On est las...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On est las...

Message  Loatse le Sam 27 Fév - 1:09

Mais est-ce la bonne solution ????...



LETTRE OUVERTE A CELLES ET CEUX QUI S'APPRETENT A ALLER VOTER

A grand renfort de tambours et trompettes, gavé-e-s de promesses et de clins d'oeil, vous vous apprêter à aller "remplir votre devoir de citoyen-ne".

Vous allez, l'espace d'un instant -en glissant l'enveloppe dans l'urne- avoir la sensation de vivre un "orgasme démocratique", croire naïvement que vous participez à un moment de "vie citoyenne".

Le bulletin -quelle que soit sa couleur politique- n'est en réalité qu'un passeport de capitulation politique, de démission citoyenne, un "chèque en blanc" pour des politiques que vous pouvez penser, souhaiter, désirer.

Rappelez-vous comment la volonté populaire en France concernant le Traité Constitutionnel Européen a été bradée, violée, détournée par les politiciens sans scrupules.

Les prochaines élections européennes sont une nouvelle et ultime humiliation pour les peuples de l'Europe. Tout ce que l'Europe compte de bureaucrates politiques, d'arrivistes, de démagogues gestionnaires d'un système qui nous mène au désastre social et écologique, sont en train de nous mendier une légitimité. On peut d'ailleurs constater que ce sont les mêmes profiteurs(ses) locaux, nationaux, européens.

Ils/elles vont venir nous faire pleurer au nom d'un "avenir radieux", au nom des "morts des conflits passés", au nom de la "modernité" (mot "passe partout"), instrument de toutes les liquidations et nous supplier de voter en nous expliquant, la voix chevrotante et la larme à l'oeil, que des "hommes et des femmes sont morts pour le droit de vote"... Ben voyons ! ...

Pensez-vous vraiment que les victimes de la lutte pour la démocratie, la liberté et l'égalité auraient donné leur vie pour le système inégalitaire et mortifère dans lequel nous vivons aujourd'hui à nos dépends ? Leur permettre de liquider les services publics, la protection sociale, les retraites qu'ils avaient créés à la Libération ?

Demandez à celles et ceux que vous allez élire quelles sont leurs conditions de vie, leurs revenus, leur retraite, leur régime de protection sociale, leurs conditions qui ne sont pas systématiquement les nôtres.

Vous faites partie certainement de cette proportion conséquente de naïfs(ves), d'inconscients(tes) qui vont une fois encore se faire piéger. Je me permet d'être franc avec vous, n'ayant aucune préférence. Celles et ceux pour qui vous allez voter ont la même opinion que moi vous concernant, mais elles et eux vont vous flatter, vous caresser dans le sens du poil, tenter de vous séduire... pour avoir vos voix.

On sait ce que vaut la parole de ces individus.

Cette Europe que tous les politiciens, à quelques nuances près, essayent de nous vendre est une véritable escroquerie politique: un Parlement croupion qui donne l'illusion de la démocratie, parfaitement bureaucratique et animé du plus pur esprit du "libéralisme", dont on peut mesurer aujourd'hui les dégâts... le tout sous la dictature de fait des groupes de pressions capitalistes.
Ceci donne par exemple, la "loi sur les étiquetages" qui permet aux industriels toutes les escroqueries sur le prix et le poids... liberté totale pour les producteurs et distributeurs au détriment des consommateurs(trices) à faire: payer.

Plus nous avançons dans le temps, plus la situation sociale et économique se gâte, se durcie, plus les inégalités se creusent, l'environnement se dégrade. Nos enfants et nos petits enfants n'auront plus de protection sociale, de retraites, ne bénéficieront plus de services publics. Les écoles, les universités, les hôpitaux, seront -ils le sont déjà en partie- livrés à la loi du marché qui forge cette liquidation.

Tous les acquis sociaux sont en train d'être bradés par des politiciens(nnes) qui nous couvrent de promesses mais n'obéissent à Bruxelles qu'aux lobbys qui constituent dans la capitale belge la principale force.

Votre opinion, votre voix ne valent rien, face aux intérêts des lobbys. Elles ne sont que les cautions "démocratiques" d'un système qui s'auto-alimente à nos dépends et pour le profit de quelques actionnaires. La reine d'Angleterre, entre autres, touche des subventions agricoles en tant que propriétaire terrienne (?).

Tous ces individus n'ont besoin que d'une chose pour assouvir leur soif de pouvoir et assurer leur existence sociale parasitaire: la légitimité populaire.
Une fois qu'elle leur est acquise, ils agissent à leur guise, en faveur d'un système économique et politique qui, nous le voyons aujourd'hui, nous conduit à la ruine sociale et au désastre écologique.

Ils se bâtissent une carrière politique, grassement rémunérée... tout en nous demandant à nous de nous serrer la ceinture. Eux si prolixes en explications... sont des plus discrets sur leurs revenus.

Bien sûr, de bons apôtres, démocrates à souhait, écologistes plus verts que vert, altermondialistes comme ce n'est pas permis, voire "révolutionnaires" (sic)... vont vous expliquer qu'avec eux, tout va changer...

Ils vont vous mettre sous le nez des promesses mirifiques, des programmes alléchants, se livrer à des démonstrations aussi brillantes que théoriques, élaborer des scénarios qui seront accessibles pour les citoyen-e-s que nous sommes... et une bonne proportion de naïfs(ves) va leur faire, une fois encore, confiance.

Que restera-t-il de tout cela une fois les élections passées ? Rien, rigoureusement rien.

Qu'ont fait les écologistes, les "révolutionnaires" qui ont été élus au Parlement Européen jusqu'à présent ? Rien... Ah si, soyons juste, des discours, des déclarations... Mais à regarder concrètement: rien.

Bien sûr, on va vous expliquer que "si vous ne votez pas... vous votez pour la Droite". Argument classique, éculé et bien évidemment faux.

1er argument: la Droite vous demande aussi avec insistance de voter ! Donc...

2ième argument: êtes-vous vraiment sûr que les socialistes au Pouvoir c'est mieux... Voyez DSK au FMI et Pascal Lamy à l'OMC... tous deux socialistes.

3ième argument: les jeux sont déjà faits. Tout l'arsenal médiatique, idéologique est là pour conditionner et séduire... les résultats, à quelques détails près, sont connus d'avance...

4ième argument: les candidats(tes) dits "alternatifs" n'ont aucune chance dans ce contexte d'être majoritaires, et même s'ils l'étaient, que feraient-ils ? Ils feraient la "révolution" ?... et sur quelles bases ? Ils veulent tout simplement faire une carrière et assurer des finances pour leurs organisations.

5ième argument: l'expérience du Traité Constitutionnel Européen, rejeté par référendum, mais finalement adopté, suite à une entourloupe anti-démocratique, est là pour nous signifier clairement que voter ne sert à rien !

Notre avis ne les intéresse pas, ce qui les intéresse c'est le geste de voter qui donne tout son sens -sa légitimité- à leurs pratiques qui n'ont rien à voir avec nos intérêts.

Certes, l'abstention n'est pas une fin en soi, mais encore faudrait-il que voter ait encore un sens...

Enfin, UNE FORTE ABSTENTION DELEGITIMERA LES POLITICIENS, au pouvoir fragilisé, et donnera une légitimité accrue à la DESOBEISSANCE CIVIQUE, moyen d'opposition et de résistance.

Ne leur donnons pas ce qu'ils/elles ont besoin pour nous enfoncer encore plus: la légitimité.

Patrick MIGNARD (Anarchie 23)
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Non2 le Sam 27 Fév - 5:14

Je vote pour lui ! :D

Mais comment on fait dans un pays dans lequel le vote est obligatoire ? Non, sérieusement, chez nous, malgré ça, il y a de plus en plus de gens qui ne vont pas voter. Non pas par conscience politique, mais "passke ça sert à rien". Ou par paresse, il y en a tellement que l'état ne prend même plus la peine de "punir".

Et ce sont là deux points qui me paraissent essentiels : d'abord ils se foutent pas mal qu'on aille voter ou non, ensuite le manque de conscience politique. Combien sont-ils, ces gens du bon peuple, à s'intéresser encore à savoir quels sont les vrais enjeux ? C'est tout de même plus sérieux de savoir qui a gagné le dernier match de foot ! :twisted:

Que faire avec une telle part de l'humanité crétinisée ? L'Anarchie ? Ils n'en connaissent que les caricatures. La gauche ? Je ne sais pas en France, mais chez nous, il n'y a aucun parti qui refuse réellement l'économie de marché. Et ils se font traiter d'extrême-gauche, alors qu'ils ne refusent pas le fondement même de la droite.

Donc, votez, votez pas, c'est kif-kif bourricot. La seule différence est, comme il dit, qu'en ne votant pas, on ne cautionne pas leur mascarade.
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Loatse le Sam 27 Fév - 13:20

Pendant des années j'ai eu une idée complètement faussée de l'anarchie.. une caricature comme tu le dis lol.. puis un jour un ami qui enseignait à la sorbonne m'a démontré que j'étais à côté de la plaque..

j'ai eu beaucoup de mal à suivre ses raisonnements et lire ses bouquins (bac +"15" on oublie, lol) mais j'en ai retenu l'essentiel, ce qui a fait tilt à mon esprit.. L'anarchie, c'est avant tout une forme d'auto-gestion de notre société.. par la responsabilisation des individus.. A l'opposé du chaos auquel on l'associe généralement (quoique éthymologiquement le terme chaos ne signifie pas l'inorganisation des choses)

Vaste programme qui, en théorie sur le papier se tient... Dans le contexte actuel, je le trouve toutefois un chouïa utopique ! Il faudrait pour cela que certains comme tu le dis si bien, décollent le nez de leur match de foot au lieu de se contenter simplement de faire ce que l'on nomme son devoir civique, satisfaits d'eux mêmes et indifférents à tout ce qui n'est pas leur petit confort personnel..

Chez nous on ne tient même pas compte des résultats des référendum.. et l'on appele cela nous consulter ! Mais de qui se moque t'on quand les décisions sont déjà arrêtées au préalable !

Je crois que tout notre système est bon pour la poubelle.. on ne construit pas une maison sur des fondations bancales.. et la "maison" c'est l'avenir de nos enfants et par extension celle de notre espèce tout entière qui dépend de notre présent..

j'avais complètement oublié que le vote était obligatoire en belgique.. Comment peut-on obliger quelqu'un à se positionner s'il n'en a pas envie, ou s'il estime que les candidats ne correspondent pas au profil requis pour le poste à pourvoir... Suspect
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Non2 le Sam 27 Fév - 16:46

Pour l'anarchie, je dirais que c'est certainement le plus beau des projets humains. Mais les gens ne sont pas mûrs, ils sont même conditionnés à la refuser. Pas seulement par propagande, mais aussi par habitude de laisser d'autres prendre les décisions à notre place. La citoyenneté ne s'apprend que si on l'enseigne, et les gens ne pourront l'apprendre que si on arrête de les abrutir avec de faux débats, du sport ou de la télé, mais aussi de l'habitude de déléguer la décision à un chef.

Le refus du dictat européen est un fameux souvenir ici aussi. Le Danemark avait déjà refusé. Puis la France l'a refusé. Le soir où a été annoncée la nouvelle du refus des Français, un ministre belge était l'invité du journal, une édition spéciale dans laquelle les gens pouvaient intervenir. Presque tous les appels (en direct) disaient "vous verrez bien, quand on nous le demandera, ici aussi ce sera niet", parfois en des termes beaucoup plus crus. Puis le ministre a dit que "la Belgique" avait déjà ratifié le traité. Ils ont du arrêter les appels. Ça a fait du bruit un temps, mais un clou chasse l'autre, et les gens oublient trop vite. D'ailleurs, le refus n'a existé que dans les pays où on a demandé l'avis des gens et où ceux-ci étaient informés des termes du traité.

Obliger les gens à voter, c'est facile. On bourre le crâne en disant que c'est le meilleur moyen pour que la démocratie ne s'effondre pas, et on inflige une amende à ceux qui oublieraient. Et si ça ne suffit pas, ceux qui refusent trop souvent (je pense que c'est trois fois, mais c'est à vérifier), ils sont condamnés comme inciviques. La carotte virtuelle et le bâton réel.
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Loatse le Dim 28 Fév - 13:06

Remarque, quitte à être obligé d'aller voter à coups de pompes dans le derrière autant voter blanc, mais je n'ai jamais fait la distinction entre s'abstenir et voter blanc..

le vote est pris en compte mais quel est le "poids" du bulletin blanc dans le résultat des élections ???

ps : Ne me dis pas que l'on vous colle votre numéro d'inscrit derrière l'enveloppe avant de la glisser dans l'urne ??? Suspect
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Non2 le Dim 28 Fév - 13:57

Il y a une différence entre voter blanc et voter nul. Voter blanc, c'est accepter que le vote qu'on soumet soit versé au parti qui a gagné les élections, il viendra donc grossir le résultat de celui-ci. Voter nul, c'est ne verser son vote à personne, mais cautionner les élections.

Il n'y a plus d'urne ni d'enveloppe, on n'a plus que le vote électronique. Donc il est impossible de savoir si le vote est attribué à telle ou telle personne. Ils prennent les cartes d'identité des gens qui votent et les rendent une fois que c'est fait, mais je ne sais pas s'il y a un numéro attribuable sur les cartes de votants. S'il y en a un, il est invisible.

Si la suspicion reste plausible, c'est parce que les supports informatiques qui contiennent les votes, une fois que le bureau ferme, sont transmis par les services de police au ministère de l'intérieur avant de passer au décomptage des voix. Bonjour la confiance.
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Loatse le Dim 28 Fév - 14:17

Toujours est il, Non 2, qu'on a plus de liberté (vas y rigole !) chez nous ...
Je le vivrai très mal d'être condamnée pour incivisme.. sans mon accord préalable bordu ! :D

( mes neurones sont partis roupiller sans moi on dirait Suspect je les rejoins illico !)

bonne nuit ! flower
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Non2 le Dim 28 Fév - 19:24

Les miens étaient près du décrochage aussi. :D Bon lever. flower

Tu poses une question cruciale : être incivique dans un pays antisocial, n'est-ce pas justement faire preuve d'humanité ? (ça dépend de la raison bien sûr).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Loatse le Lun 1 Mar - 4:33

J'ai trouvé LA réponse qui étaye pile poil ta réflexion, Non 2... :twisted:

http://www.quebecoislibre.org/020914-12.htm

(pétard qu'est ce que j'avance vite en compréhension des choses depuis quelques temps ! On se demande pourquoi ? Wink lol..
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Non2 le Lun 1 Mar - 6:00

Il a des références et des réflexions qui font peur ! pale

En effet, la conception qu'il appelle militaire du civisme n'a plus cours, et c'est heureux. Mais sa conception du respect qui ne doit plus être que privé me semble pire encore. C'est la porte ouverte à la privatisation à outrance, à la négation du bien commun, de l'intérêt commun, au retour à la loi du plus fort toute simple.

L'humain est un animal social, et ce genre de raisonnement le nie. Notre espèce est je pense incapable de survivre à long terme comme ça. J'estime plutôt que le sens du commun doit passer au dessus du sens du privé, pourvu qu'il ne nuise pas à celui-ci. Et c'est dans cette dernière condition que l'anarchisme et les modèles ... disons de gauche doivent se distinguer à la fois du civisme "à la militaire" (type stalinien ou romain comme il le décrit) et du pseudo-civisme de caste, très à droite.

Pour moi, il utilise les théories anarchistes pour justifier les "valeurs" de l'ultra-libéralisme, un peu comme le font les "anarchistes de droite" qui pullulent aux Amériques. Je ne considère pas ça comme de l'anarchisme, simplement parce que l'anarchisme expurgé de son côté social, ce n'est plus que du capitalisme dans sa forme la plus sauvage.
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Loatse le Lun 1 Mar - 9:21

Etonnant, on a pas perçu ce texte de la même façon, je crois..; Suspect

Ce que j'ai cru comprendre c'est qu'en appliquant dans la sphère du privé (l'individu, ses droits et devoirs) donc sans 'intervention du public (codes, lois, obligations) le respect envers autrui et ses biens, il n'en serait pas besoin d'en arriver à des extrèmes en cassant, non plus en squattant ou réquisitionnant des logements inoccupés puisque celui qui les possèderait aurait pleinement conscience de son égoisme en ne mettant pas au service d'autui (moyennant rétribution cela va de soit) ce qui lui appartient et dont il n'a pas usage..
Ce qui va à l'encontre justement du respect pour la vie humaine...

tu ne "lis" pas ca entre les lignes , toi ??? Suspect
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Non2 le Lun 1 Mar - 10:14

Un peu dans l'avant-dernier paragraphe.

Pour le reste, il me semble plus regretter l'esprit de corps romain, franquiste ou stalinien. Il s'attache à des détails comme les crottes de chien ou le tri des bouteilles plastiques, en évitant de trouver du civisme dans des actes importants. Pire, il insulte des gens qui sont exemplaires pour avoir osé transgressé les règles.

Non, franchement, son texte, en deuxième lecture, me fait la même impression que la première fois, une tendance vers le légisme, système qui a été d'application en Chine peu avant notre ère : que plus personne n'ose même penser à transgresser les lois, jusqu'à ce qu'il n'y aie même plus besoin de lois pour qu'elles soient respectées, sans jamais se poser la question de la justesse de ces lois. Le rêve de tout dictateur.
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Loatse le Lun 1 Mar - 12:13

Si l'on se base sur les lois qui régissent actuellement notre système, oui ils sont "délinquants"

j'ai connu personnellement l'abbé Pierre, un homme de grande valeur, d'un bon sens extraordinaire qui s'en serait certainement fichu comme de l'an quarante de cette expression.. n'accordant guère d'importance aux opinions des autres tant qu'elles n'entravaient pas le but de sa mission.

Donc, oui délinquant "selon la loi" parce que le système tout entier n'accorde que peu de valeur à une vie humaine d'autant plus quand celle-ci n'est pas ou plus "productive"..

La chose que l'on peut se demander c'est jusqu'à quel niveau la notion de propriété peut elle être reconnue comme telle et défendable ??? est ce qu'en squattant sans "la plupart du temps" verser une contribution financière au propriétaire du bien, on ne rentre pas dans un système pervers ou justement le respect des biens de l'autre est absent ???

José bové dont on n'entend plus parler est monté au créneau contre les OGM. Pour un combat juste, pour une juste cause, que d'effet injustes pour ceux qui les subirent.. destruction de champs de céréales, saccage d'un fast food... idem, non respect du bien d'autrui et degré supérieur franchi par la destructions de biens privés.. anarchie ou chaos ?

Les curés hébergeurs de sans-papiers, ou ca ?? pas entendu parler de ca moi !

Toujours est il que la loi Française sur l'immigration a toujours été bien plus souple que la loi américaine concernant les "illégaux".. A une époque ou justement l'intérêt pour la communauté s'étendait loin des frontières parce que nous pouvions offrir un travail, un toit et un avenir à ces personnes... (dont mes grands parents polonais firent partie)

Aujourd'hui, c'est une peau de chagrin que l'on a à offrir à l'étranger... et même si c'est dur, très dur, il nous faut accepter le fait que nous ne puissions accueillir toute la misère du monde, étant nous-même à l'extrème limite de la franchir collectivement cette situation de misère..(ce qui ne m'empêche pas d'être choquée quand aux conditions de vie de ces migrants temporaires et la facon inhumaine dont on les a traité à shangatte) mais que peut on leur apporter à long terme si ce n'est un faux espoir, car régularisés ils ne le seront pas, pas plus qu'ils bénéficieront d'une assurance maladie ou de minimas sociaux, et travailler n'y pensons même plus depuis que les employeurs de sans papiers risque leur commerce en embauchant irrégulièrement. (pas par humanité on s'en doute)...

On aurait du dans ce système de reconduite en pays d'origine donner "l'exemple" en collant khadafi dans le premier avion pour la Lybie, le jour ou nos impots ont servi à lui préparer un lunch sompteux à l'Elysée) mais ceci est une autre histoire...

je pense que tout individu, toute nation aux prises avec les affres de la misère réduit ce sens de la communauté, du social, à son cercle d'amis les plus proches affectivement ainsi qu'à ses parents et voisins.. si possible

ultra libéralisme ?

Les partisans du libéralisme économique se rangent en deux grandes familles. Pour les libéraux classiques (Locke, Turgot, Smith ou Condillac), le libéralisme économique est l'application au domaine économique des principes fondateurs du libéralisme : liberté, responsabilité, propriété. Ils contestent à la fois la légitimité et l’efficacité de l’action étendue de l’État, et, selon les tendances, demandent la limitation plus ou moins grande voire totale de ses actions dans le champ de l'économie. Ils considèrent notamment que la puissance publique n'a ni la légitimité, ni l'information nécessaire pour prétendre savoir mieux que les consommateurs ce qu'ils peuvent ou doivent consommer ou pour prétendre savoir mieux que les producteurs ce qu'ils peuvent ou doivent produire
si je prend au pied de la lettre cette définition.. adieu les subventions de l'état.. donc responsabilisation..

Nan ???
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Non2 le Lun 1 Mar - 13:47

J'argumentais mon point de vue sur le domaine moral, tu regardes les choses du point de vue légal. Il faudrait donner le même sens aux termes pour pouvoir s'entendre (qu'on soit ou non d'accord, d'ailleurs).

« La chose que l'on peut se demander c'est jusqu'à quel niveau la notion de propriété peut elle être reconnue comme telle et défendable ? »
C'est un des points-clés, de savoir ce qui peut être possédé de façon privée et personnelle, ou de façon commune par des groupes de plus ou moins grande importance. Nous vivons dans un monde où tout peut être privé, ce qui est une aussi grande connerie que le contraire.

Tu dis : « ... on ne rentre pas dans un système pervers ou justement le respect des biens de l'autre est absent ? ». Là dessus, j'ai deux questions à poser :
  • si, par accumulation de biens, une personne se retrouve en train de priver d'autres de la possession de ces biens, la notion de bien commun (bien ici dans le sens de ce qui est bon, pas en tant que chose) n'exige-t'elle pas que ce bien (chose) soit libéré ?
  • le respect des biens de l'autre ne doit-il pas se soumettre au respect de l'autre ?

Là, je dis oui, la propriété privée doit être remise en question, que ce soit à propos des logements, des moyens de production de la société, etc.

J'ajouterais que la propriété doit être totalement abolie dans certains cas, comme par exemple en ce qui concerne les terres. D'une part pour qu'elles puissent être utiles au bien public (dans le sens le plus large, pas seulement à l'humain ou au présent), et d'autre part parce que vouloir la propriété d'une terre, c'est comme si une puce voulait la propriété du chien sur lequel elle est.

Pour les curés hébergeurs de sans papiers, je ne sais pas si ça existe aussi en France, mais ici, il y en a pas mal. Ils ouvrent les portes des églises aux sans-papiers et se débrouillent pour les aider à s'en sortir, à obtenir leurs droits, à leur fournir une aide médicale lors des grèves de la faim, etc. Et comme une église est toujours reconnue terre d'asile tant qu'il n'y a pas de poursuite pour crime ou délit, seule leur hiérarchie peut s'y opposer. Et nombre de ces curés agissent contre l'avis même leur hiérarchie (mais pas toujours), voire même contre l'avis de leurs paroissiens dans certains cas.

On n'a plus rien à leur offrir ? Je pense qu'on sous-estime la richesse dont nous disposons. On a tendance à ne regarder que ce qu'on a déjà perdu sans voir ce qu'on a encore. Là à Calais par exemple, nombre de sans papiers étaient des Afghans qui ont fui les ravages de la guerre après avoir tout perdu chez eux. Combien de bombes que nous leur avons envoyées faut-il pour construire un refuge pour eux ? Par contre, cette question est un dilemme énorme pour d'autres raisons. D'une part de quel droit leur refuserions-nous l'accueil ? D'autre part, cette aide n'avalise-t'elle pas le commerce des trafiquants d'êtres humains auxquels ils ont affaire pour passer jusqu'ici ?

Le libéralisme ! Cette théorie prévoit que chacun doit avoir les mêmes possibilités au départ, c'est pourquoi il condamne l'interventionnisme de l'état. Admettons qu'il soit possible de ramener chacun à une case départ qui serait équivalente pour démarrer. Au bout d'une génération à peine, les conditions ne seraient plus équitables, du simple fait que chacun n'a pas les mêmes capacités à "réussir". Il ne faudrait pas longtemps pour que des différences sociales apparaissent à nouveau très marquées. N'as-tu pas remarqué que le pays qui prône le plus la doctrine libérale est aussi le pays financièrement le plus interventionniste ?
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Loatse le Lun 1 Mar - 14:45

oui, c'est paradoxal, je trouve..

ah, là je crois que le sommeil me gagne.. d'une force !

bonne nuit non 2 flower
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Non2 le Lun 1 Mar - 20:43

En effet, on est dans une situation très paradoxale, et en plus sur base d'un texte ambigu, qui peut être interprété de plusieurs manières.

J'aurais du te souhaiter bonne nuit, mais après avoir pondu ce petit pavé, mes yeux étaient déjà partis dormir. Mil excuses.

Bonne journée. sunny
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Loatse le Mar 2 Mar - 12:19

euh ce n'est pas graveuuu non 2 on va faire sans chichis... de toute facon l'intention y est !!

et pi après on risque de virer au "bonjour" bonne après midi, bon appetit, bonne soirée, bonne nuit et joyeuses paques..


Faisons cool comme on le sent et selon la vitesse du vent, l'age du capitaine et le coefficient des marées... :x40x:
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Non2 le Mar 2 Mar - 12:45

T'as oublié l'inclinaison des queues de vache dans les tournants !
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Loatse le Mar 2 Mar - 14:03

:D "Monsieur, dessine-moi une vache"... :x34x:
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Non2 le Mar 2 Mar - 14:30



Sioux plait !
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Loatse le Mer 3 Mar - 7:24

:x52x:

Drôle de planète la Belgique !!! :x54x:
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Non2 le Mer 3 Mar - 13:08

Parait qu'on est les inventeurs du surréalisme ...
:x42x: :x40x:
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Non2 le Dim 14 Mar - 0:33

Pour en revenir au sujet sur l'abstention, je constate que même des personnes qui considéraient qu'aller voter est indispensable commencent à remettre leur point de vue en question :
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article99606
Certains des commentaires sont aussi intéressants, qu'on soit d'accord ou non.
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Loatse le Dim 14 Mar - 10:44

Très bien cet article de bella ciao, non2 . Les réactions des politiques de tous bords ; retenues pour certains qui se la joue 'compréhensifs", ironiques voire cyniques pour d'autres, mais il est vrai qu'aucun n'est resté indifférent, fustigeant pour la plupart ce testard de Français qui n'en peux mais....

et pourtant, ils (nous) l'ont fait !!! What a Face Taux record d'abstention pour le premier tour de nos régionales : 50%.. Les partis en appelent à la mobilisation générale de tous les pigeons français pour le second tour... (ma pomme j'ai préféré partir voir la mer, c'est encore gratuit lol - faudra juste m'attacher pour le second tour :D )

Laurent Wauquier (UMP) : Il n'y a qu'"un seul vainqueur par KO, l'abstention".
(c'est bien le seul point ou nous sommes d'accord ! lol)


Elisabeth Guigou, députée PS : Dans les fusions de listes, "c'est le vote des électeurs qu'il faut respecter donc nous respecterons les proportions" de voix du premier tour. Pendant la campagne, "j'ai vu des chômeurs, des gens en fin de droit, le pouvoir d'achat qui ne cesse de diminuer, des retraités qui ne peuvent absolument plus joindre les deux bouts et des agriculteurs au bord du suicide". Or "nous avons un gouvernement qui dit 'on va continuer avec cette politique' (...). Je pense que les Français et les Françaises ont voulu dire 'ça suffit (...) on a besoin de régions qui essayent de faire contrepoids à la politique du gouvernement'".

On a tout essayé, voulu croire en un monde plus juste, plus humain.. écouté des bassines de promesses, constaté qu'elles n'étaient toutes qu'un tissu de mensonges pour appater l'électeur crédule.. mais si nous perdons l'espoir de lendemains meilleurs il ne nous reste plus rien.. ou au contraire, il nous reste tout à reconstruire...autrement.

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/politique/20100314.OBS9808/les_reactions_au_premier_tour_des_regionales.html
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Invité le Dim 14 Mar - 12:16

C'est tellement simple ... Tu glisses une enveloppe dans une boite, un gominé parfumé à l'Eau de Cologne "Mont Saint-Michel" et une concierge qui dans sa précipitation matinale a oubliée deux bigoudis sur sa tête décolorée en blonde pétasse et pour ce jour tous deux promu chef de bureau, pousse un cri comme pour celui lors de l'accouchement de son 8ème rejeton : A VOTE ! Et zou... Comme un suppositoire et un tour de passe-passe les politicards s'habillent de tous les atouts de la société civile la plus honorable. Sartre avait trouvé la formule qui restera (malheureusement) au goût du jour : ELECTIONS = PIEGES A CONS !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: On est las...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum