Semences sans frontière....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Semences sans frontière....

Message  Loatse le Jeu 23 Fév - 5:29



Champ de blé "kamut" bio..

Un monopole a ceci de dangereux qu'il peut être facteur de dérives.. L'une des conséquences de la généralisation des semences transgéniques stériles et non des moindres est que cette généralisation pourrait être utilisée à des fins politiques dans des pays dépendants de ces semences non reexploitables...

A ce jour le mode de sanctions pour une nation récalcitrante au formatage mondialiste partial va du boycott de ses produits exportés au gel de ses avoirs à l'étranger... qui sait si demain ne sera pas utilisé le gel des exportations de ces graines (celles-ci étant rendues stériles afin de ne pas resservir) si le marché est detenu par un seul semencier ?

Mais sans aller jusqu'à prendre pour argent comptant mon scénario cauchemardesque (quoique... ?), on ne peut que s'indigner de la pression voire de la propagande faite aux agriculteurs pour leur faire renoncer à leurs semences traditionnelles...et engranger ainsi un "max de blé"...

vous renouvelez vos semences chaque année parce que vous n’avez pas le choix. C’est, vous a expliqué le Généticien, à cause de la pingrerie de la Nature : il existe chez le maïs un phénomène, « l’hétérosis », toujours inexpliqué et peut-être même inexplicable, dont les mystères inaccessibles au commun des mortels et donc à vous même, ne peuvent être scrutés que par ce Docte. Améliorer le maïs, vous a-t-on affirmé, exige de mettre en oeuvre ce phénomène mystérieux qui, hélas, vous interdit de semer le grain récolté.

Vous avez donc cru cette fable que pour améliorer un organisme vivant, il faut l’empêcher de se reproduire dans votre champ ! Je vous rassure : tout le monde le croit. J’y ai cru moi-même pendant longtemps. Pour croire, il suffit de renoncer à comprendre par soi-même. Des décennies de propagande scientifique ont imposé cette superstition. Pourtant, les paysans américains de la fin des années 1930 avaient fait preuve de lucidité en surnommant “maïs-mule” ces “variétés hybrides” révolutionnaires, qu’ils ne pouvaient ressemer à la différence des variétés cultivées jusque-là. Mais leurs enfants agriculteurs, passés par les écoles d’agriculture, férus de progrès, éclairés par les lumières de la Génétique, comme sans doute vous-même, ont rejeté comme obscurantiste le bon sens biologique de leurs parents paysans.



http://www.kokopelli.asso.fr/articles/lettre-ouverte-semeur-ogm.html

L'association kokopelli c'est aussi la lutte pour la ré-introduction des ressources génétiques alimentaires potagères éradiquées depuis les 50 dernières années...

http://www.kokopelli.asso.fr/kokopelli-planete/asie.html

et... l'envoi (grâce aux dons) aux quatre coins de la planète ; de semences correspondant aux critères de “pureté variétales. En effet, les semences reproductibles sont devenues très rares, voire inexistantes, dans de nombreux pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique, et peu de jardiniers ont des moyens financiers suffisants pour y accéder.

Il est donc urgent de les aider à retrouver cette autonomie en leur redonnant des semences de départ ni hybrides F1, ni OGMs…

http://www.kokopelli.asso.fr/semences-sans-frontieres/index.html

Une très belle initiative à soutenir.... flower









_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Semences sans frontière....

Message  Non2 le Jeu 23 Fév - 7:32

Quel enfumage ! Déjà, l'hétérosis, c'est la suppression des tares des lignées "pures" par le croisement de variétés. C'est un phénomène qui existe dans la nature, qui a été utilisé pendant des millénaires pour la sélection des semences, et qui est "guidé" pour obtenir les variétés dites "hybrides F1". Si ça n'a pas marché pendant des millénaires, on se demande bien comment il existe encore des plantes ! lol!

En fait, ce qui est principalement enseigné dans les écoles d'horticulture, c'est que les variétés anciennes et naturelles (non F1) sont un frein à la mécanisation, les épis étant plus hauts (et donc plus susceptibles de "se coucher" en cas d'excès d'azote ou d'orages), mais aussi étant tous de hauteurs différentes (le fauchage mécanique est beaucoup moins précis qu'à la faux, mais il est tellement plus rapide).

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum