De l'erreur économique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De l'erreur économique

Message  Non2 le Mar 10 Aoû - 13:11

Il y a un type qui a l'art d'expliquer clairement en quoi le système économique est foireux à la base :





Une conférence complète de J.-M. Jancovici (1h3/4) ici :
http://storage02.brainsonic.com/customers2/entrecom/20080227_Spie/session_1_fr_new/files/index.html

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'erreur économique

Message  Loatse le Mer 11 Aoû - 0:08

Il ne l'a vraiment pas gaspillé son heure et demi de conférence ! :D

Tout est clair et évident pour ce lecteur de barjavel économiste...et pour nous aussi, il va de soi que les ressources énergétique ne sont pas éternelles...et ont eu un impact énorme depuis justement les années 70 qui ont vu l'automatisation dans les entreprises se généraliser (que ce soit dans l'agriculture, l'industrie automobile, textile, et maintenant les supermarchés avec l'apparition des caisses robots automatiques), les administrations avec les standards automatiques (taper le 1, le 2 etc...)

Vu les deux vidéos, je sais qu'on va vers une généralisation massive de l'esclave virtuel, avec la robotisation dans tous les secteurs, je dis bien tous sans exceptions, au vu des progrès en la matière provenant notamment du japon... Déjà que ma machine lave la vaisselle, l'autre le linge, que l'aspirateur fait sa vie...et que la machine à café est autroprogrammée...

Reste, comme ce monsieur le dit si bien, l'impact énergétique de ces esclaves... donc peut etre en parlera t'il dans la suite (que je regarderai en entier), il reste pour le moment deux solutions pour éviter un clash de nos sociétés et de leur mode de vie :

* L'extraction des matières fossiles inexploitées jusqu'à il y a peu : le pétrole abiotique (qui lui meme a des limites ce qui ne fait que repousser le problème)

* La découverte d'un autre mode énergétique non polluant qui pallierait à la dispartion de celui ci...

(ps : tu devrais lire Barjavel, non2, perso j'ai adoré, quasiment un visionnaire cet auteur....)




_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'erreur économique

Message  Non2 le Mer 11 Aoû - 2:22

J'ai peut-être mal choisi les extraits, puisqu'il ne parle dans ceux-là que de la vue immédiate. Mais sur le site que j'ai noté, il y a la conférence complète avec vue des différents schémas qu'il utilise.

Barjavel ? Jamais lu. Très controversé, d'après wikipedia, mais j'essayerai peut-être.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'erreur économique

Message  Loatse le Mer 11 Aoû - 9:27

Voilà.

1) Dans ces shémas, j'ai vu qu'en peu de temps la population mondiale est passée de 2 à 6 milliards d'individus... Il va de soi que dans un système économique idéalement stable qui n'aurait pas à se soucier de l'épuisement des énergies fossiles l'accroissement exponentiel de la démographie ne serait pas un problème dans l'immédiat... mais de toute facon le deviendra un jour à cause justement du recul de la mortalité.

Donc, on en revient à une solution que dans l'état actuel des choses il serait nécessaire d'envisager, à savoir le maintien d'une population mondiale à son chiffre actuel par une régulation des naissances...(avec évidemment l'accès aux soins, à l'eau et à la nourriture pour les populations les plus fragiles)

2) Les trentes glorieuses... période complètement euphorique et irresponsable ou dans les hlm le chauffage central nous donnait du 26 °, ce qui fait qu'on était obligés d'ouvrir les fenêtres pour ne pas crever de chaud... impensable aujourd'hui !

3 ) la corrélation entre les chocs pétroliers et le chomage/ par contre, je nai pas trop bien compris quel rapport il y a entre la situation économique actuelle et le pétrole.. Suspect

4) est ce que la hausse moyenne des températures dans le monde de 5° en 2060 n'est pas excessive ? elle ne correspond pas aux prévisions des autres experts..;

5) Je ne vois pas pourquoi on planterait des eucalyptus, alors que dans le même temps, un système économique complètement dingue laisse des entreprises déboiser complètement l'amazonie ou font des brulis pour planter des palmiers à huile....

6) A part augmenter les couts du pétrole et reporter le cout (indice carbone ou risque pour la planète qu'importe le nom) sur les produits manufacturés, je ne vois pas comment obtenir à court terme une amélioration du problème... sans compter l'effet délétère; à savoir une consommation réduite par cette répercution du "risque" et par voie de conséquence un accroissement du chomage...

7) Il faut pendre tous les ricains il dit le monsieur, ce sont des fichus pollueurs ! :D Là il n'a pas tort, ou en sont les mouvements verts et les résolutions à restreindre leur consommation là bas ????

Cool Bon, j'adhère tout de même à une chose, c'est qu'il rentre en ligne de compte les changements climatiques dus à divers autres facteurs aléatoires qui ne sont pas à négliger (le soleil, les changements dans la rotation de l'axe de la terre si jai bien tout compris etc...)

Faut comparer avec d'autres qui disent tout le contraire et sont scientifiques aussi de formation... mais je suis tout de même impressionnée par la somme de travail et de recherches qu'un telle conférence doit exiger...








Dernière édition par NoHoax le Mer 11 Aoû - 11:01, édité 1 fois

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'erreur économique

Message  Non2 le Mer 11 Aoû - 9:47

Ben voila, mes réponses à tes questions.

3) Comme tout à l'heure actuelle dépend directement ou indirectement du pétrole, peu ou prou, lorsqu'on s'est aperçu que le pétrole manquerait, les entreprises ont commencé à réduire les coûts qui étaient encore modifiables par elles. Le pétrole augmentant, le temps de travail humain a commencé à valoir moins, donc les humains à acheter moins, d'où la conjoncture économique défavorable.

4) Si, il a pris ça comme cas d'école pour bien faire comprendre que des variations de températures moyennes faibles entrainent des conséquences énormes.

5) Il dit juste que si on faisait ça, ce ne serait qu'une goutte d'eau dans la mer. L'eucalyptus est choisi en exemple à cause de sa rapidité de croissance optimale pour servir de piège à carbone.

6) C'est bien ce qu'il voulait faire ressortir.

7) Là-bas, toute personne ou tout groupe de personnes qui s'oppose aux décisions du gouvernement en matière de politique interne peu être considérée comme suspecte d'association avec des mouvements terroristes. Donc maintenant, les écolos et les syndicalistes ont intérêt à se tenir à carreau s'ils ne veulent pas finir en tôle sans procès légal.

Ben oui, comme toujours, il faudrait savoir qui dit une partie de vérité et quelle est cette partie.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'erreur économique

Message  Loatse le Mer 11 Aoû - 10:53

Il y a de quoi se poser des questions quand à savoir qui dit la vérité.... je n'oublie pas qu'il y a des intérêts économiques en jeu, notamment cette histoire de taxe carbone... ce n'est pas al gore qui en parlait ????

Voici des explications différentes qui proviennent tout de même de scientifiques climatologues certifiés...

source indépendante sur le site C4N (comme 4 news.com)

http://www.dailymotion.com/video/x33184_marcel-leroux-climatologue-non-peop_tech?start=5#from=embed

Le monsieur en question s'appelle Marcel LEROUX. Il est décédé l'été dernier.

Professeur émérite de climatologie à l'Université Jean-Moulin - Lyon-III, il était directeur du Laboratoire de climatologie, risques et environnement. Il a été nommé Chevalier de l'Ordre des Palmes Académiques le 31 octobre 2002.

Il fait, ou plutôt faisait, partie de cette longue liste de scientifiques qui contestent totalement la théorie du réchauffement climatique liée aux gaz à effet de serre.

Il était de ceux qui expliquent avec des mots simples que l'augmentation de la température moyenne en un siècle est à la limite du ridicule (+0.74° celcius entre 1906 et 2005) et qu'elle ne provoque pas et ne va pas provoquer de changements particuliers au niveau de la faune et la flore.

Il ajoute que le réchauffement ne peut pas non plus être qualifié de global: il fait plus chaud à certains endroits du globe, tout comme il fait plus froid à d'autres.

« Il est donc absolument inexact de prétendre que la planète se réchauffe : le « changement climatique » n’est pas synonyme de « réchauffement global »

Il explique aussi que la cause de l'effet de serre c'est la vapeur d'eau et non pas le CO2.

« L’effet de serre est principalement, et de très loin (de l’ordre de 95 %) associé à la vapeur d’eau. »

Si un tout autre son de cloche que celui communément retenu et diffusé sous forme de propagande vous intéresse, allez jeter quelques minutes de votre temps et attention sur ces sites....

http://skyfal.free.fr/?p=252

http://www.conspiration.cc/science/imposture_rechauffement_climatique.html

http://www.pensee-unique.fr/paroles.html

Qui a tort, qui a raison?

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'erreur économique

Message  Non2 le Mer 11 Aoû - 11:58

Je ne sais pas. Mais pour chercher réponse, j'attendrai après-demain (demain veerger).

zzzzzz

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'erreur économique

Message  Loatse le Jeu 12 Aoû - 9:10

Ils ne seraient que 13 climatologues a avoir attribué les causes du gaz carbonique a l'activité humaine ?! Les rapports ont été validés et se seraient transformés en dogme de la pensée unique... Censurant voir traitant ses détracteurs de négationnistes !

mama mia !!!!

Un climatologue affirme pourtant que l'activité solaire serait l'une des principales causes du réchauffement climatique, cela et la sortie d'une "petite ère glaciaire", le phénonème cyclique du climat et la vapeur d'eau.... et que c'est ce réchauffement qui produirait du gaz carbonique et non l'inverse...

et la cerise sur le gateau ; toutes les planètes de notre système solaire se réchauffent également pourtant il n'y a une usine ni une vache qui pète dessus !!! :D

je ne savais que les accords de Kyoto ont par la suite engendré une telle dépense...des centaines de milliards (et ce n'est pas fini) pour tenter de remplir les poches de corriger si j'ai bien compris quelque chose de complètement aléatoire et qui se produirait dans les même proportions quand bien même usines, respirations humaines et pets de vaches seraient fortements réduits et méga taxés...

Ces liens sont très interessants, non 2... je pencherai plutôt vers la majorité de la communauté scientifique à qui on a fermement et implicitement demandé de fermer son bec...

Parce que c'est tout à fait plausible....


_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'erreur économique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum