États-Unis

 :: Politique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

États-Unis

Message  Non2 le Mer 28 Mar - 0:08

Obama décrète la loi martiale en temps de paix !

Un nouveau décret a été posté sur le site whitehouse.gov vendredi 16 mars 2012, un ordre exécutif concernant la "préparation des ressources pour la défense nationale".

En bref, c'est le plan directeur pour la loi martiale puisqu'il donne au président le pouvoir de prendre n'importe quoi, n'importe quelle ressource, jugé nécessaire pour la "défense nationale".

Qu'est-ce que ce décret peut signifier en temps de paix comme en temps de guerre? Tout peut être réquisitionné, rationné et contrôlé par le gouvernement. Les matériaux de construction, les aliments comme la viande, le beurre et le sucre, toutes importations, le carburant, les vêtements, etc. Tout pourrait devenir très difficile à obtenir parce que très rare.

Dans une situation de crise, le gouvernement sera capable de prendre tout ce dont il a besoin, il pourra accorder des prêts et des garanties de prêts à des compagnies et aux industries ["copinage"]. Rien de mieux qu'une guerre pour générer d'énormes profits pour les grandes sociétés. Une guerre n'est même pas nécessaire puisqu'avec ce décret, des contrats peuvent être dorénavant signés pour promouvoir la défense nationale.

Le gouvernement, au nom de la sécurité nationale, peut donc s'approprier toutes les ressources, réquisionner toutes les industries.
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/03/obama-decrete-la-loi-martiale-en-temps.html

...
Voici une liste non-exhaustive d’ordres exécutifs. Vous trouverez le lien de tous les ordres exécutifs en bas de page sur le site des archives nationales du gouvernement américain. Je publie ceux-là parce qu’ils montrent comment une déclaration de « loi martiale », promulgation des « ordres exécutifs », peut très rapidement transformer notre quotidien en un véritable cauchemar! D’où l’importance de connaître ces choses d’avance afin d’exercer notre intelligence et notre sagesse…

10995: Saisie de tous les médias de communication

10997: Saisie de tous les carburants d’énergie électrique et des minéraux, des secteurs public et privé

10999: Saisie de tous les moyens de transport, y compris les voitures personnelles, des camions ou des véhicules de toute nature et le contrôle total des autoroutes, des ports maritimes et voies navigables

11000: Saisie de tous les citoyens américains pour les forcer au travail sous la supervision du gouvernement fédéral, y compris la séparation des familles si le gouvernement estime que c’est nécessaire.

110001: Saisie de tous les établissements de santé, d’éducation et de bien-être publics et privés

11002: Pouvoir au maître de poste général d’inscrire tous les hommes, les femmes et les enfants aux États-Unis

110003: Saisie de tous les aéroports et les avions

110004: Saisie de tous les types de logements et des autorités financières afin d’établir des zones de réinstallation forcée

11005: Saisie de toutes les voies ferrées, voies navigables et les installations de stockage publics et privés
...
http://etincelle46.bleublog.lematin.ch/archive/2012/03/20/obama-decrete-la-loi-martiale-en-temps-de-paix.html

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: États-Unis

Message  Loatse le Mer 28 Mar - 3:57

Pour la défense nationale cela veut bien dire que seulement en cas d'urgence ou de conflit, des réquisitions (hommes matériel, nourriture) peuvent avoir lieu..nan ?

Je ne vois que deux situations de crise possibles qui expliqueraient que ce décret vient d'être promulgué...

1) les états unis craignent une crise énergétique proche (est ce que ceux ci peuvent souffrir de la fermeture du détroit d'Ormuz)

2) Une attaque sur leur territoire (????)

Il se peut aussi qu'en cas de famines liées à un krash boursier ou d'un incident diplomatique avec la chine (qui soutient l'iran et la syrie), des mesures de réquisitions de céréales soient envisagées...

En cas d'attaque avec l'iran, il se peut également que l'accès à internet soit restreint... mais en cas de krash avec effondrement de l'économie américaine, des réactions de la population via internet, je pense à facebook, twitter etc.. risquent de ressembler à celles qui ont fichu le régime de ben ali par terre en tunisie...

on peut y croire ou pas, mais baba vanga ne disait elle pas que barak obama sera le dernier président américain et que l'amérique du nord se retrouvera "coupée" en deux ???

(il va de soi que si celle ci avait fait des prévisions merdiques sur notre pays, je ne la croirais pas... là ce sont les usa ; je suis partiale... lol! )

quoiqu'il en soit, ca ne sent pas très bon tout cela.... et je plains de tout mon coeur le peuple américain notamment ces pauvres gens qui vivent dans ces régions en faillite dont on ne parle pratiquement pas dans nos médias...



_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: États-Unis

Message  Non2 le Mer 28 Mar - 9:49

Les émeutes ou même de simples manifestations (type occupy wall street) pourraient suffire, vu la criminalisation des mouvements sociaux.

Une révolution facebook/twitter ? Et qui la financerait ? Une CIA délocalisée ? Suspect Pour rappel, il n'y a pas d'ambassade des États-Unis aux USA, donc pas de révolution téléguidée possible.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: États-Unis

Message  ciboulette le Ven 30 Mar - 11:10

Les enfants des écoles sont emmenés dans des lieux tenus secrets, même à leurs parents, pour des exercices préparatifs aus situations d'urgence . t cela sans aucun moyen de communication puisque les téléphones portables sont confisqués le temps de l'exercice. Le consentement des parents n'est pas requis pale

http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2012/03/des-enfants-dans-plusieurs-etats.html

Des enfants, dans plusieurs états américains, sont mis à bord d'autobus pour être relocalisés au cours d'exercices d'antiterrorisme
* De nombreux parents témoignent de ces opérations dans différentes écoles du territoire américain et l'article ci-dessous s'intéresse à tous ces évènements qui sont rapportés depuis quelques jours. J'ai moi-même lu quelques témoignages de parents, inquiétés, mais sans considérer l'ampleur de ces exercices ainsi que leur implication à court et moyen terme.
De sensibiliser les gens à un danger est une chose, mais de déloger des enfants de l'école, escortés par des G.I. Joe, pour les amener dans un lieu d'évacuation me semble être une expérience très traumatisante et plutôt inquiétante pour les parents...

Partout aux États-Unis, des enfants d'âge scolaire sont amenés hors de leurs salles de classe, mis à bord d'autobus et envoyés dans des lieux de relocalisation et ce, au cours d'exercices antiterroristes. Ces exercices sont souvent appelés "exercices d'évacuation" ou "exercices de déplacement", et ils impliquent plus qu'un simple dérangement. Parfois, les parents sont informés à l'avance du lieu où les enfants sont amenés et d'autres fois, les autorités disent qu'ils sont amenés dans un "lieu secret".

Depuis le 11 septembre 2001 et les fusillades à l'école Columbine, il y a des efforts concertés pour tenir des exercices d'urgence à l'école qui sont intenses parce que près de la réalité du drame appréhendé.

Voici un mémo que des parents d'une école de Pennsylvanie ont reçu pour les avertir qu'une "opération de relocalisation" allait avoir lieu le 16 décembre 2011:
http://www.hatboro-horsham.org/cms/lib2/PA01000027/Centricity/Domain/761/12-14.pdf

Source:
http://www.activistpost.com/2012/03/kids-all-over-america-are-being-put-on.html#more


http://conscience-du-peuple.blogspot.fr/2012/03/temoignage-dun-parent-qui-vit-dans.html

Témoignage d'un parent, qui vit dans l'état de l'Oklahoma, concernant les "exercices de relocalisation"
*S'ajoute ici un détail intéressant et troublant: les jeunes doivent remettre leurs téléphones cellulaires à un enseignant pendant l'exercice, au cas où un élève utiliserait son portable pour faire exploser une bombe!!! On "enlève" les enfants, pour plus ou moins 2 heures, pour les amener dans un endroit possiblement inconnu des parents et on les prive de leur seul moyen de communication avec l'extérieur...

Ça commence à prendre des proportions "cinéma américain" et pourtant, c'est là où nous en sommes. Désolé, je n'ai pas le temps pour la traduction. Utilisez Google translator.

I don't post bullshit, I'm not trolling, and this needs to be taken seriously and I would appreciate some evaluation from others. My children will NOT be attending school on Tuesday for this "drill."

I live in a rural town in Oklahoma. We got a pre-recorded message on our home phone tonight informing us of an "emergency preparedness drill" that will be taking place on Tuesday of this week. It was non-detailed, and just said that they wanted to practice in case of a real emergency and that this was only a drill. As a parent, I was NOT notified of the plan surrounding the drill or that the students would be taken away from campus.

After the call, I mention this to my teen girls, one is a junior and the other a senior in the public high school. They already knew about the upcoming drill, just not the specific day as "the drill was supposed to happen weeks ago, before spring break, but the police weren't ready so they delayed it." They also told me that the teachers have been upfront with them that they will be placed on buses and taken to an undisclosed location. One of the possible scenarios the students have been told the emergency might be is a possible chemical spill at the school. WHAT? The senior has been told when the drill begins, one instructor has told her class that all students have to turn off their cell phones and give the phones to the teacher in clear designated baggies for her to keep control of "in case a student decided to detonate a bomb with their phone." WTF? If they're practicing for a "chemical spill emergency" why do phones have to be given up so no detonation may occur?

The kids have also been told they'll be away from the school for two hours and if they end up missing vo-tech because of the drill, the absence will be excused. There's RUMOR that the police/authorities will be searching lockers and belongings while the kids are taken away for two hours, but that is unconfirmed and is just a rumor, although I wouldn't be surprised.

Does anyone else see a problem with this? If students are going to be removed from the campus for two hour as part of an emergency drill and their location undisclosed while the students have no access to communication devices to contact their parents, don't you think they should have gotten parent permission or at least some disclosure?

In my opinion, it seems the school system is planning and practicing how to remove children from school and take them away to undisclosed location without access to communication to let their families know their status and their location. Why would the school not want parents to be aware of where their children are? Why gone for two hours?

Where are the permission forms? Parental rights? Where is the disclosure and transparency? This just seems a little too big brother for me.

There is only a brief mention of a drill in the local paper, but it gives no details and says only that one school will be involved but they aren't saying which school. There is only one high school in this town and my kids seemed to know all about this drill so it's probably theirs.


EDITED FOR UPDATE:
I have spoken with the superintendent. The kids are indeed being bused off school grounds to an undisclosed location and will not be allowed to take their cell phones. Parental permission isn't required, according to them, because "don't you want your child safe in an emergency?" and "we're training the children" as she put it.

I recorded the conversation.

EDITED FOR UPDATE AFTER THE DRILL:

The drill happened. The children were taken by bus away from the school campus to the Grove Civic Center, which is not school property and is not adjacent to any school property.

Here's the local newspaper's website with a play by play of the "event" from their planning perspective, including the fact the kids were taken to the civic center:

[link to grandlakenews.com]

I guess now the children have been properly "trained."


Members of the press may contact me at libertyin2012@yahoo.com to request a copy of the audio recording which may not be aired or published (my attorney said it would be a bad idea to publish it), but can be used for confirmation purposes. This is not for money, this is for truth.

J'ai traduit comme j'ai pu l'essentiel de ce témoignage. S'il n'est pas parfaitement traduit, il donne, je pense une bonne idée des propos qui y sont tenus.
Et s'il y a erreur, svp, corrigez-moi Wink

Ceci n'est pas une blague, je ne suis pas un troll, et ceci est une affaire sérieuse et j'aimerais vos avis à ce propos. Mes enfants n'auront pas cours mardi pour cet "exercicie".

Je vit dans une petite ville en Oklahoma. Nous avons reçu un message téléphonique ce soir pour nous informer d'un "exercice d'urgence préparatoire" qui aura lieu mardi cette semaine. Ce message disait qu'il voulait préparer les enfants en cas de situation d'urgence, sans plus de détail, et que les étudiants serait emmener hors du campus.

Après l'appel, j'en ai informés mes enfants, un adolescent et l'autre plus grande. Ils savaient déjà pour l'exerceice mais pas le jour où l'exercice devait avoir lieu car "l'exercice devait avoir lieu avant les vacance de printemps mais la police n'était pas prête et il ont postposé". Ils m'ont aussi dit que le professeur leur avait dit qu'ils serait évacués en bus vers une destination non révélée. Un des scénarios dont on leur a parlé pour l'exercice est une alerte pour fuite de produits chimiques. QUOI? Les plus grands ont été informés que, quand l'exercice débuterais, ils devraient éteindre leurs téléphone portable et le remettre à un professeur pour les garder "au cas où un étudiant voudrait déclencher l'explosion d'une bombe avec son téléphone portable" C'est quoi ce bordel? S'il s'agit d'une alerte pour fuite de produit chimique, pourquoi prendre leur téléphone puisqu'aucune détonation n'est à craindre.

On leur a dit aussi qu'il serait parti de l'école pour 2 heures et que toutes abscences au cours serait éxcusées. Des rumeurs circulent que la police et/ou les autorités fouillerait leurs casiers pendant leur abscence, mais ce n'est qu'une rumeur même si je n'en serait pas surpris.

Quelqu'un d'autres y voit-il un problème? Si les étudiants sont emmenés hors du campus, dans un lieu tenu secret, pendant 2 heures pour un exercice d'évacuation d'urgence et qu'ils n'ont pas les moyens de joindre leurs parents, ne pensez-vous pas que l'on devrait au moins demander l'avis et l'accord des parents, où au moins les tenir informés du lieu de destination?

Il me semble que le système scolaire se prépare et entraine nos enfants à une évacuation d'urgence vers une destination tenue secrète, sans moyens de communication pour faire savoir à leur parent comment ils vont ni où ils sont. Pourquoi l'école refuse-t-elle au parents le droit de savoir où sont leurs enfants? Pourquoi 2 heures?

Où sont les formulaires de consentement? Les droits des parents? Où sont l'information et de la transparance la dedans? Cela ressemble un peu trop à big brother pour moi.

On ne trouve qu'une brève mention de l'exercice dans le journal, mais aucun détails n'est donnés et il révèle seulement qu'une seule école est concernée mais sans dire laquelle. Il n'y a qu'un campus dans cette ville et comme mes enfants semblent infomés de la chose, c'est probablement la leur.

edit màj1
J'ai parlé avec le proviseur. Les enfants seront bien évacués en bus pour un lieu indéterminé et ne seront pas autorisés à avoir leur téléphone portable. Aucune permission des parents n'est nécessaire, parce que "ne voudriez vous pas sauver votre enfant en cas de catastrophe?" et "nous entrainons les enfants" pour cette possibilité.
J'ai enregistré la conversation.

édit màj2 après l'exercicie

L'exercice à eu lieu. Les enfant ont été emmené en bus de l'école au Grove Civic Center, qui n'est ni une propriété de l'école ni une extention d'aucune école.

Voici l'adresse du site web du journal local avec l'évènement suivi pas à pas .

[link to grandlakenews.com] Ce lien ne mène malheureusement qu'à la page d'accueil du site et je n'ai pas pu trouver l'article.

J'espère maintenant que nos enfants ont été bien entrainés.


pale

_________________
Ne doutez jamais qu'un petit groupe de citoyens engagés et réfléchis peut changer le monde.
De fait, rien d'autre n'y est jamais parvenu. (Margaret Mead)
avatar
ciboulette

Messages : 270
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 51
Localisation : ici maintenant

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: États-Unis

Message  ciboulette le Ven 30 Mar - 11:18

Et en cherchant un autre article je viens de tomber sur ceci

Les écoliers américains mangeront des hamburgers, saucisses et boulettes dans lesquels une étrange pâte rose est ajoutée. Il s'agit en fait de bœuf fourni par le gouvernement.

Le ministère américain de l'Agriculture (USDA) a décidé d'acheter, comme depuis longtemps, 3000 tonnes de cette substance surnommée "pâte gluante rose", qu'il préfère appeler "boeuf finement haché", pour son programme de cantine scolaire qui nourrit 31 millions d'enfants, souvent issus de familles défavorisées.

Ce sont des bas morceaux de boeuf, mixés dans une centrifugeuse et assaisonnés d'ammoniaque (approuvé par le ministère) pour tuer toute bactérie "e.coli", qui seront ensuite mélangés dans du steak haché, sans que cela soit mentionné dans la composition du produit final.
La suite ici:
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_une-pate-rose-en-guise-d-hamburger-dans-les-cantines-scolaires-americaines?id=7731304



Et pour vous, ce sera l'aile ou la cuisse? Question

_________________
Ne doutez jamais qu'un petit groupe de citoyens engagés et réfléchis peut changer le monde.
De fait, rien d'autre n'y est jamais parvenu. (Margaret Mead)
avatar
ciboulette

Messages : 270
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 51
Localisation : ici maintenant

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: États-Unis

Message  Non2 le Mar 1 Mai - 1:50

Après les troupes polonaises, c'est au tour des troupes d'assaut aéroportées russes d'effectuer des entraînements conjoints avec les troupes US sur le sol étasunien. Ces exercices se feront du 24 au 31 mai 2012 au Colorado. Il s'agit d'exercices visant à la recherche et à l'élimination des dangers terroristes sur le sol de USA ainsi qu'à la prévention et à la maîtrise de possibles émeutes.

Toujours autour du cadre de la loi martiale, les "boy-scouts of America" sont entraînés à désarmer les anciens combattants en colère au cas où ceux-ci participeraient aux émeutes.




http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=2nE_Qnk8zvI#!

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=30568

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: États-Unis

Message  Non2 le Lun 7 Mai - 2:14

Le manuel d’instructions de l’armée sur les camps de rééducation concerne les citoyens étasuniens
RT, le 7 mai 2012

L’annonce que le Pentagone a prévu un plan pour interner des militants dans des camps de rééducation a soulevé des questions. Le manuel de l’armée étasunienne qui décrirait, selon les rapports, la façon dont doit être organisée la rééducation des citoyens étasuniens concerne-t-il les Etasuniens ? Les citoyens étasuniens peuvent-ils être envoyés dans ces camps ?

Au fur et à mesure que de nouvelles organisations étudient le manuel d’instructions militaire récemment découvert : FM 3-39.40 Internment and Resettlement Operations (opération d’internement et de rééducation), on se rend compte que le projet inhumain de créer des camps de rééducation militaires aux Etats-Unis et à l’étranger n’est pas seulement bien réel mais qu’il concerne aussi les citoyens du pays qui pourront être mis dans des centres de détention sous contrôle de l’armée.

"Ils disent toujours aux médias que c’est seulement en cas de catastrophe naturelle dans le pays ou de guerre à l’étranger et pour des camps comme celui d’Abu Ghraib en Irak ou de Camp X-Ray à Cuba, mais de plus en plus de documents confirment ce que je savais déjà grâce à mes sources et mes recherches", confie l’animateur de radio Alex Jones à RT. Jones affirme avoir vu le Pentagone réorganiser de vieilles bases militaires pour en faire des camps au titre du Emergency Centers Establishment Act (Acte d’établissement de centres d’urgence) "pour qu’ils soient opérationnels je cite, ’en cas d’urgence’ ", mais c’est seulement une toute petite partie de la vérité.

"J’ai été aux entraînements et je me suis rendu compte qu’ils faisaient des simulations d’internement de dissidents politiques étasuniens" dit Jones à propos de l’envoi de civils étasuniens dans les camps. "J’ai vu des Marines s’entraîner à confisquer des armes à feu sur la Côte Ouest et à mettre des Etasuniens de droite comme de gauche dans des camps et même à les séparer en fonction de leurs convictions politiques" a ajouté Jones.

Jones dit encore que des officiels du Pentagone l’ont informé dans le passé de la mise au point par l’armée de programmes de rééducation forcée pour les militants politiques et la fuite du document secret confirme ce qu’on lui avait dit.

"Nous avons maintenant un document de l’armée qui implique une énorme augmentation des dépenses militaires car il est prévu de recruter des dizaines de milliers de personnel militaire spécifiquement pour ces camps d’internement militaires."

Après avoir parcouru les 300 pages de 3-39.40, le site web Infowars (1) aussi se pose la question de savoir si le manuel permet ou non au gouvernement étasunien d’envoyer ses propres citoyens dans des camps de rééducation. Dans son analyse, le site a sélectionné certaines sections du manuel qui ne portent pas seulement sur "L’autorité d’approuver la mise en place de telles opérations sur le territoire étasunien," mais aussi sur la manière dont "les citoyens étasuniens seront séparés des autres détenus" en les enregistrant et les répartissant en fonction de leur numéro de sécurité sociale.

"La dernière fois que j’ai vérifié, ce n’était pas l’administration de la Sécurité Sociale des Etats-Unis qui donnait des numéros de Sécurité Sociale aux gens en Afghanistan ou en Irak,” explique Paul Joseph Watson de Infowar.

Comme si le texte du document ne suffisait pas, Watson met les points sur les i pour ceux qui ne croient toujours pas que l’armée étasunienne soit capable d’emprisonner ses propres citoyens et leur instiller de " l’estime pour les politiques et les actions des Etats-Unis."

"Il est temps de voir les choses en face. Le public a passé des semaines à discuter des mesures de "détention à durée indéterminée" du National Defense Authorization Act, en refusant d’écouter les meilleurs universitaires et experts juridiques qui affirmaient que les mesures de kidnapping s’appliquaient bien aux citoyens étasuniens." écrit Watson. Pourtant lorsque le président des Etats-Unis, Barack Obama a signé le décret d’application du NDAA le 31 décembre, il a lui-même exprimé des réserves sur les mesures qui permettaient d’emprisonner indéfiniment et sans charges ses propres concitoyens.

Maintenant qu’on a pris connaissance, grâce à une fuite, d’un exemplaire du guide pour les Opérations d’Internement et de Rééducation, il semble que non seulement le gouvernement des Etats-Unis puisse arrêter ses propres citoyens quand ils ne sont pas d’accord avec lui, mais qu’il a déjà établi la procédure pour le faire.

"Ce n’est pas juste un plan d’urgence" affirme Alex Jones à RT. "C’est un manuel d’instructions."

Pour consulter l’original : http://rt.com/usa/news/army-manual-camps-citizens-593/ (avec vidéo en anglais)

Note :
1. Cet article est commenté avec brio sur le site Dedefensa dans un article intitulé : L’U.S. Army prête à "rééduquer" le dissident US en citoyen-système : http://www.dedefensa.org/article-l_us_army_pr_te_r_duquer_le_dissident_us_en_citoyen-syst_me_05_05_2012.html
http://www.legrandsoir.info/le-manuel-d-instructions-de-l-armee-sur-les-camps-de-reeducation-concerne-les-citoyens-etasuniens.html

Autre article en anglais sur le sujet et sur les psy-ops : Alleged US Army doc: re-education camps and psy-op missions aimed at activists

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: États-Unis

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: Politique

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum