gré ?
Personne ne vous a obligé à venir chez nous ? et personne ne vous empêche de repartir ? Si vos parents ont cru bon de quitter leur pays d’origine pour s’installer sur le territoire français, c’est bien parce qu’ils savaient que leur vie, dès lors, et celle de leurs enfants, seraient meilleures ici qu’outre Méditerranée ?

Alors, dans vos films, pourquoi cette hargne, cette volonté constante de vouloir “touiller” le pus des plaies de notre Histoire, en faisant toujours porter le principal des fautes par la France ?

Dans le film « Indigènes », tout n’était pas mauvais, mais l’esprit était faux. Vous avanciez comme argument “massue” le fait que la retraite de ces soldats était ridicule. C’est vrai : Mais elle l’est pour tous les soldats, car il y a la retraite du combattant… et la retraite pour 15 ans de service minimum. Elles n’ont rien à voir l’une avec l’autre. A titre d’exemple : Moi, j’ai été résistant,
j’ai fait 3 séjours de guerre en Indochine, plus l’Algérie. Je suis médaillé militaire, j’ai plusieurs citations ; j’ai été 2 fois blessé au combat, et je touche 212,19 € de pension tous les 6 mois, soit environ 35 € par mois, et je n’ai même pas la Légion d’Honneur !

Les troupes Nord africaines n’ont jamais été « la chair à canons » comme vous voulez
toujours le laisser entendre. Vous oubliez sciemment les 170 000 pieds-noirs qui, avec les indigènes, presque tous volontaires, composaient l’Armée d’Afrique. Les unités d’élite “blanches” ont payé plus que le prix du sang et de l’honneur.

Vous n’êtes pas sans savoir que, le 7 février 2010, le Parlement algérien a déclaré qu’il allait faire adopter une proposition de loi, “criminalisant” les 130 années de présence française en Algérie.
Le sieur Bouteflika compte pour cela demander des milliards d’euros de dédommagement à la France, avec en plus… des excuses…de la repentance…le reniement de tout ce qui fut notre passé.

En voilà assez ! Il vous faut donc savoir quelle est votre position quand la France est ainsi attaquée, bafouée. Il vous faut, que vous le vouliez où non, choisir votre camp ! Vous ne pouvez pas… être ici… et là-bas, tout du moins en paroles ! Le dernier film de M. Rachid Bouchareb, « Hors La Loi » commence, lui, par des erreurs flagrantes, des oublis, des affirmations qui sont des contrevérités historiques.

Ce monsieur sait ce qu’il fait, ce qu’il dit. Ne déclarait-il pas le 21 juin 2009 au journal El-Watan à Alger… vouloir « rétablir la vérité historique » et ainsi… « déballer tout » à travers ce long métrage de 2h30, dont 25 minutes seraient consacrées aux évènements du 8 mai à Sétif et Kerrata (Oui 25 minutes !).

A Sétif, tout a commencé par des mini échauffourées, des défilés revendicatifs, et ce dès le 1er mai 1945.
Tout avait été programmé par le congrès des « Amis du manifeste algérien », car le FLN n’existait pas alors.

De marche pacifique en marche… de la dignité, tout a basculé dans le drame avec les tueries
et les atrocités, le 8 mai 1945, et cela au nom du Djihad, aux cris de « Á bas la France », « Vive l’indépendance ».

Le commissaire de police Oliviéri, débordé, jeté au sol par les émeutiers, a tiré en l’air pour se dégager. En l’air ! Pas dans le tas ! Ce qui transpirait alors c’était la haine du roumi mise au goût du jour par la radio du Caire depuis des semaines. Cela donna des scènes de violences inouïes, de mutilations effroyables, n’épargnant ni les femmes, ni les enfants en ce jour de fête de la Victoire, au milieu des hurlements hystériques et des “youyous” des femmes. C’était la folie !
Jusque dans les maisons envahies… les Européens furent éventrés, émasculés, les femmes et les fillettes violées ! Les bébés découpés en morceaux à la hache ! Dans la foulée, aux 400 Européens dont 300 femmes et enfants massacrés, s’ajoutaient déjà 800 musulmans, connus pour leur amour de la France, dont de nombreux anciens combattants forcés d’avaler leurs médailles !

Oui, la réaction des civils fut anarchique et sanglante, mais n’était-ce pas ce que voulaient les instigateurs de la révolte ?

Car ils étaient seuls !

Á cette époque, l’Algérie était presque totalement dépourvue de troupes. Dans les jours qui suivirent ce furent en partie des unités musulmanes en formation qui rétablirent l’ordre, alors qu’ailleurs, souvent, des ouvriers arabes sauvaient leurs patrons. Quand l’armée intervint en plus grand nombre, 10 000 armes furent récupérées !

Voilà messieurs, les vérités que votre film escamote ! Si vous désirez la liste, les massacres que par la suite le FLN perpétua, bien souvent sur des musulmans qui refusaient de renier la France, je me tiens à votre disposition pour ce faire. En voici déjà quelques exemples…
El Halia… hommes, femmes, enfants, débités à la hache, le 20 août 1955, rien que des ouvriers,
des mineurs, chrétiens et musulmans. Des bébés cloués sur les portes des granges avec des pioches.

Le massacre de Palestro le 18 mai 1956, où des appelés tombés dans une embuscade ont été non seulement tués, c’était la guerre, mais mutilés, les yeux crevés, le sexe tranché mis dans la bouche, le ventre ouvert.

Le massacre de Melouza, le 28 mai 1957, où toute la population musulmane de la Mechta-Kasba fut exécutée par le FLN, 300 cadavres et 150 blessés, du seul fait qu’ils appartenaient au MNA, mouvement politique concurrent, mais “nationaliste”.

Les noms de tous ces lieux où furent perpétrés des attentats horribles restent gravés dans les mémoires de tous les pieds-noirs, de tous les musulmans qui servirent la France, de tous les soldats qui firent leur devoir !

C’est-à-dire tous ceux que le dépravé ministre Frédéric Mitterrand, ose traiter, dans
Le Parisien, de nervis d’extrême droite… une saloperie de plus ! Ajoutant que ce film n’est pas historique, mais une fiction ! Mes souvenirs, eux, ne sont pas une fiction !

J’entends encore comme une longue litanie, au milieu des corps déchiquetés baignant dans des mares de sang,

des pieds, des jambes, des bras, des têtes, des tripes… étalées partout… éclaboussant les murs… les cris et les pleurs de gens du peuple, hébétés, hommes rudes en pleurs, gamines mignonnes dans leur robe de bal, devenant folles de douleur !

Rendons donc hommage à toutes ces victimes innocentes que vous et vos amis oubliez…
du stade municipal d’Alger, du stade d’El-Biar, du casino de la Corniche, du Clos Salembier,
d’Hussein-Dey, de la Redoute, de la Casbah et de tous ces quartiers d’Alger qui virent
périr des centaines de martyrs.

Il aura fallu que la télévision française ose (et elle a osé) donner une tribune à toutes ces poseuses de bombes. Certaines vivent chez nous, en France, comme vous messieurs, mais aucune d’elles n’a fait preuve du moindre regret, du moindre remord,

ne serait-ce que vis-à-vis du piètre résultat, du calamiteux résultat de l’INDÉPENDANCE ALGÉRIENNE.

Qu’ont donc fait les dirigeants algériens de l’Algérie prospère… que De Gaulle leur a donnée… avec en plus, en prime, le Sahara,
son gaz et son pétrole… qui n’ont jamais, jamais, été algériens.

Le remerciement fut le massacre de 100 000 harkis… soldats français, et l’enlèvement de milliers d’Européens, dont certains seraient, aujourd’hui, toujours vivants.

M. Bouteflika ose comparer la présence française en Algérie à l’occupation allemande en France !
A ma connaissance, au départ des troupes du Reich, 5 millions de Français ne sont pas partis s’installer en Allemagne.

Pour mes amis et moi-même, la guerre d’Algérie est terminée, le peuple algérien est indépendant… les problèmes de l’Algérie sont ses problèmes.

Si nous refusons la repentance, nous refusons aussi qu’il soit dit et écrit que cette guerre, que notre armée a gagnée militairement, fut un combat sanglant entre l’armée française et la totalité de la population d’Algérie.

Cela est faux ! Comme le reste !

Messieurs, je ne vous salue pas, je vous plains.

(Par Roger Holeindre - Publié dans : Devoir de mémoire)






Dernière édition par Loatse le Dim 26 Sep - 12:50, édité 2 fois

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Non2 le Dim 26 Sep - 12:46

J'ai vu ce film, Indigènes. Il a peut-être tendance à "angéliser" les combattants venus d'Afrique. Mais il n'y a rien de faux dans ce qui y est raconté. Nombre d'entre eux se sont battus pour nous, et ce dès le départ. Dans les listes de noms de ceux qui sont tombés aux forts de Liège, près de chez moi, il y a de nombreux Marocains, Algériens, Congolais, Sénégalais, .... Et nombre de ceux qui ont participé à la libération étaient aussi d'Afrique. Ils ne demandent pas des fortunes, ils demandent seulement la reconnaissance de ce qu'ils ont fait. Pourquoi le leur refuser ?

L'Italie ? Oui, la guerre est quelque chose de terrible, surtout pour les civils. Dans tous les cas, tous. Le débarquement allié en Sicile et la progression en Italie a été organisée en collaboration entre les états-majors alliés et la mafia, avec pour intermédiaire Lucky Luciano, libéré pour cette organisation. Comment s'étonner que la distribution des récompenses et des punitions ait ressemblé aux manières de la mafia dans ces conditions ? D'ailleurs, pour rappel, le sort des collabos chez nous a rarement été meilleur. On n'en parle pas non plus.

En Allemagne (Freudenstad ou ailleurs) ? C'est vrai. Des gens qui l'ont vécu mont raconté, une femme coûtait une tranche de pain. Parfois moins. Au cas où, en Allemagne, parmi les vainqueurs, sais -tu qui sont ceux qui sont le plus haïs par ceux qui l'ont vécu ? Non, pas les Nord-Africains, les Belges !

Et tes sources ! Sais-tu qui est ce Roger Holeindre qui t'a si bien convaincu ? Un ancien de l'OAS, d' Occident, du Parti National Populaire (aujourd'hui intégré au FN dont il est co-fondateur), et j'en passe et des pires !

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Loatse le Dim 26 Sep - 14:15

tsss tssst, je me cite

Bref toutes ces choses que j'ai vérifié et re-vérifié sur des sources sures multiples et indépendantes les unes des autres et qui se recoupent m'ont plus que dégoutées, j'ai vu la guerre sous un autre jour....

en parlant des exactions commises en italie et en allemagne...


Concernant le courrier, j'ai marqué ceci :
je pose le courrier d'un ancien combattant que ce film a fichu sacrément en colère, courrier dont la teneur est bouleversante (à commenter merci si infos différentes des faits cités par ce monsieur)....

Concernant cet homme, Holeindre/ je ne suis pas dans la tête des gens qui ont vécu la guerre... mais de là à dire que tout ce qu'il dit est faux parce qu' FN et anciennement de l'OAS. je ne le ferai pas. Cet homme était sur place, et une part de vérité on la trouve partout, il l'avoue lui même le film en contient une part... en occulte certainement une autre... (je ne vais tout de même pas citer que des sources socialos bordu, vais finir par virer dans la pensée unique..)

en bref, pour moi, le ressenti est celui ci....

Ce film ne dit pas : " n'oubliez pas que nous aussi nous avons combattu à nos cotés",
mais plutôt, "regardez comme vous avez été injuste envers nous !!!"

n'a-t-on pas une assez sale image de nous, les anciens colonisateurs Rolling Eyes , qu'il faille en rajouter une couche ???

60 ans après tout le monde ressort ses griefs, on demande des indemnisations; des excuses, des reconnaissances... Mais bordu, je venais de naitre moi quand la guerre d'algérie a eu lieu, nous, nos enfants, petits enfants on y est pour rien.... L'italie pourquoi attend t'elle 1996 pour demander réparation du préjudice subi ?

Tiens, nous aussi on va présenter la note à l'allemagne pour les 2 guerres tant qu'à faire, avec le préjudice moral en plus puis on va aussi rechercher les descendants des vikings pour leur faire payer l'invasion de leurs ancêtres...

Pour la pension, certes il aurait fallut faire la part des choses, à savoir qu'un combattant pour la france reste quelqu'un qui s'est battu et a risqué sa vie pour un pays a droit à une indemnité... même si celle ci est minime.

Mais comment se tirer de se pétrin sans encore passer pour de beaux salauds ???? Rolling Eyes

Dans la bible il est écrit : "les enfants ne payeront pas pour les péchés de leurs parents"...
ca me semble juste.... on ne peut revenir en arrière et effacer/réparer toutes les injustices commises dans le monde dans le passé... aucune nation ne le peut... certains n'en ont même pas conscience c'est pour dire..











Dernière édition par Loatse le Dim 26 Sep - 14:28, édité 1 fois

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Loatse le Dim 26 Sep - 14:25

mais comme je ne veux pas être injuste, je dois admettre que nous nous devons d'être reconnaissants (et de le faire savoir) envers ceux qui ont donné leur vie ou ont combattu pour la france, qu'ils soient sénégalais, marocains ou algériens, tant qu'il n'ont pas pris ou saccagé la vie d'innocents volontairement...

voilà, le distingo est fait et je tenais à le faire....

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Véga 44 le Mar 28 Sep - 11:00

c'est quand même un monde ça, que de vouloir en permanence faire expier les français

les allemands aussi avaient des colonies, les anglais, les belges, les hollandais...
et on voudrait nous faire croire que nous avons été les plus pourris de tous les colonisateurs ?
laissez moi en rire,
et pis merde j'en ai ras le bol de tous ces pignoufs qui veulent nous faire revivre le passé sans fin
je relève ce que cet ex combattant qui a été cité par loaste dit :
qu'ont ils faits de leur précieuse indépendance ?
se sont ils relevé les manches, ont ils poursuivi sur les bases de ce que nous leur avons laissé, même les morts ils ne les ont pas respectés, en détruisant leur sépultures et j'en passe...
je vous signale qu'ils continuent de s'entre-tuer, d'éventrer, de violer, d'égorger les enfants, et il faudrait que l'on baisse encore notre froc et présenter des excuses, et pire donner du fric ?
vous êtes sûrs qu'ils ont des leçons à nous donner, et nous à les recevoir ?
vous croyez que les anglais reçoivent des leçons de leurs ex colonies ?
et pourtant eux ne sont pas partis les mains vides, et n'ont rien laissé derrière eux
les belges ont ils fait mieux ?
franchement je ne pense pas !!!
la colonisation n'est pas un pan de notre histoire dont on peut être fiers
mais pas plus ou moins, nous, que les autres
tu parlais loaste de l'allemagne, on s'est battu trois fois, là aussi il y a eu des atrocités de chaque bord, pour autant on est arrivé à avancer ensembles, en remontant nos manches, en oubliant nos griefs, et surtout en arrêtant de se regarder le nombril
vous m'expliquez pourquoi eux ne sont pas capables de passer l'éponge ? et d'avancer

tous les colonisés n'ont pas eu cette haine du français, et pour cause,
tous n'étaient pas indépendantistes, et n'avaient pas la haine, mais le respect, la reconnaissance, pour les améliorations apportées à leur existence

et ça me fait mal moi aussi de voir des stars françaises dénigrer notre pays via ce genre de film, simplement parce qu'elles sont d'origine d'Afrique du nord ou autre, elles veulent bien être française pour la gloire, pour les avantages, mais surtout pas pour le reste
l'homme préféré des français : Noha, est plus fier d'être camerounais, que français, mais est ce au Cameroun qu'il doit sa position ?, qu'il doit d'avoir pu s'adonner à sa passion le tennis, puis la chanson ?
moi je considère qu'ils bouffent à tous les râteliers en fonction de la direction des vents
et il n'y a rien de glorieux à oeuvrer de cette façon, ça ne fait qu'attiser une certaine haine, pas de quoi être fier
l'autre jour j'entendais le grand Yannick parler, lui l'homme préféré des français
ben il disait qu'il était hors de question pour lui de parler avec notre président, si d'aventure on l'invitait à un entretient ,
alors il adore que les français l'adulent, mais méprise ces mêmes personnes
car si Sarko est président, ne lui déplaise c'est à la majorité des votes qu'il le doit
ça plaît ou ça ne plaît pas, on est pour ou contre sa politique, mais ça reste le président des français , et lui Yannick il nous insulte tous en ayant des propos comme ça,
c'est pas parce que je ne suis pas d'accord avec les idées de quelqu'un que je refuse le dialogue, lui si,
mais il est qui lui,pour dire qu'il préfère retourner au Cameroun plutôt que d'aller taper la discute avec le président, tu parles d'un respect, ça ne marche que dans un sens
il ne respecte que ceux qui pensent comme lui ? belle mentalité !!!
et bel exemple pour illustrer également certains propos tenus dans ce sujet
bizarre comme la mémoire peut être sélective quand ça arrange...
avatar
Véga 44

Messages : 76
Date d'inscription : 19/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Non2 le Mar 28 Sep - 13:38

l y a au moins un point sur lequel on est d'accord : tous les colonisateurs ont commis des atrocités, les Français ni plus ni moins que les autres.

Les "pignoufs" ne veulent justement pas qu'on revive ce passé, mais plutôt qu'on évite de le revivre. Mieux, qu'on évite de continuer à le vivre. Car, comme tu le demandes, qu'ont-ils fait de cette indépendance ? Ce que nous (nos gouvernants pour être plus exact) leur avons permis d'en faire. A chaque fois qu'ils choisissaient quelqu'un pour les diriger qui ne convenait pas à nos dirigeants, celui qu'ils avaient élu se faisait assassiner, ou son pays se voyait mettre sous embargo, des guerres étaient fomentées pour le faire tomber. De l'assassinat de Lumumba (par les Belges, le Vatican ou les USA, on ne sait pas trop) aux magouilles d'areva, du renversement du gouvernement de Mossadegh à celui de Ben Bella, du régime raciste d'Afrique du Sud aux divisions de la corne de l'Afrique, et tant d'autres, quand leur a-t'on laissé leurs choix ? Encore une fois, je ne parle pas du Français moyen, ni du Belge moyen, ni de l'Anglais, ni d'aucun autre"moyen", mais de nos gouvernants, de nos entreprises multinationales.

Nos choix d'hommes politiques ? Quel choix ? Je ne pense pas à ce qu'ils disent, mais à ce qu'ils font. Et là, c'est chou vert et vert chou ! Je n'appelle pas ça un choix, même si eux appellent ça "démocratie". La peste ou le choléra, c'est le seul choix qu'on aie. En ça, je me sens plus proche d'un Africain, d'un Sud-Américain ou d'un Asiatique que de n'importe quelle personne qui gobe ce que nous disent nos partis. Ton Sarko, si je me trouve face à lui, je lui crache à la gueule, et pareil pour n'importe quel politicard belge.

Les gens de là-bas qui viennent ici, même si c'est pour profiter des avantages qu'ils pourraient avoir ici, ça ne me pose pas de problème. Nos entreprises et nos pays doivent leurs richesses à ce qu'ils ont pillé chez eux, et à ce qu'ils continuent à piller. Encore une fois, je ne parle pas du commerçant du coin, mais des multinationales.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  CHOUF le Mar 28 Sep - 14:04

Roger Holeindre (une ordure !) falsifie l'histoire au gré de son idéologie fasciste. Que s'est-il passé le 8 mai 1945 en Algérie ? L'Europe fêtait sa libération et la France qu'il l'a obtenu que grace à l'engagement volontaire de milliers d' hommes (ces fameux indigènes) issus de ses colonies. Les pieds-noirs, bien plus acquis au régime de Vichy, seront peu nombreux. Les nationalistes algériens dont la plupart d'entre-eux ( Ahmed Ben Bella recevra la médaille militaire pour sa bravoure à Monte-Cassino des mains de De Gaulle) ont participé à ce conflit mondial , et se souvenant du général De Gaulle promettant dans son discours de Brazzaville de 1944 l'autodétermination aux pays colonisés à la fin de la guerre, organisèrent des défilés pacifiques dans cette perspective. Leur requête sera injustement réprimée et les ratonnades dureront plusieurs jours pour faire près de 45.000 morts.

Les films Indigenes et Hors-la-loi ne véhiculent aucune idée revancharde ou accusatrice. Ils démontrent simplement un aspect historique qu'il semble (propre aux français) peu enclin à être agrée. La place manquerait pour faire un plus large développement socio-culturel de ce refus. Néanmoins, un seul petit détail : ce sont pratiquement les mêmes flics parisiens (en tout cas avec le même patron Papon) qui ont fait la rafle des juifs en 40 et massacrèrent les algériens en 61.

A propos, pouvez-vous me citer une guerre propre (pléonasme).








En juillet 2000, le général Bigeard avait déclaré que la torture était un "mal nécessaire"...
Une de ses victimes atrocement torturée et violée par les paras sous commandement de Bigeard, Louisa Ighilahriz, a écrit dans son livre : « Je souhaite que les Français sachent qu'en Algérie, entre 1954 et 1962, il ne s'est jamais agi d'une opération de « maintien de l'ordre » ni d'une « pacification ». J'écris pour rappeler qu'il y a eu une guerre atroce en Algérie, et qu'il n'a pas été facile pour nous d'accéder à l'indépendance. Notre liberté a été acquise au prix de plus d'un million de morts, de sacrifices inouïs, d'une terrible entreprise de démolition psychologique de la personne humaine. Je le dis sans haine. Le souvenir en est lourd à porter. Je souhaite que mon témoignage en provoque d'autres des deux côtés de la Méditerranée ; que les langues d'anciens appelés et d'officiers français qui ont vécu cette guerre et survécu se délient. Je souhaite que l'on retienne de mon histoire qu'il faut préserver l'être humain, d'où qu'il vienne. Ce n'est ni en torturant, ni en avilissant ou dégradant qu'on parvient à ses fins, quelles qu'elles soient. Avec ce livre j'ai accompli mon devoir de vérité. »

Un document qui ne manque pas d'objectivité. A suivre jusqu'au bout



CHOUF
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Non2 le Mar 28 Sep - 14:13

"Guerre propre" n'est pas un pléonasme. C'est quasiment l'inverse, un oxymore, une locution dont les termes se contredisent. Wink

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Véga 44 le Mar 28 Sep - 14:22

ben moi tu vois , je ne crache pas à la gueule des gens, sous prétexte que je ne pense pas comme eux, que je n'agit pas comme eux...
car c'est aussi du sectarisme que d'être comme ça, facile de prendre la défense des petits, mais dans l'action, faut bien que quelqu'un prenne les rennes,
et c'est faire de la politique , ici même nous faisons de la politique, nous échangeons des idées, alors non, je ne te suis pas pour cracher à la gueule de tout le monde...
sarko je m'en fout moi, mais je n'irai pas lui cracher à la gueule pour autant,
je demande le respect comme je respecte les autres,
moi non plus je n'aime pas la spéculation, je suis pour la suppression des bourses, fini la capitalisation à outrance, mais je n'irai pas poser une bombe...
alors faut être tolérant pour les uns, et intolérant pour d'autres ?
mais tout n'est jamais tout blanc et tout noir, il y a des nuances,
moi je reconnais que notre histoire n'est pas glorieuse en permanence, mais trouve moi un pays pour lequel ça le soit, et les pays qui nous fustigent sont ils si nobles ?
l'ALgérie n'a jamais été un pays, à l'inverse du Maroc par exemple
si l'Algérie est un pays c'est à nous qu'elle le doit, belle ironie non ?
et je ne veux pas revenir sur le passé de notre pays, le passé même s'il n'a pas été beau, ben ça reste le passé et on ne le changera pas, personne le peut, alors avançons,
les yeux devant sans tourner la tête , par contre essayons de tirer des leçons de nos erreurs, et de ne pas les refaire, c'est à ça uniquement que doit servir le passé
pas à paralyser l'avenir
avatar
Véga 44

Messages : 76
Date d'inscription : 19/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  CHOUF le Mar 28 Sep - 14:39

l'ALgérie n'a jamais été un pays,

Ah bon ? Il faut que je révise et met à la poubelle toutes les oeuvres d'Ibn Khaldoun geek

CHOUF
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Non2 le Mar 28 Sep - 14:55

Ce n'est pas parce qu'ils pensent autrement que j'ai envie de leur cracher à la gueule. C'est à cause de leur mépris des autres, de leurs collusions avec les transnationales, de la guerre qu'ils font aux peuples, à leur peuple, de leur mépris des lois qu'ils devraient faire respecter et qu'ils changent en douce pendant les vacances ou en brutalité contre l'avis des principaux concernés, et tant d'autres choses qu'ils font contre les intérêts qu'ils devraient défendre. Ils n'ont pas mon respect parce qu'ils se foutent bien de respecter les gens (même ceux qui ont voté pour eux, d'ailleurs).

La fin des bourses, de la spéculation et des profits sur le dos des gens, est-il possible de l'avoir sans poser de bombe ? Je ne sais pas. Sans rien faire contre, je suis sûr que ce n'est pas possible.

Pour l'Algérie et bien d'autres pays, c'est vrai, le découpage s'est fait selon l'intérêt des colonisateurs, pas selon les réalités du terrain.

On ne changera pas le passé, mais le présent en découle, directement ou indirectement, comme l'avenir découlera du passé et du présent. Comme tu dis, autant ne pas refaire les erreurs.

@ Chouf : à l'époque d'Ibn Khaldoun, le pays s'appelait Iffrquiya, ce qui correspondait à la Tunisie, la Libye et une partie de l'Algérie. C'était en fait une division ancienne de l'empire romain qui avait conservé son unité, même après les invasions arabes.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  CHOUF le Mar 28 Sep - 15:00

à l'époque d'Ibn Khaldoun, le pays s'appelait Iffrquiya, ce qui correspondait à la Tunisie, la Libye et une partie de l'Algérie
.

Personne ne dit le contraire Wink Comme la Gaule ..

CHOUF
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Loatse le Mar 28 Sep - 15:03

@chouf

Les films Indigenes et Hors-la-loi ne véhiculent aucune idée revancharde ou accusatrice.

Ce n'est pas ce qu'a laissé entendre Bouchareb au journal Al watan....


_________________
Non2

Ce que font les multi nationales en afrique et dans d'autres pays ou elles pillent les richesses, elles le font aussi chez nous non2... en exploitant le travailleur au profit du grand patronat et des actionnaires...

... l'Etat ce sont bien les travailleurs (meme issus de la diversité), ceux là même qui peinent de plus en plus sous les impots et qui à t'entendre devrait payer un peu plus à la place des responsables pour accueillir les victimes du capitalisme dans le monde ...

ou on va comme ca ??? Meme sous régime communiste, une fois récupéré l'argent des niches, comblé le trou de la sécu, l'avenir se prête mal à l'ouverture béante sur le monde..... Même animés de la meilleur volonté, les moyens ne suivent pas...

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Loatse le Mar 28 Sep - 15:12

A propos justement chouf du 8 mai 1945; un oubli ?

Le général de division Gilles Robert, chef du service historique de la Défense, a passé au crible le scénario de "Hors-la-loi" et rendu en septembre un rapport, consulté par l'AFP, qui relevait des "erreurs et anachronismes (...) si nombreux et si grossiers qu'ils peuvent être relevés par tout historien".

Concernant les événements de Sétif il notait: "le réalisateur veut faire croire au spectateur que le 8 mai 1945 à Sétif des musulmans ont été massacrés aveuglément par des Européens, or, ce jour-là, c'est le contraire qui s'est produit (...) cette version des faits est admise par tous les historiens (...) c'est en réaction au massacre d'Européens du 7, que les Européens ont agi contre des Musulmans".

Le député se fonde sur ce rapport pour dénoncer une "falsification" de l'histoire par M. Bouchareb. "Mon intention n'est pas de contester que les Français aient commis un acte condamnable. Mais la veille, ils avaient été tirés comme des lapins!", a expliqué M. Luca.


Témoignage :

@Ali SADJI-

Dès lors que les faits avancés ne concordent pas avec les votres vous criez soit à la censure, soit à la manipulation. En ce qui me concerne je suis natif du Constantinois et je déplore profondémment ces massacres (des 2 côtés). Mais force est de constater qu'il y a eu mouvement insurectionnel planifié par le PPA (parti de Messali HADJ).Bien sur il y a eu un déclencheur non prévu : l'affaire du drapeau. Mais il faut également dire que que le premier mort de cette triste affaire est la petite Arlette NAKACHE (8 ans) tuée par arme à feu à SETIF, au tout début (je croyais que c'était une manifestation pacifique !),puis l'embrasement. Dois je vous rappeler qu'il n'y avait pas à l'époque de téléphone portable et donc la répercussion était bien planifiée pour atteindre cet effroyable bilan. N'oubliez pas qu'il y a eu beaucoup d'Arabes tués parceque pro-français, ne vous en déplaise (environ 900). Les 103 européens massacrés dans des conditions abominables et 15 femmes qui furent violées ne justifient nullement la répression féroce. Même le modéré F.ABBAS a été choqué par l' attitude des dirigeants du PPA qui avaient mis en exergue la DJIHAD (Guerre Sainte) pour inciter les ruraux fanatisés à tuer le roumi. D'ou l'excès par la suite de la répression sanguinaire. Le nombre de morts total s'élève entre 3000 à 10000 morts. Tout les autres chiffres sont de la pure intoxication dont le fameux 45000 morts lié à 1'année 1945. Avec l'âge je suis persuadé que c'était le but recherché afin d'éveiller une population qui était jusqu'alors bienveillante. Le creuset de haine attisé a servi la propagande révolutionnaire de certains dirigeants. Même en 2010 l'obscurantisme demeure ainsi que l'instrumentalisation et la manipulation des mémoires surtout du côté algérien

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Non2 le Mar 28 Sep - 15:17

Loatse a écrit:Ce que font les multi nationales en afrique et dans d'autres pays ou elles pillent les richesses, elles le font aussi chez nous non2... en exploitant le travailleur au profit du grand patronat et des actionnaires...
C'est bien pour ça que je dis que je me sens plus proche des gens de là que des actionnaires d'ici.
Loatse a écrit:... l'Etat ce sont bien les travailleurs (meme issus de la diversité), ceux là même qui peinent de plus en plus sous les impots et qui à t'entendre devrait payer un peu plus à la place des responsables pour accueillir les victimes du capitalisme dans le monde ...
Qui a parlé de payer plus ? Jusqu'à preuve du contraire, l'immigration a toujours créé du bénéfice gans le PIB des pays d'accueil.
Loatse a écrit:ou on va comme ca ??? Meme sous régime communiste, une fois récupéré l'argent des niches, comblé le trou de la sécu, l'avenir se prête mal à l'ouverture béante sur le monde..... Même animés de la meilleur volonté, les moyens ne suivent pas...
C'est quoi cette histoire ? Si ce que tu dis est vrai, explique-moi comment un tout petit pays comme Cuba tient le coup depuis 50 ans malgré un blocus du puissant voisin et depuis 20 ans (ou plus ?) malgré la disparition du bloc soviétique ! Ce n'est pas la gestion qui a coulé l'URSS, si c'est de ça que tu veux parler. C'est la ruineuse course aux armements qui leur était imposée et par la traitrise de tache-de-vin (je sais plus son nom) qui a vendu son pays aux mafias et aux multinationales.

Sur ce, zzzzzz tout le monde.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Loatse le Mar 28 Sep - 15:24

Gorbachev ???

rhooo l'est tard là... zzzzzz aussi tout le monde...




_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Non2 le Mar 28 Sep - 21:39

Oui, c'est bien de Gorbatchev que je voulais parler. En effet, il était tard. Trop pour chercher son nom ... :D

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le film "Indigènes" ou comment nous culpabilser un peu plus...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum