la Grece humiliée..

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la Grece humiliée..

Message  Loatse le Mer 8 Fév - 12:53



Des grecs à athènes brulent le drapeau allemand.. (image le spiegel)

L''intervention d' un commissaire au budget en la personne d'angela merkel en super gendarme décidée à veiller à ce que soit approvisionné un compte bloqué sur lequel serait placé l'argent du remboursement de la fichue dette de la grece... dont on se demande d'ou il viendra, Vous l'avez compris on nage dans l'absurde...

C'est pourtant la solution envisagée lors des négociations sarkozy merkel sur l'avenir de la grece... et non pas des grecs qu'on oublie bien vite dans tout ce vent méchant brassé bien au chaud, sourires aux lèvres alors que la rigueur les frappe de plein fouet. Mais qu'importe la misère, le désespoir du peuple, son dénuement, il faut aider.... à payer la dette....

"Il est grand temps de mettre un terme à cette tragi-comédie !" titre le "Spiegel"


Ces deux dernières années, la Grèce a négocié avec les États de la zone euro et le Fonds monétaire International (FMI) sur son prétendue « sauvetage ». Des mesures d'austérité ont été convenus, l'aide a été versée et les créanciers privés ont été forcés d'accepter des coupes « volontaires » de la dette.

Malgré tout cela, la Grèce est dans un état pire aujourd'hui qu'il était alors. Son économie est à la baisse, le ratio de la dette est en hausse et le pays et ses rives ont été coupés sur les marchés financiers. Il n'y a pas le moindre signe que la situation pourrait s'améliorer. Quelque chose a été mal calculé dans ce plan de sauvetage.


Mais aucun des protagonistes ne semble avoir compris cela. Ils continuent à négocier comme si tout allait pour le mieux, ils ont laissé un « ultimatum final » après l'autre pass et ils échouent constamment à se rendre compte que leurs discussions ont commencé à frôler le ridicule. Il serait beaucoup mieux de mettre fin à cette farce.

Pendant des semaines, le gouvernement grec a négocié avec les créanciers privés et de la troïka composée du FMI, l'Union européenne et la Banque centrale européenne (BCE) sur un deuxième plan de sauvetage. Mais il est déjà évident que ce paquet d'aide ne sauvera pas le pays. Il semble qu' il retardera seulement une insolvabilité grecque--et servira à créer de nouvelles difficultés pour la population du pays.

Il est temps pour les politiciens d'admettre que leur stratégie de la carotte et du bâton a échoué. L'idée que le pays peut être libéré des bourbiers de sa dette même si les programmes d'austérité et promesses d'aide liée à des conditions n'est pas seulement se rendre au travail. Il ne fonctionnera pas même si les créanciers privés remettent une partie de la dette du pays.

Promesses non tenues

Pour moi les hommes politiques du gouvernement grec ainsi que les sauveteurs à Berlin, Paris et Bruxelles se sont tous trompés. Chaque paquet de sauvetage supposément final est suivie encore une autre et les promesses d'austérité ne sont respectées.

Ceci a beaucoup à voir avec les considérations de politiques intérieures. La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy doivent transmettre à leurs électeurs qu'ils ont la situation et, surtout, les Grecs, sous contrôle. Pendant ce temps, le gouvernement d'Athènes doit, par instinct de conservation limiter les charges pesant sur son propre peuple autant que possible.

C'est pourquoi les deux parties conviennent à plusieurs reprises des promesses que tout le monde sait qu'ils ne pourront pas tenir. L'actuel plan de sauvetage, par exemple, officiellement convenu lors du sommet de l'euro à la fin d'octobre, déjà être améliorée parce qu'il est devenu trop petit.

L'économie grecque diminue plus rapidement que supposé. Et le plan d'austérité approuvée l'été dernier sous la pression de ses partenaires de la zone euro est également apte à hauteur d'attentes de Grèce. Ce n'est pas étonnant, plus, parce que 50 milliards d'euros sur 78 milliards d'euros en épargne totale liée au produit des privatisations ont échoué à générer des bénéfices attendus.

Du vent

La vérité est qu'il doit avoir été évident pour toutes les parties concernées, y compris les Allemands, que les chiffres ne représentent que du vent. Quel type d'investisseur investirait autant d'argent dans un pays qui, dans un avenir prévisible, sera coincé dans une grave dépression économique ?

Les efforts de sauvetage supposée ont abouti dans les dernières propositions allemandes. Le gouvernement allemand tiens à envoyer un « commissaire au budget » à Athènes pour garder un œil sur les Grecs. Si cela ne fonctionne pas,les Allemands aussi veulent, à tout le moins, être capable de mettre en fourrière les comptes grecs s'ils ne pas rembourser leurs dettes grâce à un compte bloqué.

Ces suggestions ont provoqué une juste indignation. Indépendamment de l'humiliation de que ces mesures entraînerait pour les Grecs, Athènes trouverait certainement un moyen de les contourner . En fin de compte, l'Allemagne finirait par transformer toute une nation en son ennemi sans même gagner quelque chose.

LA GRECE DOIT FAIRE FAILLITE

Peut-être, les sauveteurs de la Grèce sur les deux côtés de la table de négociation devraient essayer d'être honnêtes pour envisager un changement. Voici la vérité : si le pays est durablement obligé de réduire sa montagne de dettes et, à un certain point, être capable d'emprunter sur les marchés de capitaux, encore une fois, alors il faut une décote de la dette globale. En d'autres termes, il convient de faire faillite.

Et il n'est pas seulement quelques financiers privés qui devront renoncer à une grande partie de leurs dettes grecques. Il est aussi d'autres pays européens et la Banque centrale européenne. Ce serait coûteux pour les contribuables à travers l'Europe, et il serait économiquement risquée. En effet, personne ne sait quelles conséquences une faillite grecque aurait pour d'autres pays en crise comme le Portugal, Irlande ou l'Italie.

Mais au moins ce serait une solution honnête.


Bien sûr, les choses ne serait pas arrêter là. Les États de la zone euro devront également construire un pare-feu plu vers les autres pays en crise afin d'éviter la contagion. Ils devront aider certaines banques à remettre la dette (?). Et ils devront fournir à la Grèce une possibilité réelle de se remettre sur ses pieds et de commencer en croissance dans le cadre de sa propre vapeur--en d'autres termes, une sorte de plan Marshall.

Cela ne serait pas très cher, et les contribuables allemands seraient aussi obligés de faire ce qu'ils ont craint dès le premier jour-- payer pour la Grèce. Mais cette solution présente deux avantages majeurs. Les paiements seraient limités, et ce serait aider vraiment la Grèce.

Contrairement à tout ce qui a été négocié jusqu'à maintenant, la solution serait alors digne d'être appelé un plan de sauvetage.

sources : le Spiegel.

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Non2 le Lun 13 Fév - 1:12

Athènes ce week-end :





Les créanciers privés (banques) et la droite, pasok ("socialistes") compris, devaient signer ce week-end un accord pour renforcer les mesures d'austérité en vue d'obtenir du FMI et de l'€urope les milliards nécessaires pour renforcer la dette grecque. La menace est selon eux, si ces prêts n'étaient pas signés, que la Grèce sombre dans le chaos. Ah bon, ce n'est pas déjà le cas ?

De 40.000 à 100.000 manifestants (selon les sources) ont manifesté à Athènes et à Salonique pour s'opposer à cette décision. Peine perdue, les accords ont été signés aujourd'hui lundi.

Sources :


PS : je n'arrive plus à accéder à l'autre topic sur la Grèce ?
http://luniverselle.forumactif.org/t768p15-la-grece-a-bout-de-souffle#9735

Edit du PS : le problème n'est pas qu'ici, d'autres topics sur d'autres forums font le même coup, le dégel a fait crever les tuyauteries chez fofoactif ..

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Loatse le Lun 13 Fév - 7:13

humpf, c'est trop loin la belgique..... clown
_________

Ils veulent vraiment les faire mourir à petit feu les grecs ! Merkozy (le couple diabolique) croyait-il réellement qu'un peuple se laissera affamer sans rien dire...

La troïka (Commission européenne, Fonds Monétaire International, Banque Centrale Européenne) Vs le peuple grec.... ou quand la coupe déborde:

http://www.agoravox.tv/actualites/europe/article/les-grecs-se-revoltent-33775

Le "printemps" européen aura t'il lieu ?

CE SOIR : rassemblement de solidarité avec le peuple grec en lutte à 18h30 à proximité de l’ambassade de Grece et du bureau du FMI à Paris, angle avenue d’Iena et rue auguste Vaquerie (métro Kléber).

Faites passer l’info, et partagez svp !

http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-police-francaise-disperse-une-110179


_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Non2 le Lun 13 Fév - 9:19

Je passe l'info en demandant confirmation par la même occasion. Merci. Wink

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Loatse le Lun 13 Fév - 16:27

Pétard ! les partis politiques qui récupèrent.... :x

http://gauche.blog.lemonde.fr/2012/02/13/hier-on-se-sentait-tous-grecs/

Encore un peu, et nous serons tous grecs si ca continue comme ça... Sad

http://www.liberation.fr/depeches/01012389869-moody-s-envisage-de-priver-la-france-et-la-gb-de-leur-aaa-a-moyen-terme

zzzzzz non2

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Non2 le Lun 13 Fév - 20:03

Normal. Les politiques ont intérêt à récupérer un max s'ils ne veulent pas avoir trop de retard sur les gens. Même Besancenot qui essaye de sortir du tombeau où il s'était lui-même enterré ... les autres ne valent pas la moindre remarque.

Ben oui, la Grèce n'est qu'un coup d'essai, leur but est qu'on y passe tous.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Non2 le Jeu 16 Fév - 13:30

Athènes ce week-end :





Les créanciers privés (banques) et la droite, pasok ("socialistes") compris, devaient signer ce week-end un accord pour renforcer les mesures d'austérité en vue d'obtenir du FMI et de l'€urope les milliards nécessaires pour renforcer la dette grecque. La menace est selon eux, si ces prêts n'étaient pas signés, que la Grèce sombre dans le chaos. Ah bon, ce n'est pas déjà le cas ?

De 40.000 à 100.000 manifestants (selon les sources) ont manifesté à Athènes et à Salonique pour s'opposer à cette décision. Peine perdue, les accords ont été signés aujourd'hui lundi.

Sources :


Oui, mais ....

Émeutes à Athènes: provocation organisée

Mondialisation.ca, Le 16 février 2012
romaincourcelles.wordpress.com

Une provocation bien organisée

Toutes les informations divulguées jour après jour, montrent à quel point a été organisé le plan de répression d’Etat et de provocation qui s’est déroulé dimanche dernier lors des grandes manifestations à Athènes, afin de frapper le mouvement ouvrier. Les mécanismes de répression d’Etat ont inutilement déversé des tonnes de produits chimiques. Puis, la police anti-émeute et les cagoulés ont agi de concert pour mettre en oeuvre leur plan afin de disperser les manifestations, les terroriser.

Jusqu’à présent, les données suivantes ont été répertoriées :

1. Les individus cagoulés ont agi avec une synchronisation totale. Presque en même temps, vers 22h30, le feu a été bouté à des dizaines de bâtiments dans le centre-ville de telle sorte qu’il était très difficile de les éteindre. Alors que des bâtiments étaient en feu, les groupes de cagoulés ont érigé des barricades et empêché les camions de pompiers d’éteindre les incendies et ont attaqué les pompiers qui essayaient d’éteindre les incendies.

2. Les cagoulés ont reçu un équipement spécial pour briser les portes et les structures blindées de protection très résistantes. Des témoignages évoquent une manoeuvre coordonnée au cours de laquelle les cagoulés ont forcé avec un équipement spécial les volets et portes blindées pour ensuite jeter à l’intérieur des projectiles pour bouter le feu. Une partie des matériaux utilisés ont pu – comme cela a été démontré dans plusieurs cas – faire fondre du métal résistant en très peu de temps, même des composants de boucliers de protection (anti-feu) impossibles à détruire des moyens conventionnels. Donc, ils ont dû disposer d’équipements spécifiques ainsi que des connaissances particulières sur la façon de les utiliser.

3. Les armes dont les cagoulés disposaient étaient sophistiquées, elles ne peuvent être facilement obtenues par n’importe qui. Il s’agissait d’armes meurtrières. Par exemple, ils ont tiré des fusées éclairantes de fabrication spéciale, qui peuvent coûter la vie à des gens si elles atteignent n’importe quelle partie de leur corps. L’équipement dont ils disposaient n’est pas facile à obtenir, il est coûteux et sont utilisation nécessite une formation spéciale.

4. Des propriétaires de magasins et des gérants se sont plaints que quand ils sont retrouvés en face de groupes masqués dans leurs magasins, ces individus ont exigé de l’argent afin de ne pas mettre le feu. Puis ils ont menacé de brûler vifs ces gens s’ils ne sortaient pas et ont bouté le feu.

5. Ce déluge de feu et la destruction de bâtiments s’est déroulée presque simultanément à Athènes, Thessalonique, Volos, Trikala, Patras, Agrinio, Corfou, Héraklion.

Que montre tout cela ?
Ce qui s’est passé dimanche soir dans le centre entre les forces de répression de l’Etat bourgeois et les cagoulés, était un plan visant à disperser les dizaines de milliers de manifestants qui inondaient les rues d’Athènes. Les attaques faisaient partie d’une provocation du pouvoir pour frapper le mouvement populaire, briser la lutte, par l’utilisation d’individus cagoulés, de soi-disant anti-autoritaires, de types d’extrême droite, de hooligans.

[...]
Quatre enquêtes préliminaires ont été ordonnées par le Bureau du Procureur du Tribunal de première instance sur : l’utilisation massive de produits chimiques, sur les circonstances des blessures infligées à Mikis Theodorakis et à Manolis Glezos, sur les allégations concernant les individus cagoulés qui auraient tenté d’extorquer des commerçants pour ne pas mettre le feu à leurs magasins, sur les dommages aux bâtiments historiques.

Rizospastis, 15 février 2012
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=29319

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Loatse le Jeu 16 Fév - 14:03

Bonsoir non2,

ca me rappele quelque chose : les manifestations à toulouse... ou certains casseurs cagoulés n'étaient pas de "vrais casseurs" selon quelques témoignages recueillis de passants..

il semble qu'il existe dans tout mouvement populaire le risque que celui-ci soit infiltré voire manipulé...

Par utilisation massive de produits chimiques, tu entend l'usage des gaz lacrymogènes ???
ca c'est l'une des choses qui m'a le plus choqué.. on peut voir sur la plupart des vidéos l'usage massif qui est fait de ce produit, j'ai vu sur l'une d'elle un policier gazer un manifestant quasiment à "bout portant".... Sad

le froid intense qui régnait ces jours ci en grèce, puis les lacrymos... ils sont courageux les grecs...

hélàs, comme tu l'écris, le deuxième plan d'austérité a été adopté.. si encore ces mesures étaient équitablement réparties, mais voilà, cela touche toutes les classes sociales et ce sont évidemment les plus modestes qui trinquent...








_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Non2 le Jeu 16 Fév - 14:23

Par utilisation massive de produits chimiques, tu entend l'usage des gaz lacrymogènes ???
Par là j'entends pas grand' chose ... :D

En fait, il existe les lacrymos, mais aussi des gaz paralysants, je ne sais pas ce qu'ils utilisent là. Mais même les lacrymogènes, maintenant dans presque toute l'€urope, ils utilisent des gaz conçus par et pour l'armée israélienne, des gaz de combat (interdits parr la convention de Genève), beaucoup plus agressifs que ceux qu'ils utilisaient auparavant.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Non2 le Mer 22 Fév - 10:11


_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Loatse le Mer 22 Fév - 11:40

non mais quel petit con cet animateur quand il dit, parlant de mario draghi : "oui mais tout de même, il a ramené la confiance !" geek

Ah la confiance sur les marchés ! comment le monde pourrait tourner si l'on ne trouvait pas des cache misère, des sparadraps et autres camouflages destinés à masquer la réalité pour sauvegarder cette fichue confiance, on se le demande !

excellent, delamarche ! "dieu existe : il est italien et innonde le marché d'euros..."


_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Non2 le Lun 27 Fév - 8:28

Le déficit grec était bidonné !

Le déficit grec était bidonné ! Le Président de la Statistique grecque encourt la prison à vie

C’est un scandale de dimension continentale qui vient d’éclater à Athènes : le chiffre du déficit public de 2009 avait été gonflé artificiellement lors de sa révision à la hausse en novembre 2010 de 13,6 % à 15,4 % du PIB. Ces chiffres auraient été aggravés à dessein afin de culpabiliser les Grecs jusqu’à ce qu’ils acceptent l’abaissement de leur niveau de vie, la ruine de leur économie et le dépeçage de leur patrimoine, le tout imposé par l’Union européenne et servilement relayé par leurs politiciens véreux. Il fallait pour cela que le déficit grec dépassât celui de l’Irlande et devînt ainsi un record dans la zone euro.


Malheur à celle qui a dit la vérité

C’est une employée de l’Elstat, l’institut statistique grec, Zoé Gorganta, qui a révélé l’affaire en septembre dernier, sans que rien ne soit porté à la connaissance du peuple grec littéralement martyrisé par la troïka UE-BCE-FMI. Malheur à celle par qui le scandale arrive : Zoé Gorganta a été immédiatement licenciée.

Une commission d’enquête parlementaire grecque

Le procureur d’Athèmes, Grigoris Peponis, a obtenu jeudi du parlement grec, la mise en place d’une commission parlementaire d’enquête concernant le niveau du déficit public hellénique en 2009. Georges Papandréou et de son ministre des Finances d’alors Georges Papakonstantinou semblent d’ores et déjà mouillés jusqu’au cou. La Commission d’enquête doit démontrer qu’ils auraient commandités le tripatouillage des chiffres.

L’Elstat imposée par l’UE

Si la responsabilité des ministres grecs est flagrante, celle des institutions européennes l’est tout autant : L’Elstat a été fondée en août 2010 sur le modèle des autres instituts statistiques européens. La Commission européenne avait alors imposé que l’institut grec soit indépendant du pouvoir politique afin que ne se reproduise pas les « trucages » de comptes qui avaient permis entre 2000 et 2004 au pays d’entrer sans difficultés dans la zone euro. Ce serait très drôle si ce n’était pas si tragique.

Atteinte à la sûreté de l’État

La transmission de l’affaire au parlement a provisoirement évité au président de l’Elstat, Andreas Georgiou, d’être mis en examen pour « atteinte à la sûreté de l’Etat », et de risquer une condamnation de prison à vie. Pour sa défense, il tente de noyer le poisson dans un océan d’eau trouble : il a soumis au procureur un dossier de pas moins de 74.500 pages au prétexte d’expliquer le mode de calcul du déficit et a effectué mercredi une déposition de 110 pages.

Andreas Georgiou aurait insisté sur la surveillance européenne qui aurait alors entouré ses calculs, gage pour lui de leur justesse [1]. Il réfute toute pression gouvernementale et proclame son indépendance absolue. A Luxembourg, Eurostat proteste également de la régularité absolue des comptes grecs. Un ange passe sur Bruxelles.

Une raison de plus d’expulser la troïka UE-BCE-FMI

La commission parlementaire grecque devra donc faire la lumière sur un scandale susceptible de révéler la gigantesque entreprise de corruption qu’est devenue la « construction » européenne. Si cette première victoire de la liberté est encourageante, il est à craindre que tout soit fait pour lui mettre des bâtons dans les roues et les médias français - champions de la désinformation - testent déjà leur manœuvre de dé crédibilisation sur le thème éculé de « théorie du complot ».

Il est désormais indéniable que la troïka n’a plus aucune crédibilité pour "contrôler" sur place les comptes grecs, comme il a été décidé mardi dernier.

A quand une commission d’enquête parlementaire en France ?

Au-delà du cas grec, il faudra également tirer toutes les conséquences de cette révélation : c’est bien sur la base de chiffres bidonnés que les finances françaises ont été ponctionnées par dizaines de milliards. Dès la première aide, il avait été dit en séance de commission des finances que la Grèce ne remboursera pas, sans que cette juste prédiction ne soit contredite. C’est donc en toute connaissance de cause qu’ont été détournés des milliards appartenant aux Français pour le compte des usuriers de la Grèce, dans une gigantesque manipulation.

En attendant que toute la lumière soit faite et que soient jugés et condamnés ceux qui auraient triché pour asservir les peuples et servir la troïka, il devient évident que la manipulation de la crise visait à mettre en place le fameux « Nouvel Ordre Mondial » où les banquiers mettraient en faillite les états pour installer une dictature en Eurozone, puis en Europe, puis ailleurs.
http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=663

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Loatse le Jeu 1 Mar - 6:01

humpf,.... plusieurs sons de cloches et raccourcis sur cette affaire ou l'on soupçonne que.....

Mme Zoé Georganta n'a jamais ete "une employee", mais membre du Conseil de Direction et elle n'a pas ete licenciée. * Le procureur n'a jamais demande une commission. C'est le parti de Pasok qui l'a vote, c'est à dire le parti au gouvernement a l'epoque des "calculs" * Le calcul a ete fait en Novembre 2010, donc apres la mise en oeuvre "des mesures d'austérité douloureuses" * L'admission de la Grece a la zone euro a ete faite le 19 juin 2000. Parmi les cinq criteres d'admission, seul le deficit budgetaire a ete corrige en 2004 par la suite d'une initiative pour le reexamen des comptes de l'Etat, prise par le gouvernement grec de l'epoque

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20120224trib000684783/athenes-aurait-gonfle-son-deficit-en-2009-pour-justifier-l-austerite.html

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Non2 le Dim 11 Mar - 9:44

Campagne de désinformation sur la dette grecque ! Les médias officiels nous annoncent une réduction de 107 milliards de la dette grecque (sur 206 concernés et une dette totale de 350), mais qu'en est-il en fait ?

D'abord il s'agit d'un échange de titres pour les créanciers privés. Officiellement, 100€ (valeur faciale) seront échangés contre de nouveaux titres d'une valeur faciale de 46,5€. Ils oublient de préciser que les anciens titres n'avaient plus qu'une valeur réelle entre 15 et 30% de la nominale, alors que les nouveaux sont bien plus sûrs.
Les créanciers privés (organismes financiers) s'en sortent donc très bien.

Ils oublient aussi de mentionner que cet "abaissement" de la dette est plus que "compensé" par une nouvelle dette de 130 milliards €, un nouveau crédit de la troïka qui viendra accroître la dette de la Grèce.
Les créanciers privés sont donc remplacés par des créanciers publics (BCE, FMI et états de la zone euro).

Ils oublient aussi de mentionner une perte du peu de ce qui restait de souveraineté nationale grecque. Car 85% des anciens titres dépendaient de la juridiction grecque, alors que les nouveaux dépendent de la justice de Londres (qui n'est même pas en zone euro).
La Grèce n'aura même plus la possibilité de décréter un défaut de payement ou une annulation.

La première image que ça m'évoque, c'est un crocodile qui entraîne une gazelle encore vivante vers le fond pour la noyer à son aise ...

Selon le CADTM, tous les prêts de la Troïka à la Grèce octroyés depuis mai 2010 sont odieux, ils sont frappés de nullité car ils constituent une violation permanente des droits économiques, sociaux, civils et politiques des citoyens grecs : Communiqué de presse du CADTM

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Non2 le Mar 13 Mar - 0:03

Nouvelle cure d’austérité : ce que vont subir les Grecs
13 mars 2012

Une vie infernale pour la classe ouvrière, pour l'ensemble des travailleurs, voilà ce que réserve le « front noir » de la coalition gouvernementale, de la Troika et de la ploutocratie. Leur accord sur les mesures qui ont été annoncées n'est que le début, préfigurant de mesures bien pire encore, qu'ils vont mettre en place avec leur nouveau accord d'ici juin 2012.

Le nouveau mémorandum de paupérisation des travailleurs voté le 12 février comprend entre autres les mesures suivantes :

1 – Salaires :
  • Diminution du salaire minimum de 22% (Accord collectif général nationale/NGCA ; accords profesionnels et de branche) ;
  • Diminution supplémentaire du salaire minimum pour tout nouvellement embauché de 10%, en plus de la diminution de 22%, à savoir une baisse de 32% ;
  • Suppression des conventions de branche ;
  • Gel des salaires jusqu'en 2015 ;
  • Les emplois à temps plein peuvent être transformés en emploi à temps partiel, sur décision du patron ;
  • Les augmentations automatiques de salaire basées sur l'ancienneté sont suspendues tant que le chômage ne descendra pas en-dessous de 10%, de fait elles sont bandonnées ;
  • Les conventions collectives auront une durée maximale de 3 ans ;
  • Toutes les conventions collectives qui s'appliquent aujourd'hui expireront une année après l'adoption du nouveau mémorandum ;
  • Révision de la nouvelle NGCA d'ici la fin juillet afin de s'aligner sur le salaire minimum des pays concurrents (Portugal, Turquie, Europe centrale et du sud-est) ;
  • Suppression du recours unilatéral à l'arbitrage prud'hommal ;

2 – Retraites – contributions sociales :
  • Baisse des pensions de 300 millions d'euros par an. Les nouvelles baisses toucheront à la fois les pensions de base et complémentaires ;
  • De nouvelles baisses dans les retraites de base de plusieurs fonds de pension qui vont s'appliquer rétrospectivement à partir du 1er janvier 2012 ;
  • Fusion de tous les fonds de pension complémentaires d'ici juin 2012 et le lancement de l’étude "un facteur de durabilité qui ajuste les bénéfices pour rapidement éliminer les déséquilibres futurs qui pourraient se produire " qui conduira à de nouvelles baisses des pensions complémentaires ainsi que des indemnisations de retraite ;
  • Baisse de 2% des cotisations sociales patronales avec suppression des cotisations pour l'Organisme du logement ouvrier et des allocations sociales. Ces organisations vont fermer leurs portes ;
  • Nouvelle baisse des cotisations que les patrons vont payer pour l'IKA (le plus grand fonds de pension des travailleurs du privé) à partir du 1er janvier 2013 de 3% ;

3 – Employés du secteur public, des anciennes entreprises et banques publiques
  • La suppression des emplois stables dans les anciennes entreprises et banques publiques et baisse des salaires ;
  • Nouveaux licenciements de 15 000 fonctionnaires en 2012, à travers le dispositif de la « réserve de main d'œuvre » ;
  • Réduction du nombre de travailleurs du secteur public, travaillant avec des contrats temporaires, par le non-renouvellement des contrats ;
  • Coupes de 636 millions d'euros des salaires des employés du secteur public payés selon une échelle de salaires spécifique d'ici la fin juillet 2012 ;
  • Nouvelles coupes dans les salaires du secteur public par la révision de l'échelle des salaires ;
  • Suppression de 150 000 postes de fonctionnaires d'ici 2015, et non-remplacement de 4 fonctionnaires sur 5 ;
  • Diminution du nombre général de nouvelles recrues dans les académies (armée, police) qui garantissait un emploi automatique dans le secteur public ;
  • Fermeture d'organisation et d'entités publiques d'ici juin 2012 ;

4 – Nouvelles mesures en 2012 :
  • Réduction des dépenses dans le secteur de la santé de 1,1 milliards d'euros ;
  • Coupes dans une série d'allocations sociales, en adoptant des critères de revenu ;
  • Baisse des allocations pour les familles avec plus de 3 enfants ;
  • Baisse des dépenses de fonctionnement et de consommation de l’État de 300 millions d'euros ;
  • Coupes dans plusieurs entités sous contrôle des ministères de l’Éducation et de la Culture de 200 millions d'euros ;
  • Baisse des dépenses sur les heures supplémentaires pour les médecins dans les hôpitaux de 50 millions d'euros ;
  • Diminution du budget des Programmes d'investissement public de 400 millions d'euros ;
  • Baisse des dépenses militaires pour la défense du pays ;
  • Un nouveau système fiscal en juin 2012 qui supprimera une série d'exemptions fiscales qui reste au bénéfice des travailleurs. D'importantes exonérations fiscales seront concédées au grand capital ;

Source : KKE
http://www.michelcollon.info/Nouvelle-cure-d-austerite-ce-que.html

On peut mettre cet article directement en relation avec le film "Debtocracy", de Aris Hatzistefanou. On peut voir ce film sur youtube ou sur dailymotion. Détail : pour voir les sous-titres, il faut activer l'icône [CC] qui apparaît.

Détails techniques :
Il est sous licence Creative Commons CC-BY-SA, c'est à dire licence libre et Copyleft, ce qui permet de le télécharger et de l'utiliser selon les conditions d'utilisation citées. Pour avoir l'accès aux sous-titres, il faut alors avoir le fichier vidéo et le fichier de sous titres dans le même répertoire et portant des noms correspondants : si le film s'appelle par exemple Debtocracy.mp4, le fichier de sous-titres devra se nommer Debtocracy_French.srt. Le fichier de sous-titres en français est disponible à cette adresse inclus dans un fichier .zip.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Loatse le Mer 14 Mar - 11:28

Bonsoir non2

quelque chose me dit que tout ceci obéit à un plan pré établi..et qui risque de se généraliser... car je ne comprend absolument pas comment un pays peut rattraper sa croissance avec de telles mesures...

ce quelque chose est ceci (dans ton texte)

•Révision de la nouvelle NGCA d'ici la fin juillet afin de s'aligner sur le salaire minimum des pays concurrents (Portugal, Turquie, Europe centrale et du sud-est) ;

Cette "europe" que l'on construit est celle qui détruit les peuples, cela dépasse l'entendement quand on voit que des petits pays lourdements endettés sont invités à rejoindre ce "bloc" pour leur imposer ces mesures d' austérité qu'eux même n'oseraient pas appliquer à leur concitoyens... j'imagine que si ceci passe sans trop de casse, les mêmes mesures seront appliquées à l'espagne (50% de chômage) au portugal, à l'italie jusqu'à ce que soit optenu une mise sous tutelle de tous nos pays.. ce, au profit de la finance mondiale et de ce "nouvel ordre" censé apporter la paix.........

S'aligner sur le salaire minimum des pays concurrents, tels que la turquie (smic à 350 euros/ contrats non systématiques / 45 h travail par semaine / 14 jours de congés payés par an) c'est ce qui nous pend au nez.....

jamais ces prophéties ne se sont révélées autant correspondre à ce que nous vivons, moi même méfiante de nature, j'en reste stupéfaite :

Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre,
sans avoir la marque, le nom de la "bête" ou le nombre de son nom ".
(Révélations 13/16-17)

Mais...

Quand ils diront : “Paix et sécurité”, alors une subite destruction viendra sur eux.
1 Thessaloniciens 5. 3

C'est quand on pensera la crise (cette fameuse crise que je crois de plus en plus fabriquée selon le principe de la théorie du choc) jugulée (au prix de la mise en esclavage des peuples ?) que ce fichu système s'écroulera.. Qu'est ce que cette fameuse "bête" finalement que cette horreur qui se met en place, à qui l'on voue des sacrifices humains (ceux des laissés pour compte, ceux des peuples qui sont bombardés pour ces mêmes intérêts), ou est l'idole ? ou est le dieu aujourd'hui à qui l'on rend hommage ? c'est celui du fric, de la finance, c'est Mammon.... et la "bestiole" est plutôt du genre vorace...

Pauvre Grece !


_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Non2 le Mer 14 Mar - 12:27

Pas que la Grèce. Je suis allé lundi soir à une réunion du cadtm à propos du mécanisme européen de stabilité (MES), et là, ce sont tous les pays d'europe (peut-être plus) qui risquent de se retrouver au même point.

C'est la mise en place d'un piège qui prendra tôt ou tard tous les pays, au fur et à mesure qu'ils se retrouveront en difficulté financière un jour ou l'autre. Et je dis bien les pays, pas seulement les peuples, mais aussi les gouvernements, même ceux qui voudraient s'y opposer.

Je suis en train d'écrire un texte qui met au clair tout ce qui est en marche et dont on a parlé là. Le problème, c'est que pour rendre ça compréhensible pour des gens qui n'ont pas la moindre notion d'économie ou de compta, il faut tout expliquer et éplucher ...

Mais au final, c'est bien la fin de tout ce qui est social et la privatisation de tout ce qui est commun qui se trame !

Si tu veux, je publierai ça sur ton forum quand j'aurai terminé. Sans aucune référence biblique ou mystique, la réalité est malheureusement bien suffisante. Crying or Very sad

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Loatse le Mer 14 Mar - 14:47

à propos du MES, le peu que j'en avais compris c'est cette restriction d'endettement, (de 3 à 0,5%) des états européens.. donc j'en avais déduis que ceci étant impossible, le seul moyen de s'en sortir (de la crise) sans demander une remise de dette ni emprunter restera de vendre nos actifs.. et privatiser le peu qu'il nous reste de services publics... (en reste t'il seulement ? des parts peut-être qui vont se réduire à peau de chagrin)

le début de la fin quoi.... Sad

certains par contre disent que ce MES est une mesure de protection (???) d'autres que les marchés nous l'impose comme condition à ce que nous puissions emprunter...

mais de toute façon il faut arrêter ces prêts que nous ne pouvons pas prendre sans engager les générations futures... l'ennui c'est que la dette court toujours et grossit de jour en jour...

je crois donc comprendre pourquoi les socialistes ne s'y sont pas opposés (mais je peux me tromper).. accepter ce mécanisme c'est aller droit dans le mur, mais à moyen terme (au moins après les elections) le refuser c'est aller tout de suite dans le mur...

le choix est donc entre "plus tard" et "maintenant"....

Il est vrai que malgré le lien que tu avais mis l'autre jour, je n'ai pas vraiment compris en détails (et peut être en gros également) les tenants et les aboutissants de ce mécanisme qui me semble plus complexe que je ne le pensais.. c'est pourquoi je n'ai pas répondu à ton article sur la question, il me manque trop d'éléments...y compris ce que deviendront l'espagne, le portugal et la grece en adoptant ce mes...

la seule option est la BCE si je ne me trompe pas ?

j'ai hâte de lire ton article sur le sujet dans l'espoir qu'il éclairera ma lanterne, s'il te plait vulgarise un maximum .... Wink

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Non2 le Mer 14 Mar - 15:08

Oui, le petit débat auquel j'ai assisté était très clair, et beaucoup de choses me sont apparues plus clairement aussi. Il y a d'abord les définitions des termes, pour bien savoir de quoi on parle tout au long de l'explication. Ensuite, le plus dur est d'admettre qu'ils en sont capables.

"Sans emprunter" est devenu impossible pour un état de l'UE depuis les traités de Maastricht et de Lisbonne : les états ne peuvent plus créer leur monnaie ni emprunter à leur banque centrale, ils sont obligés de le faire auprès des marchés privés.

La vente des actifs et les privatisations ne suffiront pas. Il faudra passer par la suppression des droits sociaux, les retards de pensions (68 ans pour 2018), la fin du revenu minimum, la suppression de fonctionnaires, la hausse des taxations et des impôts, la baisse des pensions et des allocations d'invalidité, la précarisation à outrance et surtout le contrôle de l'économie par le privé : ce qui se passe en Grèce pour le moment n'est qu'un début de ce qui va s'étendre partout.

Edit : c'est du moins leur point de vue, pas le mien.

Hé, j'ai lu trop vite ou tu as ajouté du texte ? Pour les socialistes, je ne pense pas que ce soit électoral, je pense plutôt que c'est du collaborationnisme pur jus. Et la BCE n'est pas une solution, elle fait partie du problème.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Loatse le Mer 14 Mar - 15:34

pour ma part je n'avais pas besoin de ton edit... Smile le lecteur peut être...

oui, j'avions compris que la BCE fait partie du problème, c'est présenté comme option (edit : ce n'est pas moi qui le dis ) mais là encore j'ai besoin d'éclaircissements ultérieurs (car je sens que ca va être long)

et qu'il est tard...

et dire que pendant ce temps, nos pingouins nous sortent le grand jeu pré electoral... c'est à qui nous fera prendre des vessies pour des lanternes à grand coup de promesses irréalisables en l'état actuel des choses... le pire c'est que je pense qu'ils sont vraiment conscients de nous prendre pour des cons...

à vomir... Question

c'est la première fois de ma vie que je vais m'abstenir d'aller voter.... au moins une fois cette décision prise je vais pouvoir enfin retrouver le sommeil...

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Non2 le Mer 14 Mar - 15:41

Et bien bonne nuit, malgré tout ça ... j'y vais aussi.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Loatse le Mer 14 Mar - 15:54

mici, Bonne nuit non2 Smile

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Non2 le Lun 26 Mar - 12:53

Le parthénon pourrait être détruit, ou démonté pour être remonté dans un musée ... allemand !

Des vols et pillages divers, mise hors service ds infrastructures du pays, la dette comme moyen de mettre un pays en servitude, mais aussi comme arme de pillage massif :
http://www.wikistrike.com/article-grece-l-allemagne-demande-la-destruction-du-parthenon-100768140.html

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Loatse le Lun 26 Mar - 14:02

What a Face What a Face What a Face SONT DEVENUS FOUS ??????????

c'est vraiment la goutte d'eau qui fait déborder le vase déjà bien plein !!!

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Non2 le Dim 15 Avr - 12:08

Lettre manuscrite de Dimitris Christoulas, le pharmacien retraité âgé de 77 ans qui a mis fin à ses jours sur une pelouse de la place Syntagma le 4 avril 2012
6 avril 2012

« Le gouvernement d’occupation de Tsolakoglou |1|a littéralement anéanti tous mes moyens de subsistance, qui consistaient en une retraite digne, pour laquelle j’ai cotisé pendant 35 ans, (sans aucune contribution de l’État). Mon âge, ne me permet plus d’entreprendre une action individuelle plus radicale (même si je n’exclus pas que si un grec prenait une kalachnikov je n’aurais pas été le deuxième à suivre), je ne trouve plus d’autre solution qu’une mort digne, ou sinon, faire les poubelles pour me nourrir. Je crois qu’un jour les jeunes sans avenir, prendront les armes et iront pendre les traîtres du peuple, sur la place Syntagma, comme l’ont fait en 1945 les Italiens pour Mussolini, sur la Piazzale Loreto, à Milan ».

|1| Le général Georgios Tsolakoglou, signataire de l’armistice avec les forces allemandes, fut le premier chef de gouvernement grec sous l’Occupation, nommé par les nazis (30/04/1941-02/12/1942). Son nom en Grèce est synonyme de « collaborateur »

http://www.cadtm.org/Lettre-manuscrite-de-Dimitris

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 57
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la Grece humiliée..

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum