L'obsédée du trou de balles / Campagne 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'obsédée du trou de balles / Campagne 2012

Message  Loatse le Mer 11 Jan - 4:51



Plus le mois de mai se rapproche plus les idées qui foisonnent au sein de notre gouvernement nous plongent dans la consternation la plus totale..

La dernière en date, made in Valérie Pécresse : Fournir aux policiers municipaux des gilets pare balles.... Vous me direz ; A première vue, c'est une bonne idée en ces temps troublées dans lesquels, principalement dans les grandes villes, ils se met à pleuvoir de la balle de kalach...

Sauf que.. (accrochez vous à vos fauteuils, le pire reste à venir), pour financer ces gilets, il est prévu de faire une coupe sombre de quelques millions d'euros dans le budget alloué au relogement d'urgence.... enfin les "excédents"....

Je ne savais pas qu'il pouvait y avoir des excèdent en matière d'aide au relogement alors que la france compte 8 millions de mal logés dont une partie non négligeable sans domicile ou en cours d'expulsion... Suspect
On en apprend tous les jours.... Shocked
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/ils-ont-ose-107682


CAMPAGNE 2012 - DU RIFIFI A PANAME




Eric Cantona, notre footballeur bien aimé, soutenu par l'association de l'abbe Pierre, se porte candidat aux présidentielles... Une fois les 500 voix obtenues (je l'espère) celui-ci pourra bénéficier du temps d'antenne alloué aux candidats pour sensibiliser les français et surtout les politiques sur le problème du logement qui lui tient à coeur...

Entre les procès à gogo sur fond de scandales des candidats qui se tirent dans les pattes et la venue en politique du petit nouveau qui ne mâchera pas ses mots, la campagne 2012 ne s'annonce pas triste... Smile

j'espère simplement, du fond du coeur, qu'Eric Cantona n'est pas fan de moto........

Allez, un petit rappel de la campagne 2007 :

Sarko le 18 décembre 2006 à Charleville-Mézière :

"Je veux, si je suis élu président de la République, que d’ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid. Parce que le droit à l’hébergement, je vais vous le dire, c’est une obligation humaine. Mes chers amis, comprenez le bien : si on est plus choqués quand quelqu’un n’a pas un toit lorsqu’il fait froid et qu’il est obligé de dormir dehors, c’est tout l’équilibre de la société qui s’en trouvera remis en cause."



Dernière édition par Loatse le Mer 11 Jan - 5:55, édité 2 fois

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsédée du trou de balles / Campagne 2012

Message  Non2 le Mer 11 Jan - 5:20

Ce qui est fou, c'est qu'un footballeur (quelles que soient ses idées) aie plus le sens du politique que nombre de politiciens ... et que ces derniers ne se fassent pas virer pour incompétence.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsédée du trou de balles / Campagne 2012

Message  Loatse le Mer 11 Jan - 5:39

Comble de l'ironie... ce n'est pas sarko mais une femme, la Ministre du budget, l'inénarrable Valérie PÉCRESSE, véritable Mère UBU de notre gouvernement, qui a déposé un amendement au projet de loi de finances rectificative pour prélever de l'argent sur le Fond d'aide au relogement d'urgence (le "Faru" pour les technocrates)...

(j'ai fait la rectif), je ne m'excuse pas ; ca fait longtemps que je pense qu'en haut lieu, ils partagent tous le même cerveau.... :x

Les français sont si désemparés, non2, devant les magouilles politiciennes qu'elles soient de droite ou de gauche et la similarité de leur politique au service du système plutôt qu'au service de l'humain qu'un gars sincère qui "en a", a peut être toutes ses chances...

va savoir.... Smile

_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsédée du trou de balles / Campagne 2012

Message  Non2 le Mer 11 Jan - 7:58

Loatse a écrit:Les français sont si désemparés, non2, devant les magouilles politiciennes qu'elles soient de droite ou de gauche et la similarité de leur politique au service du système plutôt qu'au service de l'humain qu'un gars sincère qui "en a", a peut être toutes ses chances...

va savoir.... Smile
Crois-tu vraiment qu'il n'y a que les Français qui soient désemparés par ces monstres ? On a les mêmes partout en €urope, de la Suède à la Grèce, de la Pologne au Portugal ... on est tous gouvernés par Goldman-Sachs et leurs complices du conseil de l'U€.

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsédée du trou de balles / Campagne 2012

Message  Loatse le Mer 11 Jan - 14:40

Des monstres, je ne pense pas... Des gens qui ont oublié qu'ils étaient humains ou si tu préfères qui se sont coupés de leurs semblables et de la réalité...

Mais la réalité les rattrape un jour ou l'autre...

J'aimerais avoir ton avis sur cette vidéo que l'on m'a envoyée la semaine dernière..


_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsédée du trou de balles / Campagne 2012

Message  Non2 le Mer 11 Jan - 15:39

Bon, Lordon, c'est un gars qui a son franc-parler, surtout pour un économiste, et chez lequel je n'ai pas trouvé de faille au raisonnement. Il décrit les choses clairement, même s'il n'entre jamais dans les détails dans ses explications.

François Lenglet, de la tribune, je connais moins bien. Mais cette obsession à comparer avec la crise des années '30 me parait suspecte. Si les conséquences sont un peu comparables, ce qu'il appelle les similitudes des deux crises, on ne peut pas en dire autant des causes puisque les conditions sont différentes au niveau des échanges, du niveau de mondialisation, des conditions économiques.

Pour la suite, je regarderai la fin de la vidéo demain, je suis claqué.
Bonne nuit. Wink


Dernière édition par Non2 le Ven 13 Jan - 11:24, édité 1 fois

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsédée du trou de balles / Campagne 2012

Message  Non2 le Ven 13 Jan - 11:24

Ouf ! J'ai enfin terminé de visionner ça en prenant des notes ... Smile
La suite donc ... (j'ai corrigé le nom de Lenglet que j'avais mal orthographié)

Dans les années '30, l'économie d'un pays était essentiellement dépendante du rapport du rapport entre sa quantité de monnaie et ses stocks d'or (rapport de l'argent avec ce qui est acquis). Actuellement, l'économie d'un pays est rapport entre sa quantité de monnaie à long terme, sa quantité de monnaie à court terme (dette), sa prospective de création de valeur future et sa capacité à atteindre cette prospective. Dit autrement, un pays qui était estimé en fonction de ce qu'il avait réellement, l'est maintenant en fonction de ce qu'on croit qu'il va pouvoir suivre ses engagements en matière de PIB et de création de bénéfices.
Et ça, c'est quelque chose qui pousse à la fuite en avant, que ce soit par le bluff (bulles financières), par la militarisation (relance artificielle de l'économie) ou par l'appropriation sauvage (néo-colonialisme et guerres incessantes). D'autre part, ça laisse tous les pays dépendants totalement des financiers.

Voilà pourquoi je pense que le raisonnement de Lenglet, même correct n'est qu'une vue incomplète et à court terme.

Rocard, le phénomène intemporel ! On n'en n'a plus entendu parler pendant des années, et le voici qui fait son come-back. Je lui donnerais raison quant à l'analyse des faits, mais je ne comprends pas pourquoi il fait confiance aux G-20 et consorts pour en sortir ... autant confier la garde du troupeau de moutons à une meute de loups ! Bref, il reste un socialiste : à gauche mais pas trop, et surtout intégré au Kapitalisme !

Après Rocard, vient le côté "repenti" du trader, ce qui donne tout son côté fiction à ce film ... :D Le capitalisme, un virus ? Le prétexte habituel pour faire croire qu'il est quelque chose de naturel, ce qui est loin d'être le cas !

Jacques Sapir ... je ne le connaissais pas, mais il parle beaucoup pour ne rien dire ... d'autre que des évidences (pas forcément réalistes, d'ailleurs). Mais la thèse du protectionnisme qu'il introduit, bien gérée, pourrait être un bon départ pour une solution possible.

Akram Belkaïd, lui, constate la difficulté à voir les choses de manière générale, et partant, la difficulté à trouver un système qui apporterait la solution. Pour ma part, je dirais qu'il s'agit d'un refus d'admettre que le capitalisme a fait son temps parce qu'il est allé trop loin, et d'un refus d'admettre que d'autres systèmes que le capitalisme sont possibles.

Besancenot d'extrême gauche ? De gauche, oui, et franchement. Mais d'extrême gauche sûrement pas ... Bref, ça lui suffit pour ne pas vouloir lui donner la parole !

Puis il trouve un "altermondialiste" (Yves Salesse) qui refuse de penser utopie ! :D Je ne vois vraiment pas ce que celui-là a d'alter ... Il le présente comme un "énarque d'extrême gauche" ! Énarque peut-être, mais pas d'extrême gauche, même pas de gauche tout court. Son leitmotiv : ne surtout pas essayer autre chose ... tu parles d'une alter-gauche ... juste un réac qui ne s'avoue pas pour ce qu'il est. Il se contente de vouloir une réforme sociale du libéralisme, rien de neuf, le bla-bla habituel type PS.

Aurélie Trouvé (ATTAC) a au moins l'avantage de différencier protectionnisme et repli sur soi, une première dans ces interviews (c'est aussi le cas de Fr. Lordon, mais il n'en parle pas ici). Une "OMC" qui serait basée sur l'accès universel aux droits fondamentaux, bonne idée, mais pourquoi confier ça aux Nations Unies ? On pouvait y croire avant que l'ONU ne se révèle le complice parfait de l'OTAN, mais plus maintenant : quand a été fait ce reportage ? En 2008 : il y avait déjà eu de gros indices de cette complicité.
La suppression des paradis fiscaux ? A quoi bon, d'autres se créeraient immédiatement dans l'univers de la finance virtuelle.
Pour moi, se baser sur les institutions existantes, même écroulées, c'est reconstruire sur des ruines sans même regarder la fiabilité des fondations.

Paul Virilio (philosophe virtuel de la fondation Cartier) parle beaucoup pour ne rien dire. Il se demande si la terre n'est pas trop petite pour le capitalisme et le "progrès", mais évite bien de se poser la question de savoir si ce n'est pas le capitalisme qui est nuisible pour la terre !

Michel Serres, un autre philosophe, est resté scotché sur les images de spoutnik, et préfère reporter la tâche du changement éventuel sur sa descendance. Belle philosophie ... ça s'appelle de l'incurie.

Au final, le narrateur est content d'avoir enfin compris une partie des risques que son métier fait courir au monde. C'est pas sa faute, c'est le système qui est démesuré. Alors il faut le repenser. Mais surtout sur les mêmes bases, il croit l'humain assez malin pour ne pas refaire la même chose en agissant de la même manière !

Punaise, avec des pareils, on n'est pas sortis de l'auberge !

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsédée du trou de balles / Campagne 2012

Message  Loatse le Ven 13 Jan - 15:01

humpf... Je pense que tant qu'il y a questionnement, il y a possibilités d'avoir une approche d' un autre modèle économique que celui existant aujourd'hui qui repose comme tu le dis si bien sur non pas ce que l'on possède, mais sur ses engagements ....

les termes les plus utilisés dans les milieux financiers : se fixer des objectifs...

qu'importe si ceux ci ne tiennent pas compte ni de l'humain, ni des facteurs de risque que ce modèle comporte (je pense à la crise des subprimes) dés lors que justement ce facteur de risque devient source d'énormes profits....

Nos opinions divergent sur un point, celui de la prise de conscience par ces hommes et ces femmes (traders entre autres) des conséquences que l'économie de marché telle qu'elle est aujourd'hui produit... à moins de vivre en vase clos, ce qui est impossible..

Je me demande au train ou vont les choses s'il va falloir en revenir à l'âge de pierre ou presque (la grèce) - nous peut être demain - afin que les choses soient remises à plat et qu'on débouche in fine sur un modèle économique qui mettrait l'humain au coeur de la société et non plus l'appat du gain...



_________________
Aimer beaucoup, comme c'est aimer peu ! On aime, rien de plus, rien de moins."
(Guy De Maupassant )
avatar
Loatse
Admin

Messages : 4614
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://luniverselle.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsédée du trou de balles / Campagne 2012

Message  Non2 le Ven 13 Jan - 21:18

Loatse a écrit:Je me demande au train ou vont les choses s'il va falloir en revenir à l'âge de pierre ou presque (la grèce) - nous peut être demain - afin que les choses soient remises à plat et qu'on débouche in fine sur un modèle économique qui mettrait l'humain au coeur de la société et non plus l'appat du gain...
Ce que tu appelles la remise à plat, est-ce ce que j'appelle la destruction des bases du système, de ses fondations ?

Quant au retour à l'âge de pierre, il serait presqu'impossible vu la quantité de connaissances accumulées au fil des siècles. J'imagine mal que tout soit perdu. Par contre son retour réel, même partiel, serait la mort pour la plus grande partie de l'humanité : combien sauraient encore cultiver à l'ancienne ou chasser (un gibier de plus en plus rare) ?

_________________
Si le spectacle électoral n'était pas si propice à l'expansion du marché, on ne nous le parachuterait pas en casque bleu, sac de riz à la main, mitraillette à l'épaule ! (René Binamé, quelques mots sur le cirque électoral).
avatar
Non2

Messages : 3620
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 58
Localisation : Ici, là et ailleurs

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'obsédée du trou de balles / Campagne 2012

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum